Politique

La taxe sur les alcools monopolise les débats à la Région

C’était une situation plus que prévisible. La réflexion sur l’octroi de mer en faveur de la santé publique, et notamment la taxation des alcools, a provoqué des débats houleux lors de l’assemblée plénière de la Région. Chacun campe sur ses positions, et pour le moment les discussions se poursuivent…


"Nous ne disons pas que cela va faire baisser l’alcoolisme mais ca va empêcher d’aggraver la situation", a lancé Paul Vergès, écouté attentivement par le groupe UMP qui demande le report de cette décision.
60 000 buveurs excessifs, 20 000 alcolo-dépendants, 50% des affaires devant la Cour d’Assises sont liées à l’alcool… des chiffres majeurs ont été rappelés ainsi que le fait qu’à l’échelon national, une taxe sur les alcools forts a été décidée à l’assemblée nationale.
Catherine Gaud a rappelé combien la situation réunionnaise est grave. "Nous voulons être volontariste, montrer l’exemple. Je vous rappelle que sur une route, pour la moitié des accidents, l’alcool est un facteur aggravant", s’exclame-t-elle. "C’est une augmentation modérée de la bouteille de rhum, de 1,20 euros, qui peut permettre de lutter contre l’abus d’alcool", assure Catherine Gaud.
Le conseiller régional UMP, Thierry Sam-Chit-Song, a fait une intervention très remarquée en attaquant les arguments du président de la Région: "Ca vous amuse peut-être mais pas nous. C’est un attentat au pouvoir d’achat des Réunionnais. La Région passe son temps à taxer pour alimenter ses grands projets. Vous nous transmettez un rapport, or dans votre long discours à la Fidel Castro, vous omettez un principe : fournir tous les éléments pour nous prononcer en toute connaissance de cause".
De même, le socialiste Michel Vergoz, a jugé que cette taxe sur l’alcool n’est "qu’un alibi pour gratter les sous, un habillage pour faire passer ce grattage. En l’état, cette augmentation de la taxe de l’octroi de mer est précipitée et incohérente".
A 13h30, les débats se poursuivent.
Vendredi 16 Janvier 2009 - 13:44
Mélanie Roddier
Lu 1820 fois




1.Posté par Halluciné le 16/01/2009 15:05
Saviez-vous que la thèse de médecine de Camille Sudre était "l’hallucinose des buveurs de rhum à La Réunion" ?

2.Posté par Josette Brosse le 16/01/2009 16:00
L'augmentation de la taxe n'apportera rien, sinon à collecter l'impôt. Il faut savoir que nous avons tout un arsenal pour lutter contre l'alcoolisme, mais encore faudrait-il le vouloir et rajouter une petite phrase qui oblige le malade à se soigner. Car vous le savez, en France, si vous ne voulez pas être soigné, on ne peut vous obliger.
Le malade alcoolique de par sa dépendance implique toute la société.
Mais soyez certain que s'il y a augmentation, le malade trouvera toujours un substitut, eau-de-cologne, vinaigre et autres liquides que l'on peut se procurer dans les pharmacies sans restriction.
Le meilleur moyen de lutter contre l'alcoolisme c'est encore d'obliger le malade à se soigner.
Augmenter les taxes n'est pas une preuve du changement de comportement.

3.Posté par David le 16/01/2009 17:32
Merci au conseiller régional UMP Thierry Sam-Chit-Song de se préoccuper du pouvoir d'achat de rhum charette des réunionnais. Ah s'il pouvait interpeller son gouvernement sur tout le reste.

4.Posté par curebien le 16/01/2009 17:53
2. Posté par Josette Brosse le 16/01/2009 16:00

eau-de-cologne


?????? c'est une plaisanterie?

5.Posté par Josette Brosse le 16/01/2009 19:17
Poste 4 - Hélas non, ce n'est pas une plaisanterie.

6.Posté par Titang le 16/01/2009 19:33
Madame Brosse attention !

Quand on commence à vouloir "obliger", on n'est pas loin de renoncer à LA liberté. La démocratie en France, ou ce qu'il en reste, est de plus en plus fragile.

Personnellement, je ne n'accorderai jamais ma confiance à des gens qui veulent "obliger"...

Vous me faites penser à Sarkozy et à un des ses nombreux suppôts, la Boutin, qui veulent "obliger" les SDF à aller dans les centres d'hébergement. Le fait que, dans sa grande bonté, l'infâme petit nerveux a promis de les "relâcher", s'ils ne veulent pas rester, n'excuse rien.

Un vrai démocrate n'emploie pas ce terme là, surtout dans cette circonstance là !

J'aimerais tellement vous savoir dans un autre état d'esprit !

7.Posté par Josette Brosse le 16/01/2009 19:59
Concernant l'alcoolisme, je persiste à penser que si nous avions un vrai article de Loi qui "oblige" les malades à se soigner, les familles s'en porteraient que mieux. Il ne faut pas oublier que par l'alcool, de graves maladies arrivent, cancers entre autre. Vous allez laisser ces malades comme ça ? sans soins ? Il vaut mieux prendre le malade avant que tout le cortège qui accompagne cette maladie n'arrive.
J'ai vu des alcooliques au bout du bout, c'est affreux. J'ai vu des malades atteints du cancer des poumons en phase terminale, fumer dans les couloirs d' hôpitaux (au temps où on pouvait encore fumer), le personnel médical les laissait faire, vu qu'ils en avaient pour quelques jours. Je peux vous dire que, quand on a une once d'humanité, on ne peut pas les laisser. Il faut les convaincre de se soigner.
La démocratie ce n'est pas seulement laisser faire, mais c'est aussi accompagner des personnes qui n'ont plus la fonction de penser, vu que la seule pensée qu'ils ont c'est de trouver à boire.
Désolé si mes écrits ne sont pas ce que vous attendez de moi, mais concernant certaines maladies, je serai toujours dans cet optique.
En ce qui me concerne, je dis merci aux chercheurs et à la science.

8.Posté par Titang le 16/01/2009 22:37
Je prends note madame Brosse !

Vous "persistez à penser" que...l'autoritarisme est une bonne méthode de gouvernance. Sarkozy aussi le pense et le fait savoir tapageusement.
Mais il est à noter qu'il ne souhaite être autoritaire qu'avec les plus faibles, les malades... mais jamais avec les puissants.
Vous vous adressez, ici, à des faibles, à des malades...exactement comme il le fait. Je vous verrais bien dans son gouvernement.


Je constate que vous n'êtes pas foncièrement démocratique.

On est démocrate ou on ne l'est pas ! On ne peut pas l'être un peu ou l'être dans certaines circonstances. On ne peut que l'être COMPLETEMENT et TOUT le temps.

Tout le reste n'est que blabla !

Si vous vous présentez un jour à des élections, ne comptez pas sur moi...Comptez sur moi, par contre, pour faire savoir que vous voulez faire le "bonheur" des gens sans eux et malgré eux !

Forcer au lieu de persuader serait votre devise ? Ce n'est ni plus ni moins que du totalitarisme, Madame Brosse !



9.Posté par Alcoolicus le 16/01/2009 22:52
Il est curieux que Josette Brosse, qui veut taper à coup de gourdin sur les têtes des alcooliques (qui ne sont que des malades), n'ait aucune tendre pensée à l'égard de l'Etat et des producteurs-vendeurs d'alcools qui sont les vrais profiteurs et les vrais responsables de la catastrophe ?


10.Posté par Josette Brosse le 17/01/2009 08:54
Pour clore le débat, personne ne demande à personne d'aller boire jusqu'à plus soif, jusqu'à se rendre malade et au cas ou vous ne le sauriez pas encore, c'est toute la société qui trinque. Il vous faut toujours trouver un responsable et le responsable pour vous, c'est l'Etat, donc nous ? que l'on vende de l'alcool, des cigarettes, moi, ça me gêne pas, Ni je bois, ni je fume, c'est la démocratie, alors en ce qui me concerne on peut taxer tous ces produits à 1000 % que je m'en fiche royalement et éperdument. Par contre, quand je vois des familles complètement bouleversées par votre pensée démocratique, oui alors se serait à vous de supporter TOUS les frais médicaux et non à la société.

11.Posté par Cambronne le 17/01/2009 15:40
C'est dingue comment les débats peuvent tourner en eau de boudin suffit de comprendre comment certains raconte l’histoire de l’homme qui a vu l’ours.
En fait, j’ai enfin compris que nous avions en face de nous l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours parce qu'en le prosélytisme angélique de Josette Brosse les affolés de la ti boutik Sinois y en a pas qui aurait vu l’ours non plus.
Mais bon, un bon conteur ne peut se permettre de vous faire voyager sans avoir de passeport dans ses poches direction simple problème de santé résultant d'un usage abusif à l'image de l'alcoolisme. ....Dans le fond, le problème consisterait donc à définir avec une franche exactitude ce qui n'est jamais mesuré sur la simple question fondamentale ; Est-ce l'abus d'alcool, l'alcoolo-dépendance, l'alcoolisme, la consommation excessive ou un problème lié à la consommation d'alcool?

Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte que j'étais devenu moi aussi l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours qui a vu la bête qui a vu l'ours

12.Posté par Tifi le 17/01/2009 16:03
Josette Brosse veut "clore" le débat ! C'est ce que tous les gens à court d'arguments essaient de faire en général.

Je pense, moi aussi, qu'il ne faudrait jamais confier des responsabilités politiques, décisionnelles, à Josette Brosse. Elle est inquiétante et ne semble pas en mesure d'entendre les arguments des autres. Son mode de fonctionnement est bien l'AUTORITARISME. C'est clair maintenant.
Et de l'autoritarisme au totalitarisme...

"...que l'on vende de l'alcool, des cigarettes, moi, ça me gêne pas..." Mais quel raisonnement !
Que l'Etat et les industriels vendent du poison mortel, elle n'en a cure. Mais, si un désespéré touche à ce poison, il devient extrêmement coupable à ses yeux. Et pire : il n'est plus digne d'être libre !

"...personne ne demande à personne d'aller boire jusqu'à plus soif, jusqu'à se rendre malade et au cas ou vous ne le sauriez pas encore, c'est toute la société qui trinque."

Cette remarque ne cadre pas du tout avec ce que devrait être la mentalité d'une responsable d'association qui se dit préoccupée par le désespoir des autres et la solidarité ! Pas du tout alors.
On est même en droit de se demander si elle n'est pas de la trempe de ces gens qui créent des associations dans l'unique but de se mettre en avant (même au détriment de leurs associations !) et de trouver un moyen d'exister. Non ?

Cette dame n'a pas la justice comme préoccupation première ou alors elle est incapable d'avoir une réflexion sereine et équilibrée, aboutie... Je penche pour l'incapacité... Désolée !

C'est le genre de personnes qui ne reculent pas d'un pouce même si on réussit à leur démontrer que leur raisonnement est boiteux. Et même si elles en sont conscientes elles-mêmes !! Elle raisonne comme le petit - et je ne parle pas uniquement de sa taille - "président" de la République actuel. C'est-à-dire comme un tambour.

Il a déjà été dit précédemment : c'est une sarkozyste en puissance. Elle en a toutes les "qualités". D'ailleurs, elle ne dément pas !

Ce n'est pas parce que vous voulez clore le débat qu'il est obligatoirement clos Madame. D'autre sont libres de le poursuivre y compris en commentant les arguments de tous ceux qui y ont participé à un moment ou à un autre.

Vous pouvez vous retirer mais certainement pas clore.

Mais vu votre raisonnement, je ne doute pas que vous l'auriez fermé, ce débat, si vous en aviez la possibilité. C'est pourquoi je répète qu'il serait dangereux de vous confier des responsabilités politiques.

13.Posté par Albert Ebasque le 17/01/2009 16:42
Bon, allez...on arrête de s'engueuler et on va boire un coup?

14.Posté par Minette le 17/01/2009 18:13
"Cambronne le 17/01/2009 15:40
C'est dingue comment les débats peuvent tourner en eau de boudin"

Je ne comprends pas !

Voilà un débat passionnant avec des argumentations solides (pour certaines !) et de l'opposition et Cambrone parle "d'eau de boudin" ! Pourquoi donc ?

Quand on caresse toujours les gens dans le sens du poil (Je fuis les blogs ayant cette spécialité !) en tombant immanquablement dans le ridicule, Cambrone pense que le débat est réussi ? Curieuse son affirmation !

"Albert Ebasque le 17/01/2009 16:42
Bon, allez...on arrête de s'engueuler et on va boire un coup? "

Qui s'engueule ? Je ne vois, pour ma part, que des gens qui s'expriment. Cela devrait être comme cela tout le temps.

Allez Ok ! Un W...-Coca pour moi !

Tu penses que Josette Brosse viendra ? Elle ne semble pas très heureuse là. Et tu sais ce qu'elle pense des alcoolos... Et merde...je fume aussi...


15.Posté par Cécile B. le 17/01/2009 18:56
C'est vrai, c'est mieux de se péter la gueule avec un charrette produit pays, plutôt qu'avec un whisky qui vient de l'extérieur !!! Les résultats sur les routes seront sans doute différents avec un produit made in Réunion. Et aussi au niveau de la santé, une bonne grosse cirrhose pays vaut-elle pas mieux qu'un cancer du foie venue de l'extérieur ? Boire ou vivre à chacun de choisir !

16.Posté par Jeremy mac cullott le 17/01/2009 19:25
Je fume et bois de longue date.J'ai un cancer de l'anus qui dois-je attaquer?
Faut il taxer les pruneaux à 5000%,
Merci de me répondre madame Brosse.

17.Posté par cambronne le 17/01/2009 20:26
12. Posté par Tifi le 17/01/2009 16:03

Ben vous voyez à chacune sa chacun ou vice versa

Bref 15. Posté par Cécile B. le 17/01/2009 18:56
C'est vrai, c'est mieux de se péter la gueule avec un charrette produit pays, plutôt qu'avec un whisky qui vient de l'extérieur !!!

dites donc vous je constate à vous lire que vous voulez la mort du cheptel Irlandais, vous croyez pas qu'ils ont eu raison de dire Non ensuite au traité à la con de Sarkozy ? vous savez pas à toucher au whisky car chez nous autre ce breuvage le whiskey n'est pas de l'alcool c'est un médicament c' est une véritable eau-de-vie avec plein de bonne chose l' on y trouve une composition remarquable d'orge malté, et même parfois additionnée de seigle, d'avoine voir encore de maïs, je ne savais pas que le bon grain était mauvais pour la santé . comme dirait nos amis The Pogues "the Very Drunk Interview" faudrait quand même pas pousser de demander à Dieu l'intention de séparer le bon grain de l'ivraie parce que excusez du ne pas faire la différence entre le sublime breuvage du mélange de la terre du feu et de l'eau , et le comparer avec un vulgaire ou n’importe quel tord-boyaux de la production locale surtout lorsque l'on voit le monopole et prohibition sur le sujet...d'autant qu'il existe plusieurs catégorie faisant que les pauvres ignorants lambdas ne connaissent que la plus courante qui est le blended whisky ou blend, ce n'est qu' un assemblage de plusieurs « whiskies de malt » avec des « whiskies de grain ». L'essentiel de la consommation mondiale est de ce type et c'est ce que vous trouvez dans les grandes surfaces .

Non mais des fois venir ici sur Z'infos 974 seul faux rhum vraiment de la libertas pour critiquer le sublime breuvage des Dieux Celtes n'importe quoi ...autant demander à des manchots de la République ....de boire une Guinness faudrait trouver d'autres arguments même avec un haggis traditionnellement cuit pendant des heures dans la tourbe...

Vous savez quoi vous n'avez certainement pas vécu une fête de la Saint Patrick vous savez on y trouve pas que des Incorrigibles boit-sans-soif ... ...franchement vous pouvez nous dire quel est ce "Dieu" qui ordonne de ne pas boire à sa soif? ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales