Société

Le 10 mai fêté à Sainte-Suzanne


Capture d'écran de ce moment immortalisé par Rudy Calimoutou ce mardi 10 mai devant l'ancienne gare de Ste-Suzanne
Capture d'écran de ce moment immortalisé par Rudy Calimoutou ce mardi 10 mai devant l'ancienne gare de Ste-Suzanne
Sainte-Suzanne a commémoré ce mardi 10 mai, la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions en présence du leader du groupe Lindigo, Olivier Arast accompagné de Koulermonnasyon Kmn Maloya.
 
La commémoration a commencé par une procession de l'ancienne gare de Sainte-Suzanne jusqu’à la stèle Edmond Albius où des gerbes ont été déposées. 
 
A cette occasion, une exposition sur la traite négrière et des ateliers de découverte du patrimoine réunionnais ont notamment été proposés. Un documentaire a également été diffusé pour tenter de faire vivre ce moment de commémoration qui s'est terminé par un plateau d’artistes parmi lesquels se trouvait Gramoun Sello.


Vidéo réalisée par Rudy Calimoutou
 

Mercredi 11 Mai 2016 - 13:28
Lu 720 fois




1.Posté par noe le 11/05/2016 13:59
Gironcel veut faire oublier ses achats de voix ? ???

2.Posté par Jean le 11/05/2016 16:18
Sachez que cette petite "sauterie" s'est déroulée au milieu d'un parking, entouré d'administrations et d'habitations, je vous passe les nuisances sonores toute cette journée ...
Aujourd’hui, pour faire plaisir à deux pelés et trois tondus, on n'hésite pas à gaspiller l'argent du con-tribuable, voir même lui pourrir sa journée de dur labeur!
L'esclavage est aboli depuis plus de 150 ans, il reste toujours des chialeurs nostalgiques de ce passé abominable pour certains, qui son tous morts depuis belle lurette.
A ceux à qui ça manque, il y a encore plein de pays d'Afrique où vous pourrez revivre cet enfer, alors allez-y, mais foutez nous la paix!

3.Posté par ALAIN hoareau le 12/05/2016 18:14
Chère madame de la perception, le maloya, le tam tam vous a gêné, vous fonctionnaire des trésors publics. Vous méprisez notre histoire, notre culture, les Réunionnais, quelle honte. Nous sommes fière d'avoir le sang africain, malgache, mozambicain dans nos veines et nous n'avons pas de leçon à recevoir de vous. Vous avez appelé la police municipale pour faire arrêter notre maloya, on en revient du temps de Perrault Pradier ou on interdisait le maloya, ou la liberté d'expression était bafouée. Arrêtez de nous humilier si vous n'êtes pas à l'aise au coeur de notre culture, rentrez chez vous pour manger des spagettys et des frites.

REUNIONNAIS ALLONS FE RESPECT A NOUS

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales