Economie

La rentrée 2010 des experts-comptables

Les experts-comptables ont fait leur rentrée 2010. Ce matin, le Croec (Conseil Régional de l'Ordre des Experts Comptables) a organisé une conférence de presse pour annoncer les événements majeurs de l'année.


C'est une année chargée qui attend le Croec (Conseil régional de l'ordre des experts-comptables) de la Réunion avec des rendez-vous incontournables pour la profession. A commencer par la désormais traditionnelle conférence sur la loi Finances, prévue le 25 février prochain, qui attire toujours une centaine de professionnels. Les principales mesures seront évoquées tel que le remplacement de la taxe professionnelle par une CET (contribution économique territoriale).

Parce que les mesures législatives et réglementaires évoluent toujours, que le phénomène de crise force les uns et les autres à se remettre en question, et qu'il est toujours de bon ton d'échanger avec d'autres professionnels de sa profession, le Croec a annoncé que, pour la première fois, un stand sera consacré à la Réunion lors du Congrès des experts-comptables, premier congrès professionnel de France.
Par ailleurs, les représentants de la profession au niveau national auront l'occasion de faire un détour par notre département avant de rejoindre la Malaisie, pour le Congrès mondial cette fois.

La solution aux difficultés peut parfois se trouver ailleurs qu'à la Réunion

En ce qui concerne les initiatives purement locales, le Croec organisera pour la première fois, le 3 novembre 2010, les Universités de l'Océan Indien. "Nous espérons la participation de représentants de Madagascar, d'Afrique, des Seychelles, des Comores ou encore de la Chine. C'est l'occasion de promouvoir les opportunités d'ouverture dans l'Océan Indien", explique Isabelle Carmi, la vice-présidente du Croec.
De plus en plus de chefs d'entreprises commencent à être convaincus que la solution aux difficultés peut parfois se trouver ailleurs qu'à la Réunion. "Il s'agit donc, pour nous, de collaborer avec les professionnels sur place pour mieux accompagner les entreprises de la Réunion", souligne le président Abdoullah Lala.

Les rendez-vous entreprises/experts-comptables pour trouver des solutions concrètes

Mieux accompagner l'entreprise, voilà le but ultime de l'expert-comptable. Ses compétences, rappelons-le, sont associées à sa proximité avec les dirigeants d'entreprise ainsi que la diversité de ses missions et de ses secteurs d'intervention. Elles font de lui le premier partenaire-conseil de l'entreprise.

Dans un contexte économique et social difficile, l'expert-comptable a un rôle d'accompagnateur encore plus marqué. C'est pourquoi des rendez-vous entreprises/experts-comptables citoyens avaient été mis en place il y a un an pour aider gratuitement les dirigeants, et particulièrement ceux qui n'ont pas d'experts-comptables. Ces rencontres ont été utiles pour ceux qui ont bien voulu jouer le jeu, il est dommage qu'ils aient été peu nombreux à franchir le pas... Il n'est toutefois pas trop tard car les rendez-vous se poursuivent tous les jeudis de 10h à 12h.

La pudeur et la gêne de dévoiler des comptes financiers difficiles

Le Croec a plusieurs explications à ce phénomène. D'abord, la pudeur et la gêne de dévoiler des comptes financiers difficiles. Pour beaucoup, la démarche d'aller chercher une aide arrive tardivement car on a tendance à retarder l'échéance en se disant que "ça ira mieux". Mais encore actuellement, les chefs d'entreprise arrivent dans les rendez-vous gratuits du jeudi, "au bout du rouleau", comme le décrit un représentant du Croec.

Pour Abdoullah Lala, il est encore trop tôt pour dire si la crise touche à sa fin et si l'année 2010 permettra à un certain nombre d'entreprises de sortir la tête de l'eau. "Hier encore, un chef d'entreprise dans le bâtiment est venu me voir pour me signifier qu'il y a sept mois, il avait dû licencier 11 salariés sur 13. Encore aujourd'hui, on ne peut lui proposer aucun nouveau chantier et dans deux semaines, ses deux derniers salariés pointeront au chômage", raconte le président.

Chiffres d'affaires qui se dégradent, résultats en baisse importants, Abdoullah Lala souhaite que les partenaires financiers de l'entreprise s'attèlent à expliquer avec minutie et pédagogie les conséquences de la crise sur les résultats 2009. "Ils doivent savoir que c'est une situation qui n'est pas irrémédiablement compromise et que des dispositifs existent pour aider au cas par cas", explique le président. Pour cela, une lettre a été envoyée à l'ensemble des experts-comptables pour faire appel à leur vigilance.


En vidéo, le président Abdoullah Lala s'exprime notamment sur la loi LODEOM dont une grande partie des décrets a été publiée. A ce propos, une cellule infoLodeom vient d'être mise en place (site Internet : http://infolodeom.expertscomptables.com/).
Jeudi 18 Février 2010 - 17:27
Melanie Roddier
Lu 2390 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales