Politique

Lauriol/Savigny: "Mme Miranville doit maintenant rétablir la vérité"


Lauriol/Savigny: "Mme Miranville doit maintenant rétablir la vérité"
Le duo Lauriol/Savigny fait feu de tout bois. En ligne de mire cette fois : le conseil municipal du samedi 21 juin. Malgré leur position d'opposants non élus, Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol continuent de défendre l'héritage de la mandature Roland Robert, à laquelle ils appartenaient.

C'est d'abord l'affaire 15 présentant le résultat de l’exercice comptable 2013 du budget principal qui retient l'attention des opposants "extérieurs" à la mairie. Selon les documents présentés, et en intégrant les résultats antérieurs par sections et les restes à réaliser, la collectivité dégage un excédent net global de 1,2 million d'euros. Un excédent "amélioré par rapport au résultat provisoire de 0,35 million d'euros que nous avions annoncé au mois d’avril 2014 en réplique aux déclarations de Mme Miranville", explique Jean-Hugues Savigny. Ce qui lui fait dire que "le discours alarmiste de Mme Miranville s’avère a posteriori inexact".

Il ajoute : "Ce discours a jeté l’opprobre sur l’administration communale et sur les anciens élus. Il lui a servi d’alibi pour annuler un certain nombre d’opérations d’équipement en cours, dont la réhabilitation de la rue Maurice Thorez, les participations communales sur le skate parc et sur le Pôle de Loisir et nature de Dos d’âne. Mme Miranville doit maintenant rétablir la vérité", demande Jean-Hugues Savigny.

Même discours d'auto satisfaction du travail accompli par la précédente mandature. A la lecture des ratios comparatifs des communes de même strate, l'ancien adjoint aux finances confirme que "sur l’exercice 2013, la collectivité dégage un autofinancement brut de plus de 8%, ce qui traduit une situation financière correcte contrairement à la moyenne des collectivités de la strate". Dans la même logique comparative, le volume des dépenses de personnels qu'a laissé l'équipe sortante "n'a pas donné lieu à des abus comme certains avaient tenté de le faire croire".

Il sera encore question d'argent lors du prochain conseil municipal. L'affaire 38 fait réagir les deux anciens adjoints. Sa mise en délibération devrait déboucher sur l'augmentation de la tarification des repas pour les rationnaires, soit jusqu’à +15€ par mois pour les enfants des familles qui émargent au quotient familial 8. Près de 1.000 enfants sur 3.300 seront concernés. "La recette attendue par la commune est de l’ordre de 222.000 euros par an. Rien n’est prévu sur l’éventuelle plus-value en terme de qualité du service. Rien, excepté l’aspect purement comptable", déplorent-ils.

La venue de la DGS fait toujours jaser

Le désaccord des deux hommes sur la politique menée sur la cantine scolaire fait écho à l'affaire 21 qui devrait valider la majoration de 15% de l’enveloppe des indemnités allouées au maire, à ses adjoints et aux conseillers municipaux, "ce qui occasionnera un surplus de dépense de l’ordre de 50.000 euros par an", comptabilise Patrice Lauriol. A ce premier tableau s'ajouteront les délibérations avalisant la couverture des frais de déménagement de la future DGS ainsi que la mise à disposition de logements de fonction pour les cadres supérieurs de la mairie. La DGS, le DGA en charge de la modernisation et des grands projets ainsi que les collaborateurs de cabinet font partie des heureux élus, selon Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol.

Et puisqu'il sera décidément question de la gestion des caisses communales, l'affaire 39 relative à l'attribution des subventions aux associations marque également l'étonnement du duo d'opposants. Ils en viennent à déplorer "le rabotage sévère" effectué sur des associations. La plupart d'entre elles voient leur enveloppe amputée de moitié par rapport à l'an dernier alors qu'une nouvelle association subventionnée (l'association Arnis Koredas) a la particularité d'avoir dans ses rangs un trésorier qui se trouve être un élu de la majorité, pensent savoir les deux hommes.

Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol, dont la tentative pour siéger de nouveau au conseil municipal a pour l'heure échoué face au groupe de Philippe Robert, maintiennent donc la pression autour de la majorité de Vanessa Miranville. A défaut de pouvoir prendre la parole samedi prochain.
Mardi 17 Juin 2014 - 11:54
LG
Lu 1680 fois




1.Posté par "Christian S" le 17/06/2014 14:35
La vérité, c'est que J.h SAVIGNY et P.LAURIOL ont parfaitement raison de monter au créneau sur les prises de décisions intempestives de MIRANVILLE. Et pour le coup, ils dégainent 5 jours avant le conseil ! Et avec des arguments en béton que nul ne possède aujourd'hui dans l'opposition...

Depuis le 30 mars dernier ils sont les seuls à objectivement traquer les faits et gestes de la municipalité en place, qui n'a de cesse de dépenser inconsidérément les deniers des contribuables.

Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol continuent, tel les propos du journaliste, de défendre l'héritage de la mandature Roland Robert, eux au moins ! On a beau les critiquer, mais il n'étaient pas seuls dans la l'ancienne majorité. Parmi eux, le seul qui serait en mesure de défendre légitimement cet héritage est bien l'ancien 1er adjoint, son fils, NON ? Mais où est-il ?, que fait-il ?.

Nous comptons sur vous Messieurs...

2.Posté par Babas le 17/06/2014 14:45
Où sont passés les élus de l'opposition ? A quoi servent ils ?

3.Posté par Jo le 17/06/2014 15:30
Défaite amer, semble-t-il, pour l'un et l'autre, mais leur impatience ne prêchent pas pour leur chapelle. Je ne dis pas qu'ils ont tort ou raison, mais leur insistance d'opposition est suspecte, il n'en était pas de même du temps de Roro, l'opposition était muselé surtout avec des opposants comme Morel qui était insignifiant.

Leur manœuvre semble interne qui va remplacer Eve et Marie Andrée qu'ils veulent expulser pour prendre la place, surtout qu'ils cherchent à exister. Ils sont une vue bien limité de la démocratie.

4.Posté par dada le 17/06/2014 15:31
Pourquoi ils ont pas fait avant quand ils étaient elus?? Face à Mr Doris Carassou ils étaient des moutons.Depuis bien longtemps la rue Maurice Thorez devrait être réhabilité, comme le chemin Darel, on a délivrée des PC aux copains promoteurs et ensuite on veut recalibrer la voirie, vive le DGS CARASSOU. En plus le chemin Darel est encore privée et le DGS fait venir les employés municipaux pour l'entretenir. La ZAC Moulin Joli vous expropriez les gens pour rien et ensuite avec la SEDRE vous donner aux copains promoteur pour faire des résidences et partagez le gateau entre vous, fini cette mafia.....

Aujourd'hui Lauriol et Savigny aboient, mais maintenant la caravane passe, Madame Miranville fait son chemin.....

5.Posté par Ben dis donc le 17/06/2014 15:48
Zot i trouv pu rien pou fait invente des zistoir?? Rode in parti politique pou zot!

6.Posté par l''''anti dada le 17/06/2014 16:51
"Dada" tu parles beaucoup, mais tu connais quoi dans tout ça , a part critiquer comme un imbécile , je paris que tu étais aussi avec les robert et autres, tu as retourne ta veste , et je t'en voudrais pas car c'est ça la politique, aujourd'hui on est rouge demain on passe orange puis on vire au vert, mais ces 2 messieurs font ce que l'opposition actuelle ne fait pas c'est a dire son rôle d'opposant , et moi je tiens a les encourager pour leur courage malgré toutes les critiques qu'ils subissent mais eux au moins ils montent au créneaux pas comme ce pantin de Philippe qui cherche a jouer au sauveur alors qu'il sait très bien que c'est a cause de lui que l'ancienne mandature a échoue, alors dada tu attends quoi de MIRANVILLE , un job et ben court toujours, ah si la fête , samba foot, zumba party, c'est ca et avec ca la possession ira mieux, la mafia c'est toi dada rien d'autre que toi, déjà montre ton identité et après on parlera se cacher derrière un pseudo c'est trop facile. Dada t'es la dada de qui déjà , pas le mien en tout cas ..

7.Posté par dada le 18/06/2014 07:53
oté loriol et Savigny zote i parle encore . zot na reson, miraville i doit ferme son bouche devant les comptes . miranville avec son léquipe lé mort. la cantine va augmenté . zindemnité pour in tas employés i sortent déor . avec miranville , ti colons la posession lé morts. Na in pé té crois té sa gaingne travail ; zordi, zot i regarde dans in trou ; i dit selement si moins té connait moins té vote pas pou li . Moin mi di goute .

8.Posté par dédé le 18/06/2014 17:32
Savigny fait comme avec Robert tu étais dans l'opposition et ensuite tu es venu dans la majorité de Roland;
Avec Vanessa tu es dans l'opposition mais en dehors du conseil municipale, donc va dans la majorité tde Vanessa en restant a l'extérieur du conseil municipale, biensur acr tu ne peux pas entrée....

Comme dit post 6 Savigny question de retournement de veste il connait.

Attention ton ancien DGS passe mets toi au garde à vous devant lui comme un Toutou, toi l'élu.

9.Posté par VIVE LE CHANGEMENT le 18/06/2014 23:02
PERSONNE NE VEUT DE LA VERITÉ ,
ON VEUT DES SOURIRES MÊME SI C POUR GAGNER BAISE... MENT APRÉS
C'EST MARRANT COMME ELLE ARRIVE A EMBOBINER LES GENS, S'EST VOUS LES MOUTONS! ET VOUS ALLÉ LE REGRETTER....
ROUVE ZOT ZIEUX ELLE LÉ EN TRAIN DE ROULE À ZOT CARRI SOU D'RIZ

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales