Politique

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est en bonne voie pour le Sud

C’est lors de la séance des questions au gouvernement du 7 avril à l’Assemblée nationale que le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, avait demandé que soit reconnu l’état de catastrophe naturelle pour sa ville suite aux dégâts causés par de fortes pluies.


La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est en bonne voie pour le Sud
La dépression tropicale ex-Jade est à l’origine des pluies abondantes qui sont tombées sur La Réunion depuis une dizaine de jours. C’est surtout la région du Sud – Saint-Philippe, Saint-Joseph, Petite-Ile et les hauts de Saint-Pierre - qui a le plus souffert des intempéries : maisons inondées, familles hébergées, réseau routier très abîmé et maraîchage détruit…
Un rapide bilan de la situation catastrophique a conduit le député-maire de Saint-Joseph, a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour ces quatre communes. Patrick Lebreton a profité de la séance des questions au gouvernement du 7 avril pour présenter sa requête. Le jour même, il a envoyé un courrier au Premier ministre, François Fillon.
“Ma demande est en bonne voie”, a indiqué le parlementaire dans un communiqué. “Je tiens à saluer la réactivité du Premier ministre, François Fillon, et les services de l’Etat qui semblent avoir pris conscience de l’ampleur et du caractère exceptionnel de la situation”.
Patrick Lebreton note surtout que le gouvernement veut agir vite “pour sortir le gouvernement les nombreux habitants de la quatrième circonscription de la détresse dans laquelle ils se trouvent”.
C’est toujours pour apporter une réponse rapide à cette situation que Patrick Lebreton “invite les maires des communes concernées à constituer au plus vite un dossier de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle”.

Samedi 11 Avril 2009 - 08:51
Jismy Ramoudou
Lu 370 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales