Social

La soeur du SDF Pierre Hoarau se fait connaître

Les événements se bousculent pour Pierre Hoarau, ce septuagénaire qui vit dans la rue depuis plus de 10 ans. Le centre communal d'action sociale de Saint-Pierre est catégorique cet après-midi : un logement lui sera attribué et "très vite" mais tout en respectant sa volonté.


La soeur du SDF Pierre Hoarau se fait connaître
La partie n'est pas gagnée mais un grand pas dans le retour à la société de Pierre Hoarau est en marche. Brigitte Francomme du CCAS de Saint-Pierre affiche un optimisme tempéré par la réaction future du SDF.

"Il y a eu pas mal d'agitation autour de lui depuis hier, des personnes et des associations pourtant bien intentionnées risquent de le faire fuir", explique-t-elle. Voilà pourquoi Brigitte Francomme demande à toutes ces bonnes volontés de laisser opérer ses services et Darlène Grondin, une habitante du coin qui semble avoir gagné la confiance de Pierre Hoarau.

L'autre nouvelle inattendue vient de la famille du vieil homme. "Sa soeur s'est faite connaître", assure Brigitte Francomme. Tous les éléments qu'a pu livrer Pierre Hoarau sont confirmés par l'intéressée. Son frère a bien quitté une petite maison qui se situait dans sa propre cours il y a 14 ans exactement. Si la soeur de Pierre Hoarau ne connaissait pas l'endroit de son repli au début de sa rupture, elle semble avoir été au courant ces dernières années.

Preuve que le marginal a toujours toute sa tête, sa soeur a corroboré sa date de naissance : le 31 décembre 1934. Pierre Hoarau a bien 77 ans.

Un logement pourrait être débloqué à Casernes

Un différend familial est à l'origine du choix de vie du SDF. "Il s'agit d'un conflit de famille", affirme le CCAS. Tout retour avec sa soeur est d'ores et déjà exclu tant les deux traces du passé semblent vives entre les deux protagonistes.

"Nous sommes prêts à le prendre en charge. Un petit logement peut être dégagé et très vite pour monsieur Hoarau. En plus, ce logement se situe du côté de Casernes Saint-Pierre, donc pas très loin de là où il est", assure le CCAS. Mais reste à savoir la réelle volonté de l'intéressé de sortir de la rue après 14 années passées sous le pont de la rivière d'Abord puis sous la végétation en aplomb du rempart de la même ravine.

"Sa soeur doit m'emmener un extrait d'acte de naissance dès demain jeudi", précise Brigitte Francomme. Par ailleurs, une partie des interrogations d'hier ont été en bonne partie résolues : "Monsieur Hoarau n'a pas de retraite, ni de couverture sociale". L'élan de solidarité se poursuit.  
Mercredi 18 Janvier 2012 - 19:27
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2861 fois




1.Posté par Cambronne le 18/01/2012 18:45
Le centre communal d'action sociale de Saint-Pierre est catégorique cet après-midi : un logement lui sera attribué et "très vite" mais tout en respectant sa volonté.

c'est pas formidable ce pays des gens puissent bénéficier de tout gratuitement alors que d'autres triment pour payer leur loyer

2.Posté par noe2012 le 18/01/2012 18:53
La vie est pleine d'incertitude ... Mais avec des bonnes volontés , on trouve tj des solutions !

"Rien n'est beau que le vrai : le vrai seul est aimable." (Boileau)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales