Social

“La solution, c’est la baisse de l’octroi de mer”, dit Bernard Caroupaye de la FER

La Fédération des entreprises de La Réunion a répété à plusieurs reprises à la Région Réunion hier, “qu’elle n’a jamais donné de mandat au Médef pour négocier en son nom. Et les 50 € que le Medef a mis pour la hausse de salaire n’engagent que les adhérents du Médef”.


Bernard Caroupaye, vice-président de la FNTR et membre de la FER n’en démord pas. “Ce n’est pas aux TPE et aux PME de participer à l’augmentation des salaires demandée par le Cospar. Ce n’est pas nous les pouvoirs publics, ce n’est pas nous le pouvoir politique”.
“Ce n’est pas nous les TPE et les PME qui décidons de mettre des taxes sur les produits de consommation et le carburant, autant de taxes qui pèsent également sur le pouvoir d’achat des Réunionnais”, constate le transporteur. “La solution, ce n’est pas d’augmenter les salaires, c’est de baisser les prix”.
“Diminuer les prix, c’est relancer la consommation et soutenir les entreprises et la production locale. Et à ce niveau, c’est le rôle premier des pouvoirs publics. Une des solutions, c’est bien sûr la baisse de l’octroi de mer”, propose Bernard Caroupaye.
“Pourquoi, ce qui a été possible avec l’accord Bino en Guadeloupe, n’est pas possible à La Réunion ? En tout cas en ce qui nous concerne, c’est-à-dire 80 à 90 % d’entreprises de l’île, il est hors de question d’être la vache à lait. Et, on ne tire pas de lait d’une vache maigre”, a conclu Bernard Caroupaye, membre de la FER.
Lundi 16 Mars 2009 - 07:05
Jismy Ramoudou
Lu 1085 fois




1.Posté par David le 16/03/2009 08:35
La France est le pays qui impose le plus de taxes à ses entreprises. Mais on trouve encore des énergumènes pour penser que ce n'est pas assez.
Et je ne parle pas d'un droit du travail totalement exotique et archaïque ; en France, un employé n'est pas juste un employé, il est lié à l'entreprise par les liens sâcrés du mariage.

2.Posté par boyer le 16/03/2009 08:51
la baisse de l'octroi de mer?

on sait comment ca va finir: dans la poche des importateurs. Ca a deja ete constaté avec la tva non percue recuperable qui etait censée faire baisser les prix. Il n'en a rien été.

http://www.audits.performance-publique.gouv.fr/performance/audit_ci.php?idref=132

Tout se passe comme si l’Etat allouait une subvention aux entreprises concernées, charge à celles-ci de répercuter cet avantage vers leurs clients au moyen d’une réduction du prix de vente.
(...)
les entreprises ne répercutent pas l’avantage vers leurs clients ou très peu : elles captent
l’avantage au lieu de le transférer
.

3.Posté par mac arthur 974 le 16/03/2009 09:06
Enfin ,un groupe de personnes sensées : c est d 'une evidence évidente ;sans rien augmenter au niveau des salaires , il ne reste donc plus qu' a renegocier les prix et couts des marchandises et produits importés et locales;au lieu de s 'enfoncer dans des discussions interminables c'était la voie la plus simple à adopter et aussi l'avis de tous simples citoyen lambda .

4.Posté par darkalliance le 16/03/2009 09:14
Il n'a pas tort dans sa réflexion. Les pies des vaches sont usées.

5.Posté par MARFEE le 16/03/2009 10:25
REFLECHISSONS
L'octroi de mer, ( le terme est, il est vrai , a des relents de colonialisme) , alors disons une autre fiscalité spécifique peut-être à rebaptiser dans les D.O.M., est indispensable pour les 2 raIsons incontestables et citées par ordre de priorité :

-Protéger la production locale contre les importations, , non seulement de l'Europe mais de toutes origines.
-Affecter les ressources correspondantes à nos collectivités.

Il n'y a pas à rougir de honte, c'est avec ces mêmes principes que la politique agricole commune de l'Europe s'est construite, , avec des prélèvements eux, exhorbitants et ajustés au jour le jour.


Il faut renforcer la liberté de nos élus à cet égard, partant, leur réactivité.
Le Traité d'Amsterdam en donne la possibilité aux R.U.P.

La baisse de l'octroi de mer, déjà significative sur les produits dits de première nécessité ne devrait, en tout état de cause , ne s'appliquer qu'aux produits ne concernant pas -directement ou indirectement- la production locale.

Etablir une liste de produits à la baisse .....!
La règle internationale et reconnue par tous, c'est la classification douanière , la"position tarifaire. Négocier la baisse d'un produit de telle marque, fût-il mythique, c'est du pipeau ,impossible à contrôler, voir illégal.
A moins d'inventer une infraction "spéciale" à la Réunion.
Veut-on demain importer du 'shoca kila ' de Maurice ?
C'est possible puisque les prix des multi-nationales ne procèdent pas des coûts de production mais du niveau de vie des populations auxquelles ils s''adressent.

Pour rester dans le débat, la solution, ce n'est pas la baisse de l'O.M. mais sa pérennisation et sa mise à plat pour une refonte circonstanciée.

6.Posté par Loïc le 16/03/2009 10:25
enfin quelqu'un qui le dit !!

Quand je vois qu'une pièces auto acheté 1200 euro en métropole et revendu chez sogécore à 2800 euros... quand je vois le prix des voitures, quand je vois les taxes sur l'alcool (qui rappelons le, sera consommé de plus en plus en temps de crise... augmentation du prix ou non).

Je pense que l'octroi de mer est abusé !

On me répondra qu'il faut construire des routes, moi je répondrais "laissez moi rigoler". Construire des routes ne veut pas forcément dire construire des monuments gigantesque, des œuvres d'art au prix démesuré. Non on peut construire des routes en restant raisonnable. Mais la raison n'est pas le fort du président de la région, il faut que tout soit grand, tout soit beau, et que tout soit CHER ! au moins comme sa, on peut pas lui demander de BAISSER (j'ai pas dis retirer) l'octroi de mer...

7.Posté par Hoarau Christian le 16/03/2009 11:58
Bravo, voilà la réponse logique valable pour toute personne sensée. L'augmentation du pouvoir d'achat passe bien par une baisse importante du cout de nombreux produits mais aussi des services. Ainsi, l'état doit assurer une forme d'accessibilité aux produits comme aux citoyens de l'exagone. Une solution consiste à appliquer la TVA non perçue mais récupérable aux importateurs locaux pour dégréver le cout de fret et taxe agravant les couts rendus Quai Pointe des Galets. Autre solution, déverrouiller les monopoles au fur et à mesure en commençant par SFR qui applique des tarifs de retransmission et l'ensemble des autres fournisseurs d'accès qui abusent de frais douteux alors que les GSM sont devenus presque indispensables à tous et même aux enfants... Il en est de même pour beaucoup de produits de consommation ou du domaine de la construction. Et enfin, pourquoi les prix sont souvent aggravés lorsqu'il existe des outils au départ pour aider au développement local tel que les coopératives avec des directeurs et cadres super rémunérés?

8.Posté par daniel le 16/03/2009 12:31
la region na point l'argent mais y trouve 400.000 euros po finance un footballeur etranger po fait in film .bravo popol
IRT va donne combien apres

9.Posté par anonyme le 16/03/2009 11:41
5. Posté par MARFEE
"la poitique agricole commune de l'Europe..."

Des milliers d'exploitations anéanties, des tonnes de surplus de production détruites, des agriculteurs qui survivent avec moins que le RMI, quand d'autres s'enrichissent avec des subventions protectionnistes : le bilan n'est guére réjouissant...

10.Posté par Bibe le 16/03/2009 12:47
A la Réunion 43 % des salaires sont versés par le public ! Un taux de chômage (au sens du BIT) de 24,5%. Une part d'allocation ... et le reste c'est l'appareil productif ... celui sensé produire de la richesse et de l'emploi ...

D'où la question : l'augmentation négociée des salaires concernera-t-elle également les collectivités et plus largement le secteur public ?

D'où la 2e question : Quel est le rôle de ces collectivités : s'enrichir (soit disant au profit du plus grand nombre) ou favoriser la création de richesse en encourageant le développement de l'appareil productif ????

11.Posté par HERZOG le 16/03/2009 13:20
LE COSPAR : FILIALE DU P.C.R.

Quel stupidité de la part du COSPAR, s'assoir à table avec celui qui a tout fait pour que les ngociations n'aboutisent pas. Aujourd'hui, Paul VERGES ne fait pas de la récupération politique, puisque depuis le départ il tire les ficelles. Son rôle aujourd'hui est de mettre tout le monde sur la même longueur d'onde, tout en évitant qu' il ne mette la main à la poche et faire supporter l'ensemble des revendications par les gros patrons.
Il est vrai qu'ils doivent faire un effort, mais de là payer la part du Conseil Régional et Général, il y a un pas à ne pas franchir.

Je souhaite sincèrement, que la grève du 19 soit un échec à la Réunion, et toutes les conditions sont réunies pour cela. D'une part, le COSPAR et ses illuminés dirigants attendent ce jour avec impatience, pour détourner l'attention sur leurs responsabilités dan les dérapages du 10 mars, mais aussi tous les médias seront aux chevets du COSPAR. Dans un deuxième, les syndicats qui ont de réelles revendications pou cette gréve nationnale, ne peuvent plus se déssolidariser du COSPAR, sous peine d'être considérés comme des traitres.

Si il y aurait une action à mener, pour réduire les écarts de prix et les injustices sociales, cela serait d'obtenir la dissolution du COSPAR, et d'ouvrir une vraie table ronde avec le Préfet et les partenaires sociaux, pas de filiales du PCR

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2009 14:50
boyer, dans mes bras !!! et quand les entreprises bénéficiaires de la TVA npr sont en même temps exonérés d'IS....je te dis pas le "jackpot" pour l'actionnaire....genre l'industrie des chauffe eau solaires et autres dispositifs photovoltaïques.... ce serait bien pierrot, d'avoir un petit sujet d'ordre économique sur ce secteur d'activité...

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2009 14:53
et comme marfee le dit, une gestion dynamique et active de l'octroi de mer...
pour ceux qui veulent connaître les bases de détermination de l'octroi de mer, je ne saurai trop les conseiller de demander aux douanes (site gouv.fr) la valeur par catégorie de produits, des importations à la Réunion....on peut les obtenir à première demande sans que ce soit plus compliqué que cela...

14.Posté par Tamarin des Hauts le 16/03/2009 14:53
Le dire, c'est bien, mais FER, c'est pas vraiment mieux!

"Ce n'est pas aux PME et TPE de participer aux augmentation de salaires demandées par le COSPAR" s'égosille M. Caroupaye, de la FER et ci-devant séide du père Mongin. Ah? Première nouvelle! La règle du jeu aurait donc changé? Jusque là, je croyais naïvement que c'étaient les entreprises, petites, moyennes ou grandes qui créaient de l'emploi, généraient des richesses, et donc versaient un salaire à leur employés!
Et le même Caroupaye, décidément pas à une contradiction près d'ajouter: "Pourquoi ce qui a été possible en Guadeloupe avec l'accord Bino ne le serait pas à La Réunion?" C'est vrai ça, pourquoi? D'autant qu'en Guadeloupe, ce sont les petits artisans, les petites entreprises qui ont ouvert la brèche en acceptant de participer à une revalorisation des salaires. Que M. Caroupaye se rappelle: ce fameux accord Bino a d'abord été signé par les petits patrons, le MEDEF du coin se faisant tirer l'oreille pour parapher ledit accord!
Enfin, quand M. Caroupaye croit avoir inventé l'eau chaude en proposant de baisser l'octroi de mer, je lui conseille de regarder de plus près les quelques 5 655 produits frappés par ce fameux octroi de mer: 83% d'entre eux sont taxés à moins de 6,5% et l'octroi de mer représente, faut-il le rappeler, 484 milions d'euros de recettes sur les quelque 3,7 milliards de marchandises importées dans notre île!

15.Posté par Carte sur table... le 16/03/2009 15:25
Il faudrait demander aux services fiscaux les déclarations des revenus et surtout les bilans de nos chers petits patrons de Petites et Moyennes Entreprises... surprises garanties, notamment en ce qui concerne leurs trains de vie et charges (qui pèsent) et qui rentrent dans la comptabilité de l'entreprise avec l'habilité de nos chers experts comptables.

Je connais 3/4 petits artisans qui roulent en 4X4 BMW ou Mercédes + voiture de luxe pour Madame, sans compter les frais de bouches, voyages fréquents et un petit salaire, le tout pour ne rien laisser au fisc...

Pour valider la situation, une enquête s'impose afin d'arrêter de déclarer n'importe quoi . Il est vrai qu'au vu des tarifs pratiqués dans tous les domaines, beaucoup d'entre eux ne sont pas à plaindre ...

16.Posté par Tamarin des Hauts le 16/03/2009 16:02
la France, championne des impots et taxes?

Selon David, "la France est le pays qui taxe le plus ses entreprises (...)". Il ne suffit pas d'affirmer n'importe quoi de manière péremptoire pour que cela devienne parole d'évangile! Je sais bien qu'il est de bon ton d'asséner des contre vérités selon lesquelles notre pauvre France serait taxée de toutes parts, qu'elle détiendrait tel ou tel triste record, mais ces assertions ne constituent nullement une vérité, et la réalité des chiffres est toute autre.
Ainsi, en France, 1 419 325 entreprises s'acquittent de l'impôt sur les sociétés. Le chiffre peut paraître énorme, tout comme la recette générée (46 milliards d'euros, 10% des recettes discales de l'état) mais l'impôt sur les sociétés ne touche d'un tiers des entreprises. Pour certaines PME, le taux qui est de 33% est ramené à 15% tandis que les entreprises réalisant moins de 7,6 millions de chiffre d'affaires hors taxe, voient leur impôt plafonné à 38 120 euros.
Il faut savoir que jusqu'en 1985, le taux de l'IS en France était de 50%. Ce taux a été ramené à 33%, ce qui place la France devant des pays comme l'Autriche (34%) la Belgique (34%), l'espagne (35%), tandis que des pays comme l'Angleterre taxent les entreprises à 30%!
Comme quoi, avec un peu de bon sens, un soupçon de recherches, un zeste de logique et un doigt de réalisme, on a vite fait de tordre le cou aux idées reçues!

17.Posté par Cambronne le 16/03/2009 15:20

18.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2009 19:57
ouf...bien dit 16,
certaines croyances, malheureusement, ont la vie dure,...et le pire, c'est que malgré des sites où l'information est disponible, il en demeure toujours pour y croire dur comme..FER.... ;-)

19.Posté par caroupaye le 23/05/2009 16:43
très fière de mon frère !!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales