Economie

La salade et la tomate hors serres, le chou et le chou-fleur vont augmenter

La hausse des prix des légumes annoncée cette semaine, ne sera pas le seul fait de l’ex-dépression tropicale Jade, mais aussi la stratégie de certains agriculteurs et revendeurs qui ont gardé du stock. Cette semaine, leur marge sera plus importante, grâce ou à cause des intempéries bien sûr.


Le constat est accablant, le passage de Jade, ex-dépression tropicale a eu des conséquences désastreuses pour un nombre de maraîchers, ceux qui ne cultivent pas sous serres.
Selon Fabrice Robert, président de l’association des maraîchers du Nord, les plus gros dégâts sont à déplorer dans le Sud. “Petite-Ile et Saint-Joseph ont été très durement touchés”. Ce qui ne présage rien de bon pour cette semaine. “La Petite-Ile produit du chou, Saint-Joseph, du chou-fleur”. Il faut donc s’attendre à une augmentation de prix sur ces légumes, dès cette semaine.
“Les prix ont déjà commencé à monter”, a constaté Maxime Rassaby, élu à la mairie de Saint-Denis et responsable de la régie des marchés. C’est déjà le cas de la salade. Dans le Nord, plusieurs hectares de salades ont été détruits, à l’exception de celles cultivées sous serres.
Et, aujourd’hui, nombreux sont les maraîchers à utiliser les serres pour protéger leur production des intempéries.
Aussi, le consommateur doit être prudent. Comme pour la tomate, il y a encore de la salade à La Réunion. Aussi, certaines hausses ne sont pas justifiées. Comme avant période cyclonique, ils sont quelques agriculteurs et revendeurs à conserver du stock.
Puis, ils ressortent les produits au moment opportun pour les vendre le plus cher possible. C’est un peu à l’image des pétroliers et de leur stock de trois mois, ou des augmentations successives des prix, toujours à cause de la hausse du prix du baril de pétrole…
Et au bout de cette solide et indestructible chaîne, il y a les consommateurs, bien sûr.

Lundi 13 Avril 2009 - 09:54
Jismy Ramoudou
Lu 1061 fois




1.Posté par etjosedire le 13/04/2009 10:50
Mais contrairement aux pétroliers qui jouent dans la catégorie poids lourds, les maraîchers se positionnent toujours, Minatchy aidant, dans la catégorie des petits ruinés en permanence.

Que celui qui connaît un maraîcher ou un "bazardier" pauvre me fasse signe. Leurs train de vie et patrimoine feraient pâlir plus d'un qui s'y intéresserait.

Quand un pétrolier abuse: c'est un voleur, un escroc...

Quand un maraîcher ou un "bazardier" abuse il n'est accusé de rien.

Dans ces deux cas la sentence de La Fontaine doit être écrite à l'envers:"Selon que vous serez puissant ou misérable les jugements (non pas de Cour) populaires vous rendront noir ou blanc."

Pour ma part dans ces cas là je consomme les légumes surgelés, c'est plus économique et tout aussi bon. Croyez moi, si tout le monde refusait de se faire plumer, ils baisseraient rapidement leurs prix.

Mais l'irrationnel est malheureusement le plus fort, surtout chez les économiquement faibles. Par exemple avez vous déjà noter quels sont ceux qui achètent les bichiques vendus à des prix prohibitifs ? L'orgueil est décidément démesuré plus on descend dans l'échelle sociale.

"L'orgueil marche devant la chute" (Proverbes 16: 18).

2.Posté par andremctp le 13/04/2009 10:54
Et oui, certains agriculteurs s'octrient des "bonus" avec l'oseille des autres. Malheureusement cette minorité de profiteurs donne une image négative de toute la profession qui vit des moments difficiles. Là aussi il y a du ménage à faire.
Chaque fois que je viens à La Réunion, je suis atterré par les prix des fruits et légumes péi en pleine saison de production. En métropole ces prix sont souvent, à époque comparable, 2 fois moins chers.

3.Posté par Diad le 13/04/2009 11:19
Si nous achetons,
Nous sommes des c..s !
Agriculteurs
V....s !
Cherchez la rime !
J'ai vu des haricots verts à 5,95 € ! Trop, c'est trop :-(((
Je me rabattrai sur les surgelés ... s'ils n'augmentent pas eux aussi. La crise et les intempéries ont bon dos. Nous sommes plumés partout et par tous.

4.Posté par une réunionnaise de saint pierre le 13/04/2009 11:27
n'empèche, quand on voit la photo des tomates, ca donne envie de faire une bonne salade.Ca doit avoir du gout cette tomate.Ici, en métropole, des bonnes tomates dépassent 2euros le kg.Et bien souvent ca ne vaut pas les tomates pays de chez nous.

5.Posté par zourit le 13/04/2009 11:27
Bjt, c'est scandaleux, pas de pluie intense dans le sud ouest, mais ces planteurs maraichers s'en font encore une fois plein les poches. La crise! Quelle crise, achetons légumes surgelés et conserves quand ces maraichers en abusent, boycottons les et ils seront servis. C'est la même chose , les reunionnais se plaignent de la vie chère et de la crise mais le kilo de bichique à 50€ plus de 350 frcs c'est pas cher, franchement c'est de l'ignorance et de l'absurdité la plus total, boycottons ces vendeurs d'alevins, c'est du vol.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales