Blog de Pierrot

Le 1er article de Philippe Le Claire à Reims...

Samedi 15 Novembre 2008 - 11:51

Il y a peu encore, le JIR comptait dans ses rangs Jacques Tillier, Christian Chardon et Philippe Le Claire. Jacques Tillier ayant été nommé à la tête de l'Union, le navire amiral du groupe Hersant, qui tire au bas mot 10 fois plus de journaux que le JIR, les deux autres l'ont suivi.
Christian Chardon a été nommé chef du service "Faits divers" et Philippe Le Claire chef du service politique. C'est à ce titre qu'il a publié aujourd'hui dans les 10 éditions de ce jour de l'Union un article consacré au Congrès du PS qui se tient justement à Reims, la ville où trône l'Union.
Je vous livre cet article en avant-première...

Légitimité, majorité… bonapartisme ?

 


Les incessants appels au rassemblement, sur fond de « bella ciao, bella ciao ciao ciao… » ne dupent ni les militants anonymes, ni même les délégués qui le sont un peu moins. Hier soir, l'une d'entre-eux, « delanoïste » – se hâtait vers la gare de Reims pour attraper le train de Paris, et ne cachait pas son amertume de voir ses camarades filer tout droit vers ce qu'elle pensait être l'affrontement. Elle espérait un ralliement derrière Ségolène… La motion E est pourtant « légitime » disait-elle. Mais, cette légitimité n'est pas celle que donne la majorité absolue et François Hollande a insisté, dès le 6 novembre au soir, sur son caractère « relatif ». Au-delà cette légitimité du vote des militants est elle-même mise en cause, du fait de la fiabilité contestable et contestée du corps électoral.  Pour le 75e  congrès 233 000 encartés ont été retenus, à partir du fameux ROSAM, (Répertoire open source des adhérents et militants). 167 953 étaient à jour de cotisations, les autres bien qu'en compte avec le Parti avaient le droit de régulariser jusqu'au soir du scrutin, le 6 novembre.  Quant à la réalité du corps électoral, au vu des scores réalisés dans certaines fédérations, pas toutes exotiques, nombre de bons socialistes laissent entendre que les « camarades fantômes » sont légion… A La Réunion, dans l'océan Indien, où le président de la Fédé n'est autre que Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, qui a défrayé la chronique judiciaire pour avoir été condamné pour corruption à 3 ans de prison, dont 2 avec sursis, en décembre 1997, le représentant de la motion Hamon, a dénoncé, plainte à l'appui, une cascade d'anomalies mettant selon lui en cause la sincérité du vote : militants sans pièce d’identité, secrétaires de section payant pour des adhérents les cotisations en retard… des coups ont même été échangés ! 


Foin de légitimité, quid de la « majorité » pour rafler la mise ? Si Ségolène y parvient. No comment. Mais les concurrents de Ségolène y voient éventuellement la somme de leurs représentativités respectives, plus de 60% des adhérents. Pas franchement un déni de démocratie au regard de l'histoire du Parti. En 1971, lors du congrès d'Epinay, Mitterrand avait pris le PS sans être initialement majoritaire. Mais les choses ont beaucoup changé. Le Congrès produit le Conseil national à la proportionnelle, à partir du score des motions. Jusqu'à la fin des années 90, le premier secrétaire en était issu, et procédait donc de cette majorité là. Mais en 1997 Jospin a instauré l'élection du « premier » par le vote direct des adhérents : le germe du « coup d'Etat permanent » au cœur du Parti ! Or donc, si le « tout sauf Ségolène » peut donner  une majorité aux éventuels « conjurés » à la rose, Mme Royal peut leur faire le coup du 18 brumaire en s'imposant par la force… des adhérents, le 20 novembre, sur un ou deux tours. Sûr que ça fait « envie ».


 
Philippe Le Claire

Pierrot Dupuy
Lu 4190 fois



1.Posté par JeanPhi le 15/11/2008 17:01

Ben Pierrot?
Pis après c'est le premier de Chardon, pis le premier de Jérôme T dans le Jir, pis quoi aussi?
Tu n'aurais pas gardé le premier édito de Tillier dans l'union, non plus?
Pour les fans, tu peux toujours donner le lien du site de l'union mais là, en plein conflit à Témoignages, on n'est pas loin du culte des personnalités. Nostalgique?

2.Posté par denis le 15/11/2008 18:49

Oùlà, Pierrot ! Je ne sais pas si tu aimes le style de P.Le Claire, mais je le trouve difficile à lire....sauf peut être pour les lecteurs avertis par les combines du PS.....combines qui ne sont pas sans rappeler les magouilles de ceux qui gouvernent cette ile,....à une difference majeure près : les caciques du PS traffiquent avec l'argent de leurs adhérents, les mégalos locaux traffiquent avec NOTRE argent !

3.Posté par papapio le 16/11/2008 08:43

Tillier, même contreversé, nous manque. Personne ne donne suite à la
FUITE DES CERVEAUX
(Majistrats fuyant nu sous leurs rôbe)....
Aujourd'hui, les Seule Les VICTIMES RESTENT sans aucune réparation,
avec des Procureurs qui ETOUFFENT LES AFFAIRES (vieille habitude
de la Majistrature Française, issue du "Cerment d'Hypocrites" qu'ils se font
entre eux pour favorisr leurs carrières et "Amis de la justice'", pédophiles ou
faux témoins agrémentés, peu importe purvu qu'on en rigole aux soirée mondaine).

Le 1/4 des Foyers monoparenteaux Hyper Favorisé (Femmes seules, sans travail,
rémunérées pour faire des Efants à la France en Massacrant les Pères qui refusent
d'Abandonner leurs Enafnts de Force) sert de vivier aux pédophiles PROTEGES....
Aux Secours TILLIER, revient, dit nous ou ils partis se planquer avec notre FRIC...
Promotions et médailles pour se débarrasser des Génants ?

4.Posté par aster le 16/11/2008 11:20

sauf que : pour lire l'intégralité de l'article c'est sur le site de l'union qu'il vaut mieux aller.
et la dans le dernier paragraphe on se rend compte de l'aigreur qui a toujours prévalu dans la lecture de l'info "imposée" par Mr Leclaire durant son séjour dans notre ile. info de droite, colonialiste et donneuse de leçons. illisible je vous l'accorde.
quant à la fuite des cerveaux en ce qui concerne Thiliier, à Reims li lé dans son beur. li lève le coud pou boir champagne, et le cerveau y répond pu depuis Mesrine la tire dans son mollet.

5.Posté par Zora le 16/11/2008 22:01

Je ne m'étendrai pas sur les départs des journalistes, ils ont aussi à faire de l'autre coté de la mer. Mais l'article ci dessus parle du Parti Socialiste et de son futur premier secrétaire. Philippe Le Claire comme beaucoup de ses confrères, ne se gène pas pour appeler, Ségolène Royal tout simplement "Ségolène" comme si celle ci était une copine de lycée. Il nomme Gilbert Annette, François Hollande et 4 fois "Ségolène" avant de terminer sur 1 Mme Royal. Il a aussi parlé de Jospin et de Mitterand et non pas de Lionnel et de François.
Deux poids deux mesures, pour ce qui est de l'égalité entre femmes et hommes, nous n'y sommes pas.
Comme il parle de la Fédé, la prochaine fois, nous aurons droit à "Ségo" ou à "Ség" tout simplement.

6.Posté par terive le 17/11/2008 10:13

Il manque des gars comme cela à la Réunion pour dire un peu les travers qui se passent. Aujourd'hui c'est un peu encéphalogramme plat.
Désolé
Beaucoup de choses illégales se font et personne ne bouge.
Vive la colonie

7.Posté par léon le 17/11/2008 17:22

Hum... Apparemment, vous avez oublié que M. Le Claire, avant de réintégrer le JIR, a été l'un des artisans de l'élection de Mme Marguerite Sudre à la députation européenne. Cela n'enlève rien à son talent journalistique. Certes.
Néanmoins, comme M. Jacques Tillier, cela ne le dérangeait absolument pas de fricoter avec des politiques (par conviction ?), pour se servir plus tard des colonnes du journal ou de leur influence pour les arranger, positivement ou pas, selon que les "relations" étaient fructifiantes...

8.Posté par JeanMarc le 06/12/2008 22:32

Bravo pour ce magnifique article!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >