Municipales 2014

Laurent Boyer, candidat au Tampon pour dire "stop à l'augmentation des impôts"


Laurent Boyer, candidat au Tampon pour dire "stop à l'augmentation des impôts"
"Une alternative existe au Tampon", voilà le message en guise de déclaration de candidature de Laurent Boyer. Son association "Le Tampon Autrement" ressemble, phonétiquement, à "La Politique Autrement" de Thierry Robert, s'amuse-t-il, à ceci près que la structure associative du Tamponnais existe depuis 2008. L'association se mue en équipe de campagne pour 2014.

Aux oubliettes la guéguerre gauche/droite, Laurent Boyer souhaite présenter aux électeurs "un projet réaliste, planifié et réalisable", selon ses termes, lui qui ne cache pas tout de même sa "sensibilité de droite". Cela dit, il se dit près à se battre sur un projet, et non sur le clivage habituel. "On le voit avec Paulet Payet et Didier Robert qui n'arrêtent pas de se tirer dessus", condamne-t-il.

Les municipales vont se jouer sous le sceau de l'austérité dans les 24 communes, mais le Tampon est particulièrement sous les feux des projecteurs depuis deux ans. Pas étonnant dans ces conditions que le candidat dise "Stop au gaspillage, stop à l'augmentation des impôts". Sa feuille de route développe trois axes majeurs. Le retour à un équilibre financier ne pourra s'envisager que par "une gestion technique des coûts, la mutualisation des moyens et la cession d'actifs inutilisés ou mal utilisés", selon lui.

Sur un autre sujet, Laurent Boyer arme sa réflexion sur les déplacements. Déjà asphyxié, le Tampon accueillera dans quelques années 100.000 habitants. Il est temps d'agir face à "l'abandon et l’absence de projets structurants" des dernières majorités en place,assure-t-il. "Il faut impérativement créer des barreaux de liaisons intra-muros et recréer une trame urbaine en corrélation avec nos déplacements", précise-t-il. Le candidat pense "aux 2 heures qu'il nous faut pour faire Les Trois Mares - Centre Ville en période de fortes pluies. Ce n'est pas normal", peste l'intéressé.

Le problème de l'eau "n'est pas une fatalité"

Son projet s'attardera également à redéfinir "un coeur de ville, une articulation rationnelle des équipements sur l'ensemble de nos quartiers ainsi que la création de zones d'activités". Son constat est simple : "Le Tampon ne doit plus être une annexe de Saint-Pierre, mais doit devenir un pôle économique majeur de la Réunion".

La conférence de présentation du candidat et des membres de son équipe de campagne ne pouvait se clore sans un mot sur le beau gâchis que constitue la distribution en eau dans cette ville. "Les solutions sont simples", dit-il. Régler ces problèmes récurrents passe par "la diversification de la ressource et l'augmentation des capacités de stockage". Très optimiste sur un sujet sur lequel toutes les majorités ont accusé le coup, Laurent Boyer promet d'en finir avec "cette fatalité".
Vendredi 22 Mars 2013 - 16:37
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2295 fois




1.Posté par st-louisien le 22/03/2013 22:16
Mais pouquoué ce bougre là y descendre pas à st-louis pou vire grand claude???

2.Posté par justedubonsens le 23/03/2013 12:16
pourl'instant nous ne lisons ou n'entendons que des mots. Quid de projets structurés ? Certes l'ensemble des Tamponnais attendent des solutions pérennes aux problèmes d'eau, de circulation, et surtout à l'assainissement des finances municipales, mais il ne suffira pas de mots pour intéresser un électorat. Les promesses ont fini de bercer nos illusions. Alors Laurent Boyer pourquoi pas mais avec un programme détaillé et précis !

3.Posté par yoléne de bois court le 24/03/2013 16:52
c 'est qui Laurent Boyer pas connu surtout a la Plaine Des Cafres et quand il parle de zone activités
3 est prévu

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales