Social

La réforme de recrutement des enseignants attaquée devant le Conseil d'Etat

La FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves), SUD-Education et SLU (Sauvons l'Université) ont déposé conjointement, hier, 6 requêtes assorties de demandes de référé-suspension auprès du Conseil d’Etat contre plusieurs textes de la réforme de recrutement des enseignants.


La réforme de recrutement des enseignants attaquée devant le Conseil d'Etat
La FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves), SUD-Education et SLU (Sauvons l'Université) attaquent la réforme du recrutement et de la formation des enseignants devant le Conseil d’État.

La réforme du recrutement et de la formation des enseignants a été unanimement rejetée par l’ensemble de la communauté éducative (parents, enseignants, universitaires, formateurs, inspecteurs, chefs d’établissement, étudiants, syndicats).

"Depuis deux ans, il n’a jamais été tenu compte des analyses, des protestations, de la mobilisation et des manifestations. Depuis deux ans, les organismes paritaires ont exprimé un rejet toujours plus large des principes et des objectifs de la réforme comme de la méthode utilisée pour imposer une réforme nocive. Tous ont été méprisés, leurs rôles et fonctions bafoués", rappellent les organisations dans un communiqué.

Une réforme "ubuesque, dangereuse et destructrice"

Pour elles, le choix du gouvernement de préférer placer des stagiaires à temps plein devant les élèves est irresponsable et "fragilise tous les acteurs du système d’Education nationale, à commencer par les enfants et les enseignants. À ce jour, cette réforme se révèle plus ubuesque, plus dangereuse, plus destructrice du service public d’éducation nationale qu’elle ne l’a jamais été".

La FCPE, SUD-Education et SLU considèrent que plusieurs dispositions des textes publiés en rafale dans la semaine précédant l’ouverture des inscriptions aux concours soulèvent des interrogations majeures quant à leur légalité.

Hier, les trois organisations ont donc déposé conjointement 6 requêtes assorties de demandes de référé-suspension auprès du Conseil d’Etat contre certains textes de la réforme de recrutement des enseignants, et notamment la circulaire du 25 février 2010 relative au dispositif d’accueil, d’accompagnement et de formation des enseignants stagiaires des premier et second degrés et des personnels d’éducation stagiaires, ainsi que les arrêtés du 5 mai 2010 autorisant l’ouverture de différents concours de recrutement (PE, CAPES, CAPLP, CAPEPS, CPE).
Jeudi 3 Juin 2010 - 07:21
Melanie Roddier
Lu 1561 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales