Politique

La réforme des retraites votée avant une nouvelle journée de mobilisation

Les députés ont voté définitivement hier en fin d'après-midi (16h30 métropole) le projet de loi réformant les retraites. Comme prévu, le texte a été adopté dans la foulée du vote définitif du Sénat intervenu mardi. Ce vote intervient juste avant une septième journée de manifestation en deux mois.


La réforme des retraites votée avant une nouvelle journée de mobilisation
Après plus de 200 heures de discussions cumulées depuis le 7 septembre dernier et un débat entamé déjà à l'Assemblée nationale, les députés ont mis un point final "législatif" à la réforme des retraites.

Après le Sénat mardi, c'est donc l'Assemblée nationale qui a entériné le texte soumis lundi par la commission mixte paritaire chargée de trouver un compromis entre les deux chambres du Parlement.

Entériné par 336 voix contre 233, le vote du texte a vu les élus de la majorité contenir leur joie. Le gouvernement s'apprête de son côté à vivre, dès aujourd'hui, une nouvelle journée de contestation dans la rue, à l'appel de la gauche et de l'intersyndicale.

En attendant l'ouverture de discussions sur l'emploi des jeunes et des séniors à la mi-novembre

Outre cette mobilisation, la clôture du vote n'a pas épuisé les possibilités de recours de l'opposition.

Le Parti socialiste envisageait, avant même le vote définitif du Parlement, la saisine du Conseil Constitutionnel. L'introduction de recours devant cette institution devrait s'appuyer sur le préambule de la Constitution et son principe d'égalité que transgresseraient, selon eux, des points de la présente loi.

Parallèlement, la requête évoquée par quelques élus du Parti socialiste demandant au Président de la République de ne pas promulguer la loi n'a, quant à elle, aucune chance d'être considérée.

Cependant, devant les pressions de l'opposition et de la rue, le Premier ministre François Fillon a concédé l'ouverture de discussions avec les partenaires sociaux dans une quinzaine de jours autour des questions de l'employabilité des jeunes et des séniors, les principaux touchés par le chômage.
Jeudi 28 Octobre 2010 - 07:17
Ludovic Grondin
Lu 662 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/10/2010 08:02
Le Pays des Droits de l'Homme a tellement été dépouillé de ses richesses qu'il est devenu
le Pays des InHumanités, des inégalités cultivées par intérêt et de la Traite de nos Enfants...

Voyons maintenant combien de temps durera encore L'OBÉISSANCE CIVILE aveugle et sourde...

2.Posté par Citoyen réveillé le 28/10/2010 09:08
Enfin! cette loi a bien été votée par la majorité des députés, qui représentent la majorité des Français, qui avaient voté pour ces changements, non? Donc, que les syndicats arrêtent de prendre les Français pour otages, et foutre la merde dans un pays qui est bien à la limite de l'agonie. Faut se serrer la ceinture, c'est ce que font la majorité des Français depuis des années déjà. Les Restau du Coeur vous le diront....

3.Posté par noe974 le 28/10/2010 12:39
Enfin , fini avec cette réformette , au travail maintenant pour ceux et celles qui ont la chance d'avoir un boulot (les autres on n'en parle même pas , désolé)

Ceux et celles qui ont quelque chose réclament tj plus - plus à leur argent .

Quand , il y aura "retenue sur salaire : absence de service nonfait" , ça fera mal dans le porte-monnaie de certains !!! Et les fêtes approchent !

Travailler plus est bon pour la santé (recherches scientifiques) ; l'oisiveté tue vite ....

Soyez adultes et responsables , ne poussez pas des enfants à vous suivre ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales