National

La vérité sur ce qui se passe à St-Martin


Les renforts à leur arrivée à St-Martin (photo RCI)
Les renforts à leur arrivée à St-Martin (photo RCI)
J'ai longtemps hésité. J'avoue que je ne savais pas quel bout aborder le drame qui se joue actuellement à Saint-Martin.

Comme vous sans doute, j'ai été submergé de "témoignages" en provenance de l'ile. Mais je sais que Facebook, et les réseaux sociaux d'une façon générale, sont le support idéal pour la propagation de fausses rumeurs. Et il ne m'a pas échappé que la plupart de ces "témoignages" provenaient de personnes résidant en France affirmant avoir été informées par des amis sinistrés.

Tandis que les vidéos réalisées sur place, comme le prouvait le décor apocalyptique dans lequel elles avaient été tournées, faisaient certes état de désastres, de pillages, mais dans des conditions bien moins catastrophiques que ce que l'on entendait par ailleurs. En tous les cas, à aucun moment je n'ai entendu ces vrais sinistrés évoquer "plus de 1.000 morts" comme on a pu l'entendre par ailleurs, ou les massacres d'habitants chez eux à coups de machettes, ou encore les cadavres qui apparaissaient avec la marée.

D'un autre côté, une telle avalanche de témoignages ne pouvait laisser indifférent.

Dans le doute, j'avais préféré ne rien écrire. Jusqu'à ce que je tombe sur un article de Radio Caraïbes International (RCI). On ne peut mettre en doute le sérieux de cette radio, qui est n°1 aux Antilles. Et l'article intitulé "Saint-Martin : la vérité sur l’insécurité depuis le passage d’Irma " rétablit un certain nombre de vérités.

Plutôt que de le réécrire en le déformant, je me permets ici, exceptionnellement, de vous le retranscrire dans son intégralité. J'espère que mes confrères de RCI ne m'en voudront pas.

"Il est confirmé désormais sur la base de plusieurs témoignages, que c’est le plus grand chaos à St-Martin sur le plan sécuritaire. Aux pillages s’ajoutent bien à d’autres faits beaucoup plus graves, conséquence d’une prise de possession de la rue et des quartiers par des bandes organisées.

St-Martin aujourd’hui ? C’est Mad Max et Indépendance Day, le chaos le plus total. Tous les codes de la vie en société ont volé en éclat. L’autorité publique ayant été cruellement défaillante en ce qui concerne ses missions régaliennes de maintien de l’ordre, mais aussi de protection des biens et des personnes ; et la nature ayant horreur du vide, ce sont d’abord des pillards par dizaines qui ont pris possession de la rue. Ensuite, ils sont passés à la vitesse supérieure, avec cette fois des bandes organisées, bien connues sur le territoire de St-Martin, qui se sont attachées à défendre leur territoire et opportunément à en conquérir d’autres, le tout sur fond de règlement de compte liés au trafic de drogue et d’armes. Déjà débordés en temps normal, les gendarmes se trouvent aujourd’hui complètement démunis. L’un d’entre eux, sous couvert de l’anonymat nous a décris une situation bien plus grave que veulent le faire croire les autorités. "C’est un grand merdier. L’île est détruite effectivement à 95%, on pourrait même dire 100%. L’ensemble des commerces est pillé tous les jours. On regarde car nous sommes en sous effectif. Des renforts de gendarmes mobiles sont certes arrivés, mais c’est encore aux gendarmes de Marigot de sécuriser la grande surface Super U, de jour comme de nuit", indique ce militaire.

Parallèlement, de petites frappes armées de coutelas, de couteau, mais aussi beaucoup plus lourdement s’en prennent au tout venant, au gré de leur bas instincts criminels. Prendre ainsi le risque de sortir de chez soi, avec telle ou telle chose visible, c’est s’exposer à coup sur à des vols avec violence et/ou à main armée. Et comme les forces de l’ordre peinent à reprendre possession du terrain, tout cela se passe dans la plus grande impunité. Les auteurs de ces faits graves ont bien compris que même s’ils sont interpellés ou pris en flagrant délit, il sera difficile techniquement de les placer en garde à vue et de le déferrer. Tous ces malfrats arpentent donc les rues comme des prédateurs traquent leurs proies. Lorsqu’ils ne s’attaquent pas franchement aux habitations qu’ils croient à l’abandon.

Le risque est élevé également pour les femmes, actuellement à St-Martin. Certaines sont contraintes de se barricader et de survivre recluses de peur d’être victimes de viols, convaincues qu’en cas d’agression par ces groupes d’individus armés, personne ne pourra leur venir en aide. La population semble livrée à elle-même, obligée de s'organiser comme elle peut pour se défendre face aux voleurs.

Les personnes les plus vulnérables et les proies faciles pour les malfrats, veulent quitter l'île par tous moyens, terrorisées par cette explosion de la délinquance et des violences. Scène irréaliste mais tellement révélatrice de la panique qui s'empare des personnes en détresse : un homme a tenté de rattraper à la nage un bateau privé qui partait de St-Martin en direction de Pointe-à-Pitre, avec plusieurs évacués à son bord. La préfecture a certes mis en place des mesures de restrictions de la circulation, au moins jusqu’à mercredi, tandis que les autorités néerlandaise ont déployé leurs forces armées à Sint-Maarten ; preuve de la nette différence d’appréciation du péril sécuritaire de part et d’autres de la frontière qui sépare la partie française de la partie hollandaise
".

Et pendant ce temps, le gouvernement d'Emmanuel Macron, bien aidé en cela par l'ensemble de la presse nationale, essaie de faire croire que la situation est sous contrôle...

Tags : #OuraganIrma
Dimanche 10 Septembre 2017 - 23:14
Pierrot Dupuy
Lu 48062 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Tanguy Proquo le 14/09/2017 10:58

Sauf quand même que l'émission " Quotidien " de Yann BARTHES a envoyé sur place un reporter au delà de tout soupcon et que ce qui est affirmé par ci par la concernant des morts et autres drames est complètement faux Apres un reportage à la morgue il a été dénombré 11 morts et pas un de plus, ce qui est déjà trop certes mais moins que mille, il aurait fallu envoyer Chiotti et melenshow pour stopper net l'ouragan. La situation est tout à fait " normal" par rapport à une situation de lendemain de cyclone. D'ailleurs lorsque l'on voit les gens manifester devant les médias, il s'agit neuf fois sur dix de métro partis la bas chercher se " sacrifier" la sur-rem' et autres désagréments tant il est difficile de vivre à l'ombre des cocotiers. Lorsque les locaux d'origine parlent ils disent " Certes c'était violent d'une intensité inouïe, mais bon nous avons l'habitude de gérer cela (sic)

50.Posté par Mi le 14/09/2017 08:11 (depuis mobile)

Merci, monsieur Dupuy, de donner une caution journalistique à tout ce que nous avons, nous aussi, lu sur facebook. C''est horrible.
L''être humain retourne à la sauvagerie.
Dans beaucoup de domaines.

49.Posté par Saint Chamond le 13/09/2017 13:24

On ne peut mettre en doute le sérieux de cette radio, qui est n°1 aux Antilles.


C'est qui ici le number one, freedom ??? ah ben c'est vrai alors, number one = forcément sérieux, on ne peut douter !

D'ailleurs, qu'ont fait nos champions péi de l'info pendant les dernières émeutes de Mayotte, on a tous eu des retours bien plus dramatiques de la situation là bas que ce que voulaient bien nous laisser croire la presse.



Comment se fait il que tout aille pour le mieux à St Barth....alors que c'est le chaos à St Martin ?

L'origine des populations différentes sur ces deux îles, le fait que St Matin ait vu sa population multipliée par 4 en 10 dans les années 80 suite à un raz de marée migratoire de haïtiens....ceci expliquerait il cela ?

48.Posté par Joseph le 12/09/2017 18:36

Rien ne justifie pillage, violence, surtout dans une telle situation, à ceux qui leur trouvent des excuses aux racailles, fasse qu'un jour vous en soyez vous, vos proches, ou vos enfants les victimes.

Moins marrant, non ?

47.Posté par Le Floch le 12/09/2017 15:50

Je pense que tous est dit au commentaire numéro 34. Posez-vous les bonnes questions !

46.Posté par PATRICK CEVENNES le 12/09/2017 15:24

fukcd473
36.Posté par Maskagaz le 11/09/2017 23:54
Ben occupe-toi de ton cul !

45.Posté par A mon avis le 12/09/2017 11:38

@ 37 dègue : l'action d'un cyclone sur Saint Matin n'est pas comparable à la même action sur La Réunion.
La Réunion est capable de régir en totale autonomie avant l'intervention de la solidarité nationale.

Saint Martin est un îlot sous totale perfusion ! Pas même d'autonomie en eau ! Qui s'est construite dans l'insouciance, dans le seul but de faire du fric en exploitant le tourisme. Incapable d'attendre quelques heures les secours extérieurs !
Il est affligeant de voir ces interviews de "pauvres" victimes à leur arrivée à Paris ! Où sont les interviews du petit peuple de l'île ? Des quartiers populaires ?
On ne montre que les tristes résidences de vacances détruites et le désespoir de leurs propriétaires "qui ont tout perdu" !
Certes, Ils ont subi un grave traumatisme ! (Les Réunionnais connaissent ça !) Mais, pas de panique : ils seront indemnisés eux par les assurances !

Irma a mis les pieds dans le plat et a endommagé le gâteau ! Mais la couche de crème sera vite reconstituée !

Ceux qui sont à plaindre, ce sont les vrais habitants de Saint Martin (toutes origines confondues), qui ne peuvent pas quitter l'île et qui se voient privés de travail par l'arrêt brutal de l'activité touristique. Jusqu'à présent les médias ne se sont guère intéressés à eux !

44.Posté par Le Jacobin le 12/09/2017 10:58

La nature remet l'homme dans sa juste dimension heureusement, vos commentaires sont à la lumière de la dimension humaine cet à dire.......

43.Posté par Grangaga le 12/09/2017 09:49

Li.........di Jori, sortt' dan outt' korr'...................

42.Posté par dègue le 12/09/2017 01:36

si un cyclone anéanti la réunion comme à st Martin, ce sera le même bordel ici.

41.Posté par Maskagaz le 11/09/2017 23:54

Le Patrick Cévennes (3 commentaires sur ce site)., il n'a rien d'autre à faire que d'écrire des fadaises sans intérêt?

40.Posté par li le 11/09/2017 21:00

Le chaos révèle hélas une réalité enfouie sous le sable

39.Posté par li le 11/09/2017 20:55

Qui sont les apeurés sinistrés pleureurs attaqués ?
Qui demandent à rentrer chez eux
Pas à Saint Martin mais chez eux !
Pas de "je survivrai", pas de "tous debouts" mais "je veux rentrer"
Ben voyons !
Qui sont les truands des médias
Qui sont les sinistrés des médias

38.Posté par jean claude payet le 11/09/2017 19:23

31 faut pas prendre le cas des dom pour une generalite, les gros zozo comme vous dites ne le sont pas tant que cela pour payer les impots des dom......adieu bm, adieu 5 du mois, adieu autobus,hopital ,ecole,cmu et j'en passe a quand l'independance et couper la perfusion?

37.Posté par Harry le 11/09/2017 18:47

Ces groupes armées qui actuellement fait régner la terreur sur l'île est ce que c'est pour terrorisé les insulaires ou les colonisateurs? Car à la télé on ne voit pas beaucoup les maisons des habitants on voit plus les hôtels et les belles villas qui je m'en n'appartiennent pas à la population vraiment issu de st martin

36.Posté par PATRICK CEVENNES le 11/09/2017 18:34

fukcd473
27.Posté par La France hexagonale et l Etat francaise se foutent des outres mers. le 11/09/2017 17:42 (depuis mobile)
Pourquoi ? Vous n'êtes vous même pas Français ? Payez-vous des impôts au moins ? Pdr !

35.Posté par A mon avis le 11/09/2017 18:26

@ 27 vous n'avez pas tort ! En temps normal, la plupart des Français (hexagonaux ou ultra marins) "se foutent royalement" de St Barth et de Saint Martin ! Qu'iraient-ils raisonnablement faire dans une île qui n'est même pas auto-suffisante en eau ? A part quelques touristes en mal de bronzage, quelques Français qui s'illusionnent de tropiques et quelques snobs privilégiés fortunés, et qui exploitent la main-d'œuvre locale !

34.Posté par Titang curieux le 11/09/2017 18:26 (depuis mobile)

ORDO AB CHAOS .... # NWO
CE n''est plus un secret !!!

33.Posté par PATRICK CEVENNES le 11/09/2017 18:10

fukcd473
21.Posté par L'INSOUMIS le 11/09/2017 16:19
Mais attention malgré tout.

"... je n'étais pas à St-Martin pendant le cyclone ..."
Ben elle était où alors ? Aurait-elle pris le 1er avion pour quitter l'ile ? Euh ....

La meuf n'est pas objective. Elle compare ce que les américains en Floride ont mis comme moyens pour évacuer la population. Avions, trains, autoroutes. Faut qu'elle arrête les conneries. Il faut comparer ce qui est comparable. St-Martin 95km² 75000 hab. 840hab./km². Floride 170451km² 20271272hab. 119hab./km².

106th Rescue Wing
La France dans l'Arc Antilles n'a qu'un Casa235. Pdr ! Les 106th RW a quant à lui 36 HC-130P/N (USAF, ANG et Reserve)

32.Posté par anonyme le 11/09/2017 15:45

@A m"diter:

Sans Internet, plus de liaison bancaire donc plus de retraits d'argent. La fortune ne sert plus à rien pour le moment. Les banques ont figé les transactions.
Donc TOUT le monde pille...

31.Posté par La France hexagonale et l Etat francaise se foutent des outres mers. le 11/09/2017 17:42 (depuis mobile)

la plupart des francais se foutent royalement de st martin et st barth. c est logique la plupart des francais ne mettront jamais les pieds à st martin ou à st barth. Ce qui fait chier les francais s est de payer des impots pour reconstruire ses iles.

30.Posté par anonyme le 11/09/2017 15:41

Mr Dupuis:

(personnel)

Que penser de la vidéo ?
Que cette personne multiplie les appels aux dons (vu d'autres vidéos ailleurs); bizarre que toutes les vidéos soient censurées sauf celles-çi. (censurées ou retirées ?). Comment fera-t-elle pour transmettre ces dons en nature, vu que les liaisons commerciales sont rompues et que seul le matériel technique de secours circule ?
Qu'un appel filmé depuis un pays aux standards français (Métropole je présume) ne remplace en rien une vidéo sur place avec un simple gsm (le réseau fonctionne encore en partie et les travaux de réparation sont en cours)...Les images sont plus parlantes que les mots.

Je peux comprendre que les résidents, en cas d'agression, tirent depuis leur jardin afin de protéger les biens et personnes qui leurs sont chers. Seule la légitime défense étant ici acceptable, en l'état des choses. (Mayotte 2016...).

Pourquoi n'avons-nous toujours pas les vidéos sur place ?
La thèse du blocus gvt semble de moins en moins tenir (et Dieu sait ce que je pense d'eux...).

29.Posté par A m"diter le 11/09/2017 17:34

J'étais du même avis qu'A mon avis poste 20. On ne pille pas si on est fortuné!

28.Posté par Titang curieux le 11/09/2017 17:32 (depuis mobile)

petite info au passage : ce type d''ouragan n''est qu''une petites des nombreuses possibilités qu''offre le programme HAARP qui existe depuis pas mal d''année déjà... enfin je dis ça , je dis rien

27.Posté par Titang curieux le 11/09/2017 17:27 (depuis mobile)

@ post 7 alcide: c 1 plaisir de voir que tout n''est pas perdu , qui reste des gens éveillés parmi une population qui semble être sous hypnose et sous prosac en même tps...

26.Posté par Olive le 11/09/2017 16:47

Le commentaire d'Alcide, résume tout.
Il est bien trop tard pour un reveil .. le pire est a venir ( dans un avenir très proche ).

25.Posté par A mon avis le 11/09/2017 16:28

En titre vous affirmez détenir la vérité !

Puis, après la reproduction (sans autorisation) d'un article dont l'objectivité est plus que douteuse, vous concluez par :
"Et pendant ce temps, le gouvernement d'Emmanuel Macron, bien aidé en cela par l'ensemble de la presse nationale, essaie de faire croire que la situation est sous contrôle... "


Pas de doute ! Vous faites partie de ceux qui "sont alléchés par la souffrance" et alimentent la "polémique politicienne" !

24.Posté par anonyme le 11/09/2017 14:24

@A mon avis: 1

savoir vivre ensemble c'est aussi savoir partager (via l'emploi, à défaut d'aides sociales) et savoir se respecter mutuellement.
La reconstruction devra passer par la fin de l'autarcie d'une minorité.

23.Posté par L'INSOUMIS le 11/09/2017 16:19


QUE PENSER DE CE TEMOIGNAGE .....

https://www.facebook.com/willyreine/videos/10159346319945788/

22.Posté par anonyme le 11/09/2017 14:18

A l'attention de Monsieur Dupuy:

Beaucoup de témoignages affluent depuis Saint Martin. Certains crient à la censure de certains réseaux sociaux, d'autre tempère excessivement le message.

Au-delà de mes propres questionnements, il faudrait se demander pourquoi nous n'avons pas de témoignages vidéo probants au sujet des violences envers les personnes. Attention, comme partout ailleurs, je dis bien que ces violences pourraient ponctuellement se produire...sans présumer de son ampleur locale...

lien ci-dessous: Pourquoi cet opérateur gsm offre-t-il la gratuité des communications VOIX et SMS si le réseau était totalement inopérant ? Quid des communications vidéo qui fonctionnent au tarif habituel ? et des gsm rechargés depuisbles voitures...

http://m.la1ere.francetvinfo.fr/martinique/solidarite-s-organise-martinique-apaiser-souffrances-iles-du-nord-509675.html

21.Posté par A mon avis le 11/09/2017 16:13

Les scènes de pillage observés actuellement à Saint Martin sont malheureusement habituelles après de telles catastrophes.

Mais leur ampleur n'est que la conséquence de la situation sociale caractéristique de l'île : une nombreuse population extrêmement pauvre qui côtoie une minorité fortunée et arrogante.

20.Posté par TAGOUN le 11/09/2017 16:10

Le Préfet à Saint-Martin il devait être trop préoccuper à manger des petits fours et fréquenter les gros zozos de l’île plutôt que d'anticiper une telle situation, sanctionnez le !

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 11/09/2017 16:01

fukcd473
France, Terre des Droits de l'Homme.
Si les Néerlandais ont effectivement envoyé du personnel avant le passage d'Irma sur Saint-Martin, il faut alors préciser que ce personnel était des forces armées. La France quant à elle a envoyé les gars de la Sécurité civile et les pompiers. Mdr !
D'un côté, partie néerlandaise, les renforts étaient des militaires armés d'armes létales et ont imposé le couvre-feu de jour comme de nuit. De l'autre, partie française, les renforts étaient armés de tronçonneuses. Une tronçonneuse contre une machette c'est assez proportionné pour évoquer la légitime défonce. Pdr !
Ce qu'il faut aussi savoir est que le NHC (centre US de surveillance des hurricane) avaient averti le 31 août qu'Irma devrait être extrêmement dangereux. A cette date il n'était classé que catégorie 2. 5 et 6 sept. nous connaissons la suite.
Mais je vous rassure, le "merdeux" du Jupiter va venir faire la "kakoo" à Saint-Martin. Je me demande si le Premier Ministre Néerlandais Mark Rutte va faire de même à Sint-Marteen.

18.Posté par Zarin le 11/09/2017 15:58

Une chance que Gaston Defferre soit décédé !!!

17.Posté par anonyme le 11/09/2017 13:12

RCI se base sur des témoignages pour publier cet article, alors qu'ils ont des correspondants sur place ? Que des vidéos de pillage... Les gsm ne filment plus ? (bien que des violences ponctuelles - intolérables - soient effectivement commises).

TOUT le monde pille à Saint Martin (dans son article du 8 sept RCI le dit), à commencer par les maisons voisines car il n'y a plus rien a manger...D'autres témoignages sont repris dans certains articles de presse et France 2 (francetvinfo) a enquêté sur place.

16.Posté par MACROOO le 11/09/2017 14:54

tout à fait d' accord avec vous Alcide!!!

15.Posté par Maskagaz le 11/09/2017 13:54

Article intéressant. Dommage que le dernier paragraphe soit aussi peu objectif...

14.Posté par jean claude payet le 11/09/2017 13:29

oui zinfo connait la verite......

13.Posté par Ancien de Saint-Martin le 11/09/2017 12:58

@cheche il y a un aéroport aussi dans la partie française
la différence c'est que les secours dont les forces armées présentes sur la partie néerlandaises sont arrivées AVANT l'ouragan, cela s'appelle de la prévention de risques

12.Posté par Choupette le 11/09/2017 12:49

Gouverner c'est prévoir.

Que cette situation serve de leçon à ces gouvernants pour la mise en place d'un pont aérien entre les îles françaises sinistrées et la Métropole lors du passage d'un mauvais cyclone.

Un texte de loi devrait voir le jour en ce sens; avec interdiction pour les compagnies aériennes desservant l'île d'augmenter leurs prix avant, pendant et après le passage d'un cyclone dévastateur.

Ce pont aérien sera pour les honnêtes gens et leurs animaux.
Laissez l'île aux mains des voleurs et autres racailles en tout genre, couper l'électricité et l'eau et laissez-les s’entre-tuer ... .

11.Posté par Moi je dis le 11/09/2017 12:13

Pour chaque femme violée, pour chaque pillage, que tous les élus de ces 30 dernières années payent une amende de 1000 Euros, car après tout, c'est eux les véritables responsables.Idem à chaque montée du chômage

10.Posté par Hugues Neau le 11/09/2017 11:20

Travailler c'est trop dur... et piller c'est rigolo!

9.Posté par Hugh le 11/09/2017 11:01

S'ils avaient prévu de déverser un peu de sirop de menthe, tout le mande pourrait s'abreuver.
LA VÉRITÉ ? Si j'menthe à l'eau.

8.Posté par cheche le 11/09/2017 10:54

C'est bien triste. Il n'y a pas a St Martin des troupes et gendarmes nombreuses,c'est une petite ile,beaucoup moins developpée que sa partie hollandaise où se trouve l aeroprt int.Elle est à 10000km de la metropole et à 200km de la Guadeloupe... la metropole n'est pas une ile.Que faire José arrivait ensuite?Difficile de faire venir des secours car il y a les vents et l aeroport obstrué et la houle de l ocean qui traine pour les bateaux.Il faut du temps pour preparer et acheminer des secours (10h).Alors trop facile de critiquer il faut avoir une vision objective de la situation.C'est vrai que deux de nos navires type mistral (navires hopital) (Dixmude ,ouragan) auraient pu acheminer du materiel..mais où etaient-ils. dans l Ocean Indien, Pacifique??).Bref il faut savoir raison gardée,la critique est facile et l'art difficile..

7.Posté par alcide le 11/09/2017 09:54

Saint Martin, un laboratoire de ce qu'il adviendra à la France: La guerre civile pour détruire le peuple français, ou peuple de "l'ancien monde"...Tout cela est planifié depuis des lustres...mais personne ne semble réagir...

6.Posté par Fabiho le 11/09/2017 08:46

Les images apeurées des gens qui veulent quitter l'île à tout prix laissaient supposer une telle situation. Ce qui se passe à St-Martin doit nous faire réfléchir, car il y a bcp d'armes qui circulent en misouk à La Réunion et les mêmes causes produisant les mêmes effets, si une telle catastrophe arrivait ici on aurait sans doute les mêmes violences. Comment s'en prémunir ? (en dehors de donner un travail et de la richesse à tout le monde... je doute que le gvt de Macron ait ça en magasin...)

5.Posté par eric le 11/09/2017 05:31

L'humain dans toute sa splendeur. Avec un garde fou l'homme est pitoyable et sans, un animal...

4.Posté par LOUISE le 11/09/2017 07:03

Ce n'est pas de la délinquance ordinaire. Quand vous êtes obligé de vous cloitrer chez vous malgré le manque de nourriture et d'eau, quand votre résidence est attaquée et que vous entendez tirer tout autour, quand personne ne vient vous aider. Pas de gendarme à l'horizon, occupés ailleurs... Non, c'est un climat de guerre civile. Et ce ne sont pas là des faits inventés, c'est ce qui se passe en réalité, témoignage de membres de ma famille.

3.Posté par lenoir le 11/09/2017 06:35 (depuis mobile)

L''histoire sur la forme a changer mais le fond reste le même !!!

2.Posté par GIRONDIN le 11/09/2017 00:58

Et bien!!!
Mardi le chef des armées sera sur place !
Sera-t-il en se prendre pour Rockatansky?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 20:12 Liliane Bettencourt est décédée

Jeudi 21 Septembre 2017 - 10:41 Florian Philippot claque la porte du Front national