Société

La ravine des Lataniers ne sera pas défigurée pour la nouvelle route du littoral


Le collectif a reçu la visite de la nouvelle maire de la Possession pour célébrer cette victoire
Le collectif a reçu la visite de la nouvelle maire de la Possession pour célébrer cette victoire
Le collectif pour la Protection de la Grande et de la Petite Ravine des Lataniers a sabré le champagne dimanche sur le site où devaient être extraites les roches pour l'endiguement de la nouvelle route du littoral.

Le combat du collectif engagé depuis un an a payé, parfois même au grand étonnement des membres eux-mêmes, partis dans un bras de fer inégal avec la Région Réunion. "Peu de monde nous imaginait gagner la partie", reconnaît Stéphanie Gigan, la présidente du collectif.

Il faut rappeler que la collectivité régionale avait pris la décision de rouvrir la carrière des Lataniers pour alimenter en blocs rocheux la nouvelle route du littoral. Une mobilisation de riverains, puis d'écologistes a mis la pression sur la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites. Celle-ci s'est réunie le 20 janvier dernier pour y étudier la demande de modification du schéma départemental des carrières que la Région réclamait. Un préalable avant d'entériner la décision d'envoyer les bulldozers. Au final, la CDNPS a refusé cette modification, ce qui a pour conséquence d'obliger la Région à prospecter ailleurs.

"Nous avions eu des échos dès la fin janvier que la CNDPS avait refusé toute modification sur le périmètre de la zone d'intérêts faunistique et floristique majeurs (ZNIEFF de type 1). Cette zone recouvrait jusqu'à 70% du site des Lataniers", ce qui constituait déjà une garantie partielle de préservation, assure la présidente.

La confirmation que l'intégralité du site n'allait pas être modifiée dans le schéma départemental, et donc sanctuarisée, leur a été confirmée il y a quelques jours à peine. Ces réjouissances constituent un point quasi définitif pour les membres du collectif.

Si la Région peut demander cette fois "la révision du schéma des carrières", on imagine mal les membres de la CDNPS déjuger leur premier avis sur "la modification du schéma existant".

"Les décideurs politiques se sont eux-mêmes rendu compte qu'ils allaient être confrontés à des recours, ce qui fait que depuis des semaines, on peut lire que la Région prévoyait déjà de cibler d'autres sites", retrace Stéphanie Gigan. Cette victoire quasi assurée, le défi du collectif sera désormais de faire sortir le site remarquable des Lataniers de sa très grande discrétion. Un coeur vert à deux pas du centre ville.
Mardi 8 Avril 2014 - 06:51
LG
Lu 2742 fois




1.Posté par A nos télés le 08/04/2014 08:46
Pour une fois, dans votre vie hertzienne, faites preuve à la fois de courage et d'honnêteté et donnez aux opposants à ce projet dantesque et inutile suffisamment de temps d'antenne pour exposer les arguments démontrant que ce projet NRL ne repose que sur une série de mensonges plus grossiers les uns que les autres.

2.Posté par pas plis pas moin le 08/04/2014 08:56
Gilles Hubert tel un veiller de coque essaie d'être partout alors qu'il n'est pas là où il devrait être....A méditer

3.Posté par Vérité le 08/04/2014 10:35
Merci à tous ceux qui se sont mobilisés et aux signataires . La nouvelle équipe municipale en fait parti.
L'écologie et la préservation de notre environnement n'est pas un vain mot!!!!!

4.Posté par citoyens vigilants. le 08/04/2014 13:12
la population commence seulement a comprendre qu'il ne fallait pas attendre sur certains élus saccageurs pour protéger leur patrimoine.., bravo a vous!!.

5.Posté par jfs le 08/04/2014 14:52
Un vrai dilemme auquel je ne voulais pas être confronté. D'un côté , assurer de l'emploi pour des locaux en construisant cette route en dégradant la zone des lataniers ou bien faire l'hypothèse qu'il faut sauver la grenouille endémique, des fois qu'elle serait l'avenir de notre île.

BON cela dit, le design de la NRL est une solution à court terme, d'autres projets auraient du faire jour, comme faire une route à étage avec paravalanches, ou un ou quelques tunnels.

On a l'impression que c'est un projet bâclé entre les mains de décideurs irréfléchis.

Un piège pour Vanessa, on va voir comment elle va naviguer entre les écueils.

Moi, je lui fais confiance, pas vous ?

6.Posté par Tonton le 08/04/2014 15:38
Bonjour,
je ne connais pas exactement l'emplacement de ce projet (la carriere de la Ravine à Marquet -
mais derriere le quartiers des Lataniers se situe une ancienne carriere: et écologiquement cette zone est: morte depuis sa fermeture.
On y trouve que des friches, et des plantes envahissantes !

Je ne pense pas qu'il aurait posé de probleme d'extracter d'autres roches dans cette partie.
Il est vrai, que le chemin vers la Route en corniche tranverse une zone écologiquement intéressant. Mais si on l'aurait exclu, l'impact aurait été proche de zero: sauf pour les rivérains, car les camions (et la poussiere qui vont avec) ne sont pas à ignorer.

Mais qq part il faudra encore permettre des activités économiques - y compris les génantes, si on veut créer des emplois, des revenues et des impots.

Sinon au finira d'importer des gravats & sable de la Chine, ou qué?

Donc: la zone de l'ancienne carriere: je pense que c'était un bon choix.
Mais comme je ne connais pas le projet en détails - je ne peux pas juger si d'autres zone aurait été concerné par ce projet.

7.Posté par noe le 08/04/2014 16:02
Qu'on laisse notre Didier Robert faire son travail pour la population qui utilise en longueur de journée cette route du littoral !
Les donneurs de leçons n'ont qu'à se mettre au diapason ... car ils habitent ailleurs que ceux et celles qui crèchent dans l'est et dans l'ouest et qui doivent se déplacer pour aller au boulot !
La NRL est vitale pour tous !
Les élections sont finies ... maintenant au boulot !

8.Posté par Olive le 08/04/2014 17:21
Bravo Stef.

9.Posté par MITHRA le 08/04/2014 17:45
Nous aurions aimé que ce Collectif s'associe pleinement à notre mobilisation actuelle contre le déport des extractions des carriers vers Dioré (Saint André), et la Ravine du Trou , haut lieu de mémoire de la plus grande révolte des esclaves à Saint Leu (Eli)

Kollectif Respek Nout Memwar, Arèt Kraz Nout Listwar

(0692860843)

10.Posté par " Miranville et la nlr !!!" le 08/04/2014 19:51
Alors madame miranville était contre la route du litoral de 2011 à la veille du 1er tour des élections.
Entre le 1er et le 2eme tour elle nous a fait une démonstration de force pour clamer à qui a bien voulu l'entendre qu'elle était finalement pour !

C'est mieux pour récolter des voix... la voici désormais installée dans ses fonctions depuis une semaine et aujourd'hui elle milite en pausant façon "barbie de service" et se félicite de la décision de ne pas exploiter la carrière ...

C'est la meilleure façon de dévoiler que vous étiez bien contre depuis le début car comment voulez vous construire une route sans matériaux de remblais.

Miranville l'embrouilleuse... plutôt que de poser en narcissique que vous êtes, allez donc maintenant vous occuper en mairie des dossiers qui vous attendent et non de pavaner comme vous le faites.

11.Posté par qui veut se faire plus grosse que le boeuf le 09/04/2014 12:55
Effectivement Mlle Miranville œuvre depuis des années pour la sauvegarde des grenouilles et diverses espèces endémiques… mais on y recense aussi beaucoup de goyaves de France et de Navarre avec gros l’auto et grosses baraques dans ce petit coin qui sait aussi se faire discret. Il faut flatter cet électorat qui a voté et fait voter en touchant de multiples cercles d’influence. Dommage que la photo ne montre pas le champagne et les petits fours qui ont été dégustés. Ahh là ! là, c’est dur la vie de princesse. ..!

12.Posté par CASCADE le 13/04/2014 01:28
Merci à la nouvelle élue pour cette annonce je suis moi même des lataniers, de beaucoup plus haut et faut dire que le chemin est quand même défigurée et non refait depuis des années. Aucun passage pour piétons et les croisements entre véhicule se font de plus en plus difficile. Faut venir s'y promener et voir les dégats, alors que nous payons nos charges comme dans les grandes villes. Alors à quand une réelle rénovation ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales