Actu Ile de La Réunion

La sortie de crise sera plus longue que prévue

Pascal Thiaw-Kine, président de la CGPME, a demandé à Hervé Marodon et aux transitaires, un dispositif spécial pour sortir de l’enceinte portuaire, les 600 à 700 containers en souffrance. La CGPER, elle, va recenser les pertes des agriculteurs. La DAF sera ensuite sollicitée. La sortie de crise sera laborieuse.


Jean-Yves Minatchy est intervenu auprès de l’Urcoopa pour que les éleveurs soient livrés en aliments pour animaux, dès hier matin. Il est vrai que la situation était critique.
Un éleveur de Saint-Louis a perdu vingt porcs ce week-end. Les cochons sont morts de faim. “Pendant la manifestation, il avait menacé de venir déposer les cadavres de ses animaux sur la voie publique”, rappelle Ary-Claude Caro, porte-parole de l’intersyndicale.
C’est sans doute pour cette même raison que le président de la Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion (CGPER), a demandé au groupement des équarrisseurs d’enlever au plus vite les 50 tonnes d’animaux en décomposition chez les éleveurs. Il y a une partie qu’il faudra sans doute enterrer avec l’accord de la mairie.
C’est aussi la course contre-la-montre pour la grande distribution et les petits commerçants. Bien sûr, il y a le réapprovisionnement des rayons des magasins. Pour quelques grandes surfaces, les livraisons ont débuté dès lundi soir, à la levée des barrages filtrants.
Il y a de nouveau du coca-cola, de la viande et du yaourt dans les rayons. Seulement, la forte affluence du 11 novembre a encore vidé les stocks. Mais, ce n’est pas le souci essentiel selon Pascal Thiaw-Kine, président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises.
“C’est vrai qu’il est primordial que les 600 à 700 containers soient livrés à leurs destinataires, surtout en ce concerne les denrées périssable, mais il faut avant tout dégager l’enceinte portuaire pour pouvoir débarquer les marchandises qui arrivent cette semaine par bateaux”.
Car, si le débarquement n’est pas possible dans un délai raisonnable, selon le président de la CGPME, “ces navires repartiraient avec leur cargaison vers l’île Maurice ou ailleurs. Ce serait une perte sèche pour les commerçants”, explique Pascal Thiaw-Kine.
Hervé Marodon, président des transitaires et également transporteur, a promis un dispositif spécial pour cette sortie de crise. Car en plus du retard accumulé, nous sommes entrés dans la période précédant les fêtes de fin d’année, la rotation des bateaux au port, est déjà soutenue.
Désormais, les transitaires et les transporteurs travaillent sans marge de manœuvre. Cela signifie aussi une mobilisation maximale de tous les véhicules de transport sur les routes de La Réunion, au moins jusqu’au 24 décembre.
Les embouteillages, ce n’est pas fini !

Mercredi 12 Novembre 2008 - 07:27
Jismy Ramoudou
Lu 5953 fois




1.Posté par darkalliance le 12/11/2008 07:48
Si les commerçants auraient plus promptes à répercuter les baisses de prix ... peut être qu'on en sera pas arrivé à là aujourd'hui. Force est de constaté que le prix du baril de pétrole a bon dos : quand celui celui s'envole : ils répercutent la hausse : logique - mais quand celui-ci baisse l'inverse n'est pas vrai !

2.Posté par denis le 12/11/2008 08:12
CGPME, CGPER, nous sommes abreuvés de sigles...qui cachent des intermédiaires. Et qui veut dire intermédiaires, dit pognon rafflé au passage.
D'où les prix chers à la RUN.
De meme pour les presidents !
Combien y a-t-il de presidents sur l'ile?
L'est pas donné, ouiiiiiii ! Ca coute de l'argent, ces boug' là !

Et qui va payer les 20 porcs de l'eleveur de st Louis, morts du fait de la grève?
Ca m'étonnerait que ce soit mongin, ou vergès !
Ca sera encore l'Etat : l'Etat y donnnn....!

3.Posté par Trouillomètre au maximum le 12/11/2008 08:18
50 tonnes d'animaux morts à cause des transporteurs grévistes bloqueurs irresponsables !
A la place des grévistes je collerais un procès au syndicat des transporteurs pour entrave à la circulation, un procès au préfet et au prok pour ne pas avoir fait leur boulot de débloquer les routes ni même avoir verbalisé le moindre camion "mal garé".
Tous ces gens sont des irresponsables.
Il faudrait rappeler 1000 fois que le droit de grève n'est pas le droit de bloquer la circulation routière, mais seulement le droit d'arrêter de travailler. Malheureusement à cause de ces irresponsables la population et les travailleurs ont fini par croire que bloquer la circulation était un processus normal et légal.

4.Posté par BEB-RINT le 12/11/2008 09:46
Pas un mot des Syndicats Ouvriers ou de Fonctionnaires, sont-ils d'accord sur le fait que le peuple des travailleurs se fassent plumer tous les jours. Les Ouvriers ou Fonctionnaires qui ont pris des congés ou des RTT, parce qu'ils étaient génés par le mouvement de blocage des Transporteurs seront-ils remboursés de la perte de ces jours de repos forcés? Les agriculteurs et autres hurlent déja comme des veaux pour obtenir des subventions! Ah, mon Général, si vous saviez!

5.Posté par Bill Vesée le 12/11/2008 11:11
Cette épreuve a été riche d'enseignements. Sans insister sur l'égoïsme des certains qui ne voyaient qu'une entrave à leur petit confort. Il y a eu des interventions édifiantes de bétise sur les ondes.

Elle a permis d'avoir une image plus précise de notre île et des incohérences de notre petit monde politique? Seul le Préfet a démontré qu'il était réellement compétent.
Mais le plus important a été démontrastion de la fragilité de notre île, fragilité amplifiée quand on voit la réaction irréfléchie, au-delà de l'impulsivité du 3ème Vice-Président de la Région.

Cela veut-il dire que la situation n'était pas si grave que cela puisque ni le Président, ni le 1er vice-président, ni même le 2ème mais le plus qu'incompétent 3ème Vice-Président a été chargé de négfocier, ils savaient que c'était un nul. La Réunion a du soucis à se faire si c'est celui que l'actuel Président veut mettre au devant de la scène.

6.Posté par Trouillomètre au maximum le 12/11/2008 13:39

Le préfet est compétent ?

Voila un prétendu serviteur de l'Etat qui protège les bloqueurs de route avec les gendarmes ...
Il ne sait pas que c'est une infraction grave d'entraver la circulation et bloquer l'économie d'un pays ?
Il accepte que les routiers nantis se fassent payer leur carburant par nous les con tribuables car l'argent de la Région c'est notre argent !
Il ne sait pas que pour se payer les crédits de camions pareils qui valent chacun bien plus qu'une maison il faut avoir de solides garanties financières ?
Il a donc contribué à enrichir des bien plus riches que nous sur notre dos.

(...)

7.Posté par Fonker le 12/11/2008 16:08
On dirait bien que la bande passante ADSL est restée aussi bloquée au Port ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales