Sport

Laurent Blanc : "Il n'y a pas de projet de quotas"


Laurent Blanc : "Il n'y a pas de projet de quotas"

Suite aux informations du site Mediapart qui révèle qu'une politique de quota ethnique aurait été mise en place dans les centres de formation français par la FFF (Fédération Française de Football) et la DTN (Direction Technique Nationale), le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, a improvisé une conférence de presse, ce midi, à l'hôtel Le Régent, à Bordeaux.

Le sélectionneur de l'équipe de France a tout d'abord reconnu qu'il y avait bien eu, à la FFF, une réunion, non pas sur les centres de formation professionnels mais à propos des pôles espoirs. Seulement, pour Laurent Blanc, il s'agissait de "parler d'un projet de jeu, de ce que la formation doit mettre en place pour avoir les meilleurs résultats dans cinq ans. (...) Pour moi, il n'y a pas de projet de quotas, c'est faux. Et c'est un mensonge de dire que le sélectionneur y a participé. Je ne peux donc pas parler d'une chose qui n'existe pas".

Une enquête interne

Choqué par cette polémique, le sélectionneur à malgré tout reconnu : "le seul problème, c'est celui de la bi-nationalité. Quand un joueur a porté les couleurs de l'équipe de France en jeune, ça me dérange qu'il parte jouer pour une autre sélection une fois adulte. On a le droit d'en parler de ça non ? Ce n'est pas parce qu'on est à un an de la présidentielle qu'on ne doit plus parler pendant un an".

Avant de mettre fin à sa conférence de presse express et particulièrement suivie, Laurent Blanc a tenu une dernière fois à réaffirmer ses "valeurs" : "Éliminer des joueurs parce qu'ils sont d'une certaine couleur, ça ne fait pas partie de mes choix. La seule chose dont je m'excuse, c'est quand j'utilise le mot 'black' pour dire noir".

Le Président de la FFF, Fernand Duchaussoy, a de son côté annoncé "l'ouverture d'une enquête interne" concernant l'affaire des "quotas discriminatoires". Une décision prise lors du conseil fédéral qui se déroulait ce matin au siège de la fédération.
Vendredi 29 Avril 2011 - 15:51
Lu 1461 fois




1.Posté par GRENADE974 le 29/04/2011 16:52
Pour la bi-nationalité, BLANC a raison : un jeune joueur qui a porté le maillot d'une une équipe nationale ne devrait pas avoir le choix de changer ensuite dans la catégorie des A....
Par contre je suggère que tous les vieux "chnocs"....de la FFF se barrent : ils sont comme les morpions malheureusement. Il y a besoin de sang neuf !!!!!!

2.Posté par noe974 le 29/04/2011 17:02
Ce monsieur est "Blanc" comme la neige ... Plus "blanc" que "blanc" ...

C'est bien cette innocence ....

3.Posté par ti coq le 29/04/2011 20:25
cette histoire me dégoûte car elle est monté de toute pièce par un journaliste de Médiapart. Elle a pour but de diviser encore plus les français dans un climat de montée du FN ...

La reflexion de la direction technique de la FFF est de vouloir en s'inspirant des résultats de l'équipe espagnol et du FC Barcelonne, d'arreter d'orienter la formation uniquement vers un jeu physique et athlétique mais de revenir aux bases du football : un jeu de passe, avec plus de technique de mouvement, d'imagination. Donc dans cette réflexion, jeunes qui sont dectectés pour rentrer à l'INF ne doivent plus être que des monstre physique ( endurance, force...) mais aussi des jeunes avec un plus technique. Par exemple pour bien comprendre , il faut savoir qu'un joueur comme Léo Messi n'aurait jamais passé les tests de l'INF car il aurait été jugé trop chétif lorsqu'il était adolescent. Donc ces nouveaux critères n'ont rien à voir avec la couleur de peau.

4.Posté par BATOFOU le 29/04/2011 20:48
... DÉMISSION.....

5.Posté par eric le 30/04/2011 07:15
blanc est ne nouveau héros du blog FDSOUCHE ( blog anti black et arabe )

6.Posté par Zorba le 30/04/2011 10:01
Voilà Blanc pris dans un piège à la con. Cela laisse augurer de lendemains qui déchantent pour l'équipe de France. Domenech n'était pas arrivé à se défaire de la nasse.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales