Blog de Pierrot

La victoire du populisme

Lundi 24 Avril 2017 - 15:19

Le premier tour de l’élection présidentielle est riche d'enseignements.

Tout d'abord, c'est la première fois que le parti représentant la Droite n'est pas au second tour d'une présidentielle, depuis l'instauration de la Vème République en 1958.

C'est la deuxième fois pour la Gauche, mais surtout, c'est la première fois que les deux partis "de gouvernement" qui ont monopolisé le pouvoir depuis 60 ans seront absents au second tour. Au total, François Fillon pour Les Républicains et Benoît Hamon pour le PS ne totalisent que 26% des suffrages exprimés. 

Mais le principal constat de ce premier tour est incontestablement l’installation du populisme dans le paysage politique français puisque les candidats s’en inspirant, d’une manière ou d’une autre, réunissent globalement la moitié de l’électorat.

Est populiste un candidat qui va dans le sens des penchants les plus simplistes de son électorat. Qui n'hésite pas à jouer sur la fibre du nationalisme, du renfermement sur soi, qui s'appuie sur la notion de "peuple", de "nation".

Le populiste dénigre les élus, "tous pourris", faisant mine de se cacher derrière une forme de démocratie directe qui n'est qu'un leurre. Les populistes ne sont pas des démocrates, sinon ça se saurait. Tous les populistes arrivés au pouvoir ont rapidement basculé dans la dictature.

Le populiste est également contre l'Europe, symbole selon lui de cette perte de souveraineté de la Nation.

Adepte du "grand complot", le populiste voit dans les sondages des armes pour manipuler les opinions. Tout comme les médias, aux mains selon lui du "grand capital" qui ne cherche qu'à conserver ses pouvoirs et ses privilèges.

Selon un analyste politique, le fait d'être populiste ne dépend pas de la situation économique (actif, chômeur, retraité ou inactif), de l’appartenance au secteur indépendant, au salariat privé ou public ou de la tranche d’âge. Il dépend, en revanche, du niveau de diplôme puisque l’on passe de 63% de "populistes forts" chez les enquêtés de niveau BEPC ou CAP, à 40% chez les diplômés d’une grande école.

Au total, cette proportion est de 59% dans les catégories modestes, de 54% dans les catégories moyennes et de 44% dans les catégories supérieures, ce qui montre que le malaise démocratique dépasse de loin le seul horizon des milieux populaires.

Quoi qu'il en soit, le niveau de populisme de l’électorat de Jean‑Luc Mélenchon est similaire à celui que l’on trouve dans l’électorat de Marine Le Pen.

Quant aux "petits candidats", leur électorat est encore plus populiste, qu’il soit de droite ou de gauche.

Cette confrontation entre "populistes" et "élitistes" va trouver tout son sens à l'occasion du second tour de la présidentielle avec le duel Marine Le Pen / Emmanuel Macron.

Pourtant aucune de ces deux options n'est bonne. On connait les dérives et les excès de la démocratie représentative et il est évident que les Français ont voulu la sanctionner à l'occasion de ce premier tour. Mais on a oublié ce à quoi pouvait mener le populisme. L'histoire est là pour nous le rappeler et devrait nous rendre beaucoup plus vigilants. N'oublions jamais qu'Hitler est parvenu au pouvoir à l'issue d'un vote démocratique !

Et rappelons-nous également que les populistes ont pour habitude de trahir leurs engagements dès leur élection finie. Regardez Trump aux Etats-Unis qui est en train de faire exactement l'inverse de ce pour quoi il a été élu. Ses électeurs doivent se sentir cocus. Mais quoi qu'il fasse, il est élu pour quatre ans, maintenant...
 
Pierrot Dupuy
Lu 4207 fois



1.Posté par Loranger le 24/04/2017 15:38 (depuis mobile)

Hey vira!!!! Un petit nuggets et un verre d eau Bleu marine bien propre pour degager le gosier???

2.Posté par GIRONDIN le 24/04/2017 16:30

Et offrir des billets d'avion ici et là-bas i rentrent dans les critères du populisme ou pas ?

3.Posté par mauve et perdant le 24/04/2017 17:02

"Quant aux "petits candidats", leur électorat est encore plus populiste, qu’il soit de droite ou de gauche."

Bel éloge discret et subtil au petit candidat placé au dessus des clivages gauche/droite, merci Pierrot!

4.Posté par Nistarah le 24/04/2017 17:24

Macron est de Droite. Donc la Droite a un représentant au second tour. Dupuy, prends ta retraite.

5.Posté par L'Ardéchoise le 24/04/2017 18:18

Remettre Hitler sur le tapis, c'est... c'est.... c'est inqualifiable !

6.Posté par Elle le 24/04/2017 18:18 (depuis mobile)

Vous êtes mauvais perdant ou très mauvais analyste. En tout état de cause, c''est votre grocoeurisme qui parle ! Vous dites populisme, je note rejet du déjà vu. Et vous oubliez, probablement sciemment, les votes blancs et abstentions. Gros coeur, va !

7.Posté par Y a pas le feu le 24/04/2017 18:30 (depuis mobile)

23% des exprimés pour le pen il faut savoir que seuls 60% sont allés voter.... donc si on calcule bien lepen ne représente à la reunion que a peine 14% des electeurs c est beaucoup trop mais pas dramatique. ... ca ne fait que un électeur sur 7 ..

8.Posté par Fidol Castre le 24/04/2017 19:37

Un point Godwin pour Mr Dupuy !

9.Posté par L''''art de se tirer une balle dans le pied... le 24/04/2017 20:01

Moi, ce qui m'étonne le plus, c'est que la majorité des votants ont choisi deux candidats dont les programmes prévoient clairement une sortie ou pour le moins une remise en cause des relations avec l'Europe. La Réunion ne sait pas que des budgets très importants, par million d'euros, sont alloués par l'Europe à la Réunion tous les ans ? (infrastructures notamment...). L'art de se tirer une balle dans le pied, ou plutôt le chargeur complet ! Ou alors tout simplement de la bêtise ?

10.Posté par PATRICK CEVENNES le 24/04/2017 20:53

fukcd473
2.Posté par GIRONDIN le 24/04/2017 16:30
Non, c'est du favoritisme ! Mdr !

7.Posté par Y a pas le feu le 24/04/2017 18:30 (depuis mobile)
Ah bon ! Et comment vous avez si bien calculé pour obtenir 14% ?

Alors pour le Pierrot, rédacteur de l'article
- en 1999, j'ai eu comme l'impression de mettre fait "entubé" comme bon nombre au passage Franc/Euro
- en 2005, même impression avec le référendum où j'ai voté NON
- en 2007, même impression quand Sarko a ratifié le Traité de Lisbonne
- à partir de 2007, jusqu'à aujourd'hui, j'ai assisté à la casse sociale et économique de la France

Et avec le prédicateur de la secte Macro(N)iqueur du Peuple français, la casse va se poursuivre.

Auriez-vous le cran, de rédiger un article, pour les Zinfosnautes, sur les GOPÉs et leurs conséquences sur la France ? J'aimerai avoir votre point de vue, cela devrait fortement intéresser les Zinfosnautes.

11.Posté par li le 24/04/2017 21:11

La France ?
Qu elles sont belles les cartes de France !
Les émissions désespécialistes de la maitropolite une fois de plus nous montrent la France d apres 1èr tour dans sa belle robe bicolore...sans les dom...mais avec une grande Corse.

Franchement, vos confrères de maitropolite nous ch... dessus.

Le populisme vous inquiète. Mais moi ce sont les espèces endémiques maitropolites qui me déçoivent profond.

La France! Mais la France de qui ?

12.Posté par chikun le 25/04/2017 12:50

J'adore les couinements (rires) de déception , de haine et de bétise du rédacteur en chef .
Le Pierrot,idéologiquement marqués du sceau de la pensée unique, noircit du papier en voulant donner des leçons au peuple ! C’est facile de relever les petites phrases de personnes politiques du bord opposé qu’il faut rabaisser par tous les moyens, car non conformes, populistes, xénophobes, racistes,

Quelle truffe ce rédac chet.

13.Posté par JORI le 25/04/2017 12:53

Pour P.Dupuy: "En politique, le populisme désigne l'idéologie ou l'attitude de certains mouvements politiques qui se réfèrent au peuple pour l'opposer à l'élite des gouvernants, au grand capital, aux privilégiés ou à toute minorité ayant "accaparé" le pouvoir... accusés de trahir égoïstement les intérêts du plus grand nombre". Et qui élit les candidats si ce n'est le peuple. Alors pourquoi parlez vous du populisme comme d'une tare??. "N'oublions jamais qu'Hitler est parvenu au pouvoir à l'issue d'un vote démocratique ! ", comme tous nos présidents à ce jour, et alors??. Si on vous écoutez, à quoi servirait alors le droit de vote??. " les populistes ont pour habitude de trahir leurs engagements", cela a été le cas pour hollande mais aussi pour Sarkozix , voire chirac, les classez vous comme populistes??.

14.Posté par Saint Chamond le 26/04/2017 12:53

Le pire c'est que Dupuy le besogneux convenu est persuadé en son for intérieur de faire partie de l'élite.....l'idiocratie c'est maintenant !

15.Posté par Pascal Maillot du RBM le 26/04/2017 18:27

Pierrot, que vient faire Hitler ici? Pas toi, pas ça:!!!!!!!!!!!!!!
Sois plus intelligent, cela ne marche plus ça, je comprends ta colère que ton Fillon soit éliminé!
Le peuple de Fillon votera Marine, je l'entends tous les jours depuis dimanche, tout mon quartier de de St Pierre, 80% sont prêts à voter pour la France!
C''est normal, c'est la même famille, de droite, logique, la France va gagner!!!!
Et je ne parle point des mélanchonistes qui aussi couleront Marine!!!!
Et oui!!!!!

16.Posté par KLB le 27/04/2017 09:48

« S’appuyer sur la notion de « peuple » et de « nation » … » c’est le mal pour M. Dupuy.
Chacun ses opinions.
Dire que le peuple et la nation sont des "notions" me parait bien méprisant pour le peuple et pour la nation.

Je fais partager cette vidéo où M. Asselineau annonce ce que sera une France sous le diktat de Macron :
La démolition du droit du travail
La mise en pièces des professions réglementées : artisans taxis, experts comptables, commissaires aux comptes, huissiers, avocats, médecins, pharmaciens,
Poursuite de la privatisation des services publics
Cession de pans entiers de notre patrimoine national à des fonds d’investissement étrangers
Non réévaluation du SMIG
Poursuite du démembrement de l’unité nationale
Et donc tout ceci va entraîner, s’il est finalement élu, une montée des violences et manifestations qui amènera un chaos en France avant la fin 2017.

Electeur de François Fillon au 1er tour, celui dont la campagne a été pourrie par le clan hollando-macronien, je me refuse à voter pour Macron et sa politique mortifère pour notre pays.

J’espère que beaucoup d’électeurs voteront en toute connaissance de cause et pas sans savoir comme ils font au supermarché. Les aliments dont on a le plus parlé à la télé et avec un joli emballage peuvent avoir des composants cancérigènes. Mieux vaut le savoir avant.

17.Posté par Mike le 29/04/2017 17:45 (depuis mobile)

Et 1789 c était ,et 2019 se fera si macron et leur bande passe.Peuple français le diable NS fais belle gueule mais en réalité c est une triste réalité qui va NS arrive Si le changement ne se fait pas.apprenez a juger de vous même. 40ans de menteur

18.Posté par Pamphlétaire le 01/05/2017 10:11

Voter Marine Le Pen, ce n’est pas adhérer aux idées du FN, c’est affaiblir Emmanuel Macron, n'est-ce-pas?

19.Posté par wtf le 02/05/2017 14:24

Mouais, dans populisme, on entende surtout le peuple. c'est quand même cela l'essentiel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >