Politique

La rentrée scolaire "péi" sous la houlette de Luc Chatel


La rentrée scolaire "péi" sous la houlette de Luc Chatel
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, sera à la Réunion à l'occasion de la rentrée scolaire prévue le 18 août, informe la préfecture qui n'est, pour le moment, pas en mesure d'annoncer la date exacte de sa venue, ni le programme de sa visite sur notre île.

Lors de sa précédente visite en novembre 2009, le porte-parole du gouvernement avait présenté le projet de réforme du lycée annoncé par le Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Mercredi 11 Août 2010 - 14:39
Melanie Roddier
Lu 2225 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 11/08/2010 16:48
Ceci est un accusé de réception pour le courrier électronique envoyé à ce.rectorat@ac-reunion.fr.
"Rectorat" 05/08/10 07:14 objet :
Accusé de réception (affiché) - PV Gend Plainte: Escroquerie a l'Enfant, dont extrait:
Joint, PV Gendarmerie plainte pour "Escroquerie à l'Enfant en bande organisée", exploitant les Dysfonctionnements et Dérives Institutionnalisées Graves" liant: Parquet, Services des Impôts (financeur du système), CAF (substitué au JAP et Parquet), Rectorat (pérennisant l'obstruction a l'Autorité Parentale des Pères),... L'ignominie a des limites humaines. ..../....

i[http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3133.xhtml

"Les décisions du juge peuvent être modifiées à tout moment, si des éléments nouveaux interviennent, à la demande de l'un des parents ou du procureur de la République (pouvant être lui-même saisi par un tiers, parent ou non)".
..../....
Voir blocage inspection Académique de St ............. depuis 2005,
École P........................M saisi au : ce.9740058V@ac-reunion.fr
> (...) Refusant d'intervenir: pseudo: mediateur@ac-reunion.fr]i
***************************************
http://www.zinfos974.com/FCPE-CDPE-974-Fournitures-scolaires-et-poids-des-cartables_a20162.html

".../...ceux qui sont obligé de déposer plainte chaque année, dénonçant la responsabilité pénale qu'on veut leur faire assumer alors qu'ils ne sont ni avertis des sorties scolaires, ni des absences injustifiées, qui n'ont pas droit d'accès au élections des parents d'élèves, aux réunions parents profs, aux choix d'orientations scolaires, d'inscrire ou radier leurs enfants,...mais si, souvenez vous...voulez vous les LR/AR ?.../...

Pierre. ROYER: Plaintes pénale+JAF + saisie Ministère de l'Education Nationale chaque année
2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010..... "

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 11/08/2010 17:13
Ministère de l'Éducation nationale, 110 rue de Grenelle, 75357 Paris SP 07
Accueil téléphonique : Tél. : 01.55.55.10.10,
mais on vous y enverra paitre si vous n'êtes pas Maman ou Prof...

Accusés réception des très multiples courriers, Fax, appels téléphoniques,...
a disposition de M. Luc CHATEL aussi Porte Parole du Gouvernement qui refuse de répondre...
alors porte parole de qui ? de quoi ? au gouvernement...

Les Papas ne sont pas des Chiens Géniteurs Payeurs, nous préférons la Prison a laquelle on nous condamne, a l'abandon forcé de nos enfants et paiement des rançons des otages jamais libérés. Pour l'instant nous ne sommes que trop peu a oser nous rebeller, combien de temps ?

"Extrait PV Gend": Ces incitations à la violence, a la révolte aboutissent à un devoir de désobéissance civile, face a cette machine folle et inhumaine qui traite de nos enfants...
Serais vous celui qui aura le courage d'obtenir de Mme Lagarde qu'elle aille enfin au bout de ses phrases a l'assemblée nationale :
"Les Familles monoparentales ayant déjà bénéficié des prestations sociales pendant 5 ans, pourront continuer a les percevoir------OUBLIANT: SANS QUE LES ENFANTS NE SOIENT PLUS DETENUS EN OTAGES DE CES PRESTATIONS"

Choisissez un recteur digne de ce NOM, par ce que ici, entre Cannioni et Fourar on en a PLEIN LE...

3.Posté par bertel le 11/08/2010 17:44
Un sujet de plus pollué par le géniteur aux deux neurones !!!

Bertel de Vacoa

4.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 11/08/2010 18:05
Réfléchir avec 2 neurones vaut toujours que d'essayer avec 2 vacoa... Berktel...

5.Posté par bertel le 11/08/2010 18:28
Commence à me chercher le géniteur...

Parce que le géniteur aux deux neurones ne comprendra jamais rien, ne sera jamais en mesure intellectuelle de faire la différence entre :

- son problème personnel et l'intérêt général...
- un site tel que zinfos et son blog qui n'existe pas...
- entre le besoin de soins dont il relève et le désir de s'exprimer...

Je ne vais pas plus longtemps lui répondre...au géniteur pitoyable... pour me consacrer sur l'essentiel.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, sera à la Réunion à l'occasion de la rentrée scolaire prévue le 18 août

Combien coûtera un tel déplacement - en jet privé ? LOL ! - ?

Par exemple : Combien d'aides-éducateurs pourront-être recrutés, même pour un an, avec l'argent gaspillé pour cette visite inutile ?

Bertel de Vacoa


6.Posté par va s'y M. Chatel le 11/08/2010 20:49
M. Chatel, anciennement directeur de la communication chez l'oréal, parce qu'il le veau bien c'est le ministre qui donne du temps cerveau disponible à vos enfants pour mieux regarder TF1. M. Chatel c'est le ministre qui veut instaurer un tronc commun au lycée avec de vague spécialités. Cette courte vue a pour but de lutter contre la hiérarchisation des filières. lutter? pourquoi, au fait ? Donc supprimons les filières.

L'idée est aussi stupide que nocive d'organiser la découverte des enseignements par trimestre ou par semestre en seconde. Un beau coup qui a permis de flinguer net la plupart des options et de s'assurer ainsi de ne pas avoir à les financer l'année suivante. Sauf que cet objectif amènera une réduction drastique de l'offre de formation. Ce qui est effrayant, c'est que l'on voit, au sein de nos élites, qu'il y a accord pour tout démolir.

il y a une volonté délibérée de s'en prendre à l'excellence sous toutes ses formes, à la diversité, et d'abraser toute forme de difficultés, donc, in fine, le niveau général. Il s'agit donc de faire des économies sur le tête des jeunes mais avec ce gouvernement rien de très étonnant d'autant plus que pour faire la ferme célébrité pas besoin d'être très futé. la réussite facile, l'argent facile, la vie facile et puis on s'étonne que des jeunes de Grenoble braque un casino pour se faire de l'argent facile c'est dans l'ordre de ce monde. Mettons les parents en prison avant de les déchoir de leur nationalité ca va régler les problèmes de formation et d'emploi en france c'est sur comme de l'eau de roche.
Qu'en pense nos chers professeur toujours prompte à faire gréve? que va faire didier robert? tiens d'ailleurs il est où celui on ne le voit plus. Putain 4 ans!!

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/08/2010 21:49
tiens, oui, bonne question : les profs et syndicalistes profs vont ils gréver ce jour, afin d'attirer l'attention du ministre sur les retards en effectifs localement?

un peu de courage serait le bienvenue.. mais oupss..sans doute les profs sont ils tous en vacances, loin de la Réunion...?

8.Posté par vipère le 11/08/2010 22:05
à 6
que va faire didier robert? tiens d'ailleurs il est où celui on ne le voit plus. Putain 4 ans!!
pas ici malheureux c'est le site de soutien inconditionnel au Monsieur

9.Posté par FRANCO le 12/08/2010 06:41
Parce que les affaires Bettencourt-Woerth-DeMaistre risquaient de plomber encore plus sa notoriété en chute libre, le mini président VOYOU 1er, avec la complicité de son homme de main élyséen Guéant, très démocratiquement à l'insu de son 1er ministre et de son gouvernement mis devant le fait accompli, a prononcé le sensationnel discours de Grenoble lors de l'intronisation de son "policier" nouveau préfet à poigne flicarde, avec à ses côtés le ministricule de l'intérieur CONDAMNE par la Justice française, comme le préfet Girod de Langlade, pour propos raciste sur les "auvergnats" arabes ( Apparemment les Arabes n'ont pas été arrêtés à Poitiers par Charles Martel, ils sont arrivés jusqu'en Auvergne pour notre ministricule de l'intérieur, celui qui poursuit les actions sécuritaires avec les mêmes réussites calamiteuses que son prédécesseur VOYOU 1er). Quel crédit et sérieux peut-on apporter à un ministre de l'EDUCATION NATIONALE silencieux sur les graves "déclarations de guerre" qui remettent totalement en cause notre Constitution, dont en qualité de ministre de la République, il devrait être l'ardent défenseur. Son silence gêné confirme qu'il n'est pas le ministre de l'EDUCATION NATIONALE, mais son démolisseur en chef au service non plus de la Nation et de l'intérêt général de nos millions d'élèves, l'avenir de notre pays, mais aux ordres et selon l'intérêt électoraliste de son maître de plus en plus désavoué, VOYOU 1er.
Bienvenue donc au démolisseur venu constater l'ampleur de ses dégâts à la Réunion !!!

10.Posté par FRANCO le 12/08/2010 06:55
Quelle puissance de mépris et quelle incapacité de compassion des autres vous affichez Bertel à l'égard de ceux qui souffrent dès lors que vous ne comprenez pas les causes de leurs souffrances. Il m'arrive souvent d'être très violemment critique dans mes écrits mais pas sur les personnes qui sauf rares exceptions sont respectables, mais sur leurs actions qui elles le sont beaucoup moins, surtout quand elles sont dictées par leurs intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général et sur le dos du plus grand nombre. Personne ne vous oblige à lire les écrits de celui qui vous insupporte, comme personne ne vous oblige à lire zinfos. Pour ma part, même quand je ne les partage pas ( j'en partage souvent ), je respecte vos écrits.... sauf bien sûr quand ils sont aussi intolérants que sur vos posts 3 et 5. Pourquoi ne pas ignorer ce que vous ne partagez pas et ne traiter que ce qui vous intéresse ? Ne faisons pas comme notre président VOYOU 1er qui oppose les vrais Français de pure souche ( comme lui ) aux Français de seconds rangs à nationalité éjectable, ou plus proche de nous comme l'ex-président de région avec ses Réunionnais de souche ( comme lui né au Siam ) avec les "récents arrivés" opposants à ses vues.

11.Posté par OZAK le 12/08/2010 11:36
Qui seront les volontaires "désignés d'office " qui iront faire la calque à Gillot ? On connait la méthode de ce ministre ....

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/08/2010 17:42
pitoyable...
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/08/12/la-petite-cuisine-de-l-ump-sur-le-nombre-de-ses-adherents_1398176_823448.html

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/08/2010 14:07
http://www.lepoint.fr/business/dette-de-droite-et-dette-de-gauche-13-08-2010-1225018_51.php

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
C'est une petite note d'une trentaine de pages, publiée au début de l'été mais passée inaperçue pour cause d'affaire Woerth. Intitulée Dette publique, inquiétude publique, celle-ci n'est certes pas du genre que l'on feuillette distraitement sur une serviette de bain au bord d'une plage. Elle mérite pourtant que l'on s'y arrête, et qu'on la décortique. La note se concentre sur la perception qu'ont les Français de la dette publique. Son auteur, Jérôme Fourquet, est le directeur adjoint du département opinion publique de l'Ifop. Et si cette étude (elle brasse une quantité impressionnante de sondages d'opinion) lui a été commandée par la fondation pour l'innovation politique qui appartient à la sphère de l'UMP, celle-ci est sans complaisance pour la majorité. Un exemple, le grand emprunt : Fourquet démontre que Nicolas Sarkozy s'est totalement fourvoyé en le défendant. Car les Français, dans leur immense majorité (65 % d'entre eux), l'ont d'abord vu comme une décision qui alourdissait la dette publique. Et pas du tout comme un outil pour relancer la machine économique.

Outre une foultitude de chiffres croustillants - comme celui-ci : entre novembre 2007 et novembre 2009, le pourcentage de fonctionnaires "enthousiastes" à l'idée d'une réforme de l'État a été divisé par deux -, le principal enseignement de cette étude, c'est que les Français sont, aujourd'hui, quelle que soit leur appartenance politique, extrêmement préoccupés par l'aggravation de la dette publique, ce qui n'était pas du tout le cas il y a encore quelques années (les trois quarts des Français se déclarent aujourd'hui inquiets de la montagne de dettes qu'eux ou leurs descendants devront rembourser).

Les Français sont inquiets, soit, mais, et c'est là que les chiffres prennent une saveur toute particulière : selon qu'ils sont de droite ou de gauche, leur inquiétude n'a pas les mêmes causes. Les sympathisants de l'UMP jugent (à 52 %) que la flambée de la dette publique a pour origine les déficits des organismes sociaux. Tandis que les sympathisants PS estiment (à 73 %) que la faute en revient d'abord à l'État. Décryptage : pour les premiers, le modèle social français est trop coûteux, trop généreux, trop laxiste, etc. Pour les seconds, ce sont les exonérations fiscales en tout genre (bouclier fiscal, niches fiscales, allègements de charges aux entreprises, etc.) qui ont généré les déséquilibres budgétaires.

Voici donc un vrai clivage politique. Il rend davantage surréaliste le débat sémantique du printemps - rigueur/relance/rilance entre l'UMP et le PS. Il prouve une chose : les Français savent que cette dette ne s'évaporera pas toute seule. Ils ont réellement envie de débattre de la meilleure façon de s'en débarrasser. Quel dommage que les politiques n'y soient, eux, absolument pas disposés.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales