Blog de Pierrot

La sous-préfète de Saint-Martin "en état de choc" incapable d'assurer ses fonctions


La sous-préfète Anne Laubies
La sous-préfète Anne Laubies
La rumeur voudrait que la sous-préfète déléguée De St-Barthélémy et St-Martin se soit enfuie de l'ile de St-Martin après le passage d'Irma, abandonnant la population aux pillages.

Impossible pour l'heure d'avoir confirmation de ce départ. Une chose est sûre cependant : On n'a plus de nouvelles d'Anne Laubies depuis un bon moment.

Selon RCI, la radio n°1 aux Caraïbes, c'est Daniel Gibbs, le président de la collectivité de St-Martin qui se serait rendu compte de cette "disparition", juste après le passage de l'ouragan, après avoir "tenté durant plusieurs heures en vain de joindre la représentante de l’Etat" dans l'ile.

Motif de ce silence selon RCI : Anne Laubies se serait trouvée dans l’incapacité  d’assumer ses fonctions. "Mais pas seulement elle. Toute son équipe". "Ils ont tous subi un choc traumatique dû au passage de l’ouragan" qui a détruit la préfecture de St-Martin. Une situation extrême qui a obligé l’équipe préfectorale à passer toute la nuit dans une étroite pièce en dur, dans le noir, dans une grande promiscuité. "Elle a vu la mort en face", selon une source préfectorale que RCI a pu recueillir.

Face à cette situation totalement inédite, le gouvernement a semble-t-il choisi de minimiser l'événement, voire de le banaliser. La sous-préfète n'a pas été démise de ses fonctions, elle a simplement été "renforcée par deux sous-préfets, un de l’administration centrale et un sous-préfet de la Martinique. Par ailleurs d’autres cadres de l’administration sont également arrivés sur l’île, pour garantir le plein exercice de l’autorité de l’Etat sur ce territoire totalement dévasté", selon cette même source préfectorale.

Les fonctionnaires présents sur l'ile au moment du passage de l'ouragan "ont tous subi un choc traumatique". Irma a détruit la préfecture de Saint-Martin. "L’équipe préfectorale" a dû "passer toute la nuit dans une étroite pièce en dur, dans le noir, dans une grande promiscuité".

De son côté, le préfet de Guadeloupe, Jacques Billant – a "salué" l’action du sous-préfet Anne Laubiès... Qu'est ce que ça aurait été si elle avait fait correctement son travail...

Faut dire, pour sa défense, que le gouvernement n'a pas dû envoyer l'élite du corps préfectoral dans ces iles idylliques, perdues à l'autre bout du monde. La pauvre sous-préfète devait être plus habituée jusque là à inaugurer des écoles ou à assister à des cocktails qu'à gérer une telle situation de crise...

A noter la tentative -étonnante- du journal Le Monde de démentir l'information, tout en la reconnaissant. S'appuyant sur le fait que la fuite de la sous-préfète n'est pas prouvée -mais le fait qu'elle soit restée non plus puisque le journal reconnait qu'elle est injoignable- le journal du soir essaie de décrédibiliser l'information selon laquelle elle aurait abandonné ses fonctions. Passant au passage sous silence les informations données par RCI et le témoignage du président de la collectivité de St-Martin.

Entre des journalistes qui écrivent depuis leur bureau climatisé à Paris et ceux de RCI qui se trouvent sur le terrain, mon choix est vite fait...
Mardi 12 Septembre 2017 - 00:51
Pierrot Dupuy
Lu 9268 fois




1.Posté par François GILLET le 12/09/2017 03:50

Intox, Pierrot... Tu t'es laissé avoir par un fake. Comme quoi, entre Le Monde et RCI, le bureau climatisé n'est pas à Paris (surtout en cette saison).

2.Posté par Konga974 le 12/09/2017 07:50

Si fiable que ça RCI ???

http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/antilles-il-n-y-a-pas-d-eau-potable-des-qu-il-pleut-faites-des-reserves_2368093.html

Pour une sous-préfète aux abonnés absents, elle parle pas trop mal à la radio ....

3.Posté par Bruno DUGAY le 12/09/2017 09:01

buckhulk
Incompréhensible ....
On nous dit sur les télévisions nationales que c'est une " Fake News " ????

Qui croire ???

feuilleton à suivre....

4.Posté par y.féry le 12/09/2017 11:04

Du mal à croire!

5.Posté par Choupette le 12/09/2017 12:04

"Incapable ... ".

Ailleurs, on parle beaucoup de sa fuite.

Diplomatiquement, c'est une exfiltration.

6.Posté par Jeff le 12/09/2017 12:10 (depuis mobile)

Zintox974

7.Posté par klod le 12/09/2017 15:09

Pierrot , encore un effort pour etre un "vrai" site d'information ................... c'est un métier !

8.Posté par MAX DROGO le 12/09/2017 15:24

Je la trouve bien âgée pour une sous-prefet ? quel est son parcours ? Nous sommes là dans une république bananière : Saint Martin idéal pour un haut fonctionnaire passé par quel concours ? idéal pour vivoter tranquillement au soleil avec un salaire énorme mais quand les problèmes arrivent ... il n'y a personne ! la moule en carton s'effondre . Fuite ou non .. elle n'a pas eu la force et l'expérience pour prendre des décisions ...

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 12/09/2017 15:39

fukcd473
Quand j'écris que l'ENA ne sert qu'à produire des eunuques en puissance.

Et puis, elles ont voulu l'égalité, voilà le résultat ! lol !

Probablement, un fake. C'est comme l'autre morue qui affirme que ses potes ont pris des photos de cadavres après le passage d'Irma. Et qu'une fois les photos postées sur FB elles seraient supprimées. Mdr !
En plus la morue sur sa vidéo affirme qu'elle n'est pas à Saint-Martin. Pdr !

10.Posté par A mon avis le 12/09/2017 17:15

Entre des journalistes qui écrivent depuis leur bureau climatisé à Paris et ceux de RCI qui se trouvent sur le terrain, mon choix est vite fait...


Et que dire de ceux qui écrivent (eux aussi dans leur bureau climatisé à La Réunion) derrière leur écran de Facebook ou Twitter à guetter les déclarations alarmistes, et les reproduire sans vérifications ?
"Zinfos 974" ou "Dézinfos 974" ?

11.Posté par Robert Pantalon le 12/09/2017 18:02 (depuis mobile)

On l'a vu hier sur France 5 à côté de la ministre de l'outre mer accueillir Macron

12.Posté par MAX DROGO le 12/09/2017 18:33

La Sous-Prefet n'est pas issu du corps de l'ENA. Elle a fait une carrière classique , très bureaucratique et est venue a Saint Martin (65 ans) pour finir sa carrière . Elle ne s'est pas enfuie, enfin j'espère ne pas me tromper, elle ne savait pas quoi faire simplement ...
Moralité : les territoires ultramarins sont tout sauf des postes "relaxes" ou tout se passe sous les cocotiers devant un beau paysage. Ce sont des territoires dures (Géographiquement et sociologiquement parlant) il faut de vrais spécialistes

13.Posté par MAX DROGO le 12/09/2017 18:35

CEVENNES : il faut aussi arreter d'écrire n'importe quoi : il y a ENA et ENA ... et puis dans ce cas hé bien c'est raté

14.Posté par Dazibao le 12/09/2017 20:45

Née le 14/08/1953 à Bir El Kouach (Maroc)
Diplômes :

Maîtrise d’histoire – I.R.A. de Lyon – I.H.E.D.N.
Décorations :

Chevalier de l’Ordre National du Mérite
Chevalier des Palmes académiques
Chevalier de la Légion d’honneur
Parcours :

1981-1983
Préfecture de Guyane
Chef de bureau des étrangers, élections et réglementation

1983-1985
Préfecture du Rhône – Lyon (69)
Attaché au cabinet du préfet du Rhône, Préfet de région Rhône-Alpes

1985-1990
Subdivision administrative sud la Foa en Nouvelle-Calédonie
Adjoint au chef de subdivision administrative sud à LA FOA

1990-1993
Sous-préfecture de Prades (66)
Secrétaire général de la sous-préfecture de Prades

1993-1997
Sous-préfecture du Havre (76)
Secrétaire général de la sous-préfecture du Havre
Directeur de préfecture

1997-1999
Préfecture de Saint-Pierre et Miquelon
Sous-préfet, secrétaire général de la préfecture de Saint Pierre et Miquelon

1999-2001
Préfecture du Pas de Calais – Arras (62)
Sous-préfet chargé de mission pour la politique de la ville

2001-2005
Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation du BENIN (détachement Ministère des affaires Etrangères France) Cotonou
Conseiller technique auprès du Directeur Général de l’Administration Territoriale chargé de l’appui à la décentralisation et la déconcentration dans le cadre du projet bénino-franco-allemand d’appui à la décentralisation

2005-2007
Sous-préfecture de Forcalquier (Alpes de haute Provence)
Sous-préfet de l’’arrondissement de Forcalquier

2007-2009
Sous-préfecture de Bergerac (Dordogne)
Sous-préfet de l’arrondissement de Bergerac
Décembre 2009, Préfecture de Guyane
Secrétaire général de la préfecture de Guyane



.............................



En 1991, pendant les évènements du Chaudron, alors que les manifestants voulaient s'attaquer à l'aéroport, il y en a un qui a imbibé son pantaloune mais pas de sueur.....

15.Posté par margouillat974 le 13/09/2017 07:29

En poste à Saint-Martin, elle a bien fichu le camp avant les premières bourrasque en clamant : la sécurité est l'affaire de chacun. Pour moi, c'est un abandon de poste. pas d'autre mot, même si l'on parle d"exfiltration par les zotoritées.

16.Posté par Ludovic le 16/09/2017 11:55

La Préfète déléguée (elle n'est pas sous-préfète, ça commence déjà par utiliser les appellations justes) a été blessée pendant l'ouragan, assommée par une poutre lorsque la Préfecture a été soufflée. Si vous voulez des preuves qu'elle a assumé ses fonctions, des photos où elle participe aux réunions de crise avec la Ministre des Outre-mer et le Président de la Collectivité de Saint-Martin circulent. Pour d'autres preuves, regardez les images du déplacement de Macron à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, elle y est. Mais c'est sûr, ce n'est pas une femme qui fait de la com' et qui aime faire le buzz, elle, elle bosse !

Cette information est fausse et la relayer déshonore et discrédite l'auteur de cet article. Que les commentateurs parlent sans savoir, c'est une chose, ce blog est un défouloir de malokis mais que voulez-vous, c'est la nature humaine. En revanche, que l'auteur de cet article, qui écrit lui aussi depuis son bureau climatisé sans avoir fait son job de recouper les informations, c'est inacceptable et preuve de son incompétence.

Et pour info, le Préfet de la Guadeloupe n'est plus JACQUES BILLANT depuis qq temps déjà ; c'est ERIC MAIRE qui est en fonction et qui a connu l'ouragan Irma. Cette erreur achève d'en dire long sur le sérieux de ce torchon...

17.Posté par @ 16.Posté par Ludovic le 20/09/2017 18:49

Préfet délégué ne veut pas dire préfet. D'ailleurs, cette préfète déléguée exerce les missions de sous-préfet d'arrondissement (décret 2009-906 du 24 juillet 2009).

C'est le préfet de région et du département (Guadeloupe) qui est le Grand représentant de l'Etat . il est assisté de cette préfète déléguée qui est placée sous son autorité. On verra si elle sera titularisée (et puis c'est son affaire. Ca m'en touche une...... Par contre, si elle a réellement souffert de l'ouragan, je compatis à l'identique de ce que j'éprouve pour toutes les victimes).

Merci de faire partie du club des malokis, mais manifestement, vu le ton employé, vous souffrez plus que les autres. Par ailleurs, ne crachez pas sur les torchons, ils peuvent être utiles pour calfeutrer, voire essuyer.....

Usez vous de la même ardeur pour défendre la veuve et l'orphelin ? Que je sache, les puissants peuvent se défendre seuls. Généralement, ceux qui témoignent d'une servilité certaine à faire de leur corps, bouclier pour les sauvegarder, sont taxés d'un attribut peu enviable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 14:40 Wilfrid Bertile ne votera pas Wilfrid Bertile...

Samedi 23 Septembre 2017 - 12:54 Audrey Belim risque fort d'être déçue