Politique

La répartition de la cagnotte des parlementaires réunionnais enfin dévoilée

Après une lourde bataille judiciaire (voir notre précédent sujet du 2 juillet*), un document volumineux, émanant du ministère de l'Intérieur et détaillant l'allocation des réserves parlementaires en 2011, vient d'être rendu public.


La répartition de la cagnotte des parlementaires réunionnais enfin dévoilée
150 millions d'euros de subventions qui échappent au contrôle citoyen... Une liasse de 1.000 pages détaillant la ventilation des subventions de la fameuse "réserve parlementaire" pour l'année 2011 vient d'être dévoilée par le président de l'Association "Pour une démocratie directe".

Dans cette masse de données, nos parlementaires réunionnais ont versé pour 247.278 euros à des causes diverses, et parfois à des communes qui n'étaient pas les leur (pour le cas d'un député-maire). Oeuvre de charité ou échange de bons procédés ? La réserve parlementaire est enfin dévoilée au grand public (du moins la partie destinée aux collectivités locales).

La réserve parlementaire, c'est cette enveloppe opaque destinée aux députés et sénateurs pour financer "des projets d'intérêt général dans leur circonscription". Si le doute est permis, c'est parce que cette réserve échappe au droit de regard du contribuable. Sa répartition, obscure, n'a jamais cessé d'alimenter les soupçons de clientélisme. Cette divulgation, obtenue devant les tribunaux, "marque sans aucun doute la fin d'une institution opaque vieille de plus de 40 ans", se félicite l'association.

Dans la liste des parlementaires péi, il y a ceux qui n'hésitent pas à aider un voisin. Le député-maire de Saint-Joeseph, Patrick Lebreton, est concerné. D'autres favorisent pleinement la commune dont ils peuvent aussi être le maire. Une manière d'exemplifier le proverbe: "On n'est jamais si bien servi que par soi-même"... C'est le cas de Jean-Claude Fruteau (5e circonscription) qui a obtenu 30.000 euros en 2011. Il a choisi de les destiner à l'acquisition et l'aménagement d'un médiabus pour Saint-Benoît (le coût du projet était estimé à 81.000 euros), commune dont il est maire. Un moyen comme un autre de ne pas puiser dans le budget communal.

Huguette Bello, députée de la 2e circonscription, a profité d'une subvention de 35.000 euros pour faire l'acquisition d'une embarcation semi-rigide, de deux scooters des mers et d'équipements pour la surveillance de la baignade pour les plages de Saint-Paul.

Patrick Lebreton intervient pour la salle des mariages de... Petite Ile

Jacqueline Farreyrol (députée furtive de la 3ème circonscription en 2011) a, quant à elle, fait usage de 50.000 euros pour l'acquisition de véhicules utilitaires et de divers équipements pour la régie de quartier La Châtoire, en faveur de la ville du Tampon, là où elle siégeait comme conseillère municipale.  

Plus surprenant, Patrick Lebreton a sollicité la réserve parlementaire dans l'acquisition de défibrillateurs cardiaques semi-automatique et d'armoires murales (5.000 euros) ainsi que dans l'aménagement de la salle des mariages (6.000 euros) de la commune de... Petite Ile. Un moyen, sans doute, de se serrer les coudes entre maires socialistes, et du Sud qui plus est.

Le député de la 4e circonscription n'a pour autant pas oublié les siens. A Saint-Joseph, la réhabilitation de l'éclairage public (12.000 euros), la mise en accessibilité du poste de police et l'aménagement de places de parking pour les personnes à mobilité réduite (5.800 euros) font ainsi partie des chèques signés de la réserve parlementaire.

90.000 euros pour Gélita Hoarau

A noter que le député René-Paul Victoria et les sénateurs Anne-Marie Payet et Jean-Paul Virapoullé sont les seuls à ne pas avoir sollicité cette cagnotte en 2011, parfois également appelée "caisse noire des députés".

Plus généreuse avec une ville de l'Ouest, Gélita Hoarau avait décidé de solliciter le Sénat pour la construction d'une maison des associations à...Trois-Bassins. Sur les 400.000 euros du projet, elle en obtiendra 90.000. La plus belle somme "remportée" parmi tous les parlementaires réunionnais.

Après sa victoire pour la transparence, le président de l'Association "Pour une démocratie directe, Hervé Lebreton, s'exprimant dans la presse nationale, considère toujours ces pratiques comme "un dévoiement de la fonction de député" : "Un député n’est pas là pour défendre tel ou tel intérêt particulier au niveau local. La mairie ou le Conseil général sont déjà là pour cela. Le député est un législateur qui doit avoir une vision globale et défendre l’intérêt général", défend-il. Il a promis d'agir prochainement sur les indemnités de représentation des députés...

------
*Réserve parlementaire: 240.000 euros pour les parlementaires réunionnais en 2011

Cliquez pour agrandir :

La répartition de la cagnotte des parlementaires réunionnais enfin dévoilée
Vendredi 12 Juillet 2013 - 09:23
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2215 fois




1.Posté par muppets le 12/07/2013 09:59
Et rien pour Saint Denis ? Il y a des coups de pied au cul qui se perdent ...

2.Posté par William le 12/07/2013 11:22
il n'a pas perdu de temps Patrick Lebreton !

3.Posté par CIYOYEN LAMDA le 12/07/2013 13:54
APPARAMMENT LES NOUVEAUX PARLEMENTAIRES N'ONT RIEN PERÇU ET " LE VIEUX DINOSAURE" AUSSI : peut-être trop d'absentéisme (?) :il se fout de la gueule des Réunionnais ! ) .APPAREMMENT LA RÉPARTITION ,PAR NOS ELUS , DE LEURS "INDEMNITÉS" ( A DES BÉNÉFICIAIRES DE LEUR CHOIX ) SEMBLE AVOIR ÉTÉ BIEN FAIT ! LEBRETON ÉLARGI LE NOMBRE DE SES BÉNÉFICIAIRES !!!!

4.Posté par Rendre à César ce qui est à César le 12/07/2013 15:35
Après avoir longtemps fantasmé sur le réserve parlementaire et palabré, on s'aperçoit que la vérité déçoit plus d'un critiqueur de service.Tout le monde s'aperçoit que les parlementaires les plus actifs sont aussi les plus discrets, ils ont agi sans médiatisation. Honneur à Gélita Hoarau, Jacqueline Farreyrol, Jean-Claude Fruteau et à Patrick Lebreton. Moi au contraire, je suis fier de voir que j'avais raison. Honte à ceux qui répandent la calomnie et l'intox à longueur de journée sur les ondes et sur les blogs. La vérité fait mal.

Vous rendez-vous compte qu'il a fallu forcer ces élus bienfaiteurs à dire leurs actions ? La transparence imposée apporte un éclairage instructif:Ce ne sont pas les parlementaires les plus bruyants qui sont les plus efficaces et les plus soucieux de leur île. Vivement que l'on nous communique la répartition de la réserve parlementaire de 2012 et de 2013, pour confondre les vrais menteurs. Quand ceux ont calomnié sans scrupules, la vérité n'a qu'un poids et un seul format, celui des chiffres.

Il faut savoir qu'en 2011, cette réserve parlementaire a été répartie au bénéfice avant tout de la Droite. Un certain président du perchoir a reçu plus d'une dizaine de millions à lui seul. Même Jérome Cahuzac avait reçu plus d'un million d'euros en cette année-là. Les élus parlementaires réunionnais étaient les plus mal lotis, puisque le total des enveloppes fait exactement 240.451 euros officiellement pour 2011. Cette disproportion est terminée désormais grâce à Hollande

Autre vérité à rétablir. Hollande a insitué l'égalité entre tous les députés concernant cette réserve. Chacun pourra disposer désormais 130 000 euros annuels. Fini le passe-droit de certains qui s'attribuaient les plus grosses parts.
Certes, cette réserve parlementaire gêne mais faut-il rappeler qu'une caisse noire c'est dans le but de cacher. Or les chiffres comminuqués démontrent qu'il y a une écriture pour chaque attribution. Mais si elle sert à nos élus de donner un coup de pouce aux collectivités et à leur circonscription, qui peut leur en vouloir ? Mais tous les députés n'ont pas forcément la qualité de nos élus locaux bienfaiteurs, discrets et actifs. Les scandales qui frappent certains députés en Métropole ne doivent pas autoriser certains à déduire le même schéma pour nos élus et à salir le travail et l'honneur des député(e)s réellement actifs..

Que ceux qui reprochent à nos élus d'avoir utilisé cette réserve au seul profit de leur circonscription, qu'ils se posent 2 questions

1_Les autres élus n'auraient-ils pas de circonscription ou peu d'occasions d'agir ?
2_Comment ne pas s'étonner qu'un certain député UMP ignorait l'existence de cette réserve (c'est lui qui l'a affirmé lorsd'une interview). Son attaché parlementaire n'aura pas fait son travail ou le député en question devait être peu intéressé par sa circonscription. Il devra désormais prouver l'origine et la destination des 100 000 euros qu'il prétend dans le JIR de ce jour (page 14) avoir dépensé. A moins qu'il en ait profité et n'avoir commis aucun bienfait. Ce qui serait plus grave. Car comment dépenser une manne dont il ignorait l'existence ?

Il vaut mieux juger sur pièce que de juger sur les allégations de personnes plus soucieuses de nuire que d'informer ou de débattre. A charge aux autres députés de démontrer leur intéret pour leur île en 2012 et 2013.

Voilà qui est dit et écrit.

5.Posté par Fleur de Diamant le 12/07/2013 18:46
@ quand une aide pour les associations qui oeuvrent pour la protection animale ? L'année dernière il n'y a pas eu de campagne de stérilisation comme les précédentes années. C'est dommage. Et ça fait se proliférer les chiens et les chats. Entre cela, et les maladies qu'attrapent les chiens errants, le manque de subventions que n'ont pas les associations, elles sont à deux doigts de laisser tomber, car les frais vétérinaires coûtent cher ; même s'ils sont négociés...

6.Posté par DON PAKE le 14/07/2013 03:01
Patrick Lebreton = 53% de chômage, vous avez donc raison de voter pour lui mdrrrrr

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales