Blog de Pierrot

La raison pour laquelle Air Austral ne diminue pas sa surcharge carburant

Vendredi 23 Janvier 2015 - 10:15

La raison pour laquelle Air Austral ne diminue pas sa surcharge carburant
Les usagers des transports aériens s'étonnent de ne pas voir les compagnies aériennes diminuer le montant de leurs surcharges carburant, alors même que le prix du pétrole a été divisé par deux en quelques mois.

Nous ne connaissons pas les explications pour les autres compagnies aériennes. On évoque généralement le fait qu'elles prennent des "couvertures" en début d'année, avec comme avantage -ou inconvénient- selon qu'on ait bien anticipé ou pas, de payer un prix convenu à l'avance tout au long de l'année. Une sorte d'assurance en quelque sorte.

Lors des voeux à la presse, jeudi, nous avons posé la question à Didier Robert, le président de la SEMATRA (le principal actionnaire d'Air Austral). Sa réponse est différente en ce qui concerne la compagnie régionale : "La situation d'Air Austral ne le permet pas. La compagnie aérienne régionale fait actuellement de légers bénéfices. Mais il faut savoir que si nous baissions le prix de tous les billets d'avion de seulement 10€, elle redeviendrait déficitaire"...
Pierrot Dupuy
Lu 3188 fois



1.Posté par noe le 23/01/2015 11:01

C'est une excellente compagnie qui vous accueille avec le sourire des hôtesses , de bons petits plats goûteux , de beaux avions aux couleurs de l'arc-en-ciel et bien entretenus !
Les billets sont les moins chers ...

Que demander de plus ?

2.Posté par la lutte finale le 23/01/2015 11:45

Foutage de gueule..

3.Posté par jean-jacques le 23/01/2015 11:49

Conclusion cette compagnie n'est pas VIABLE ECONOMIQUEMENT car le pétrole ne
restera pas des siècles aussi peu cher et donc AA est condamnée à perdre de l'argent
dès que le marché de l'énergie reviendra à la normale.
Et je ne vois pas très bien en quoi l'ouverture d'une ligne vers la Chine l'aidera à gagner
e l'argent , AA a déja fermé plusieurs lignes déficitaires qui devaient être rentables...
Pourquoi reproduire la même erreur ?
A quoi sert cette compagnie ?

4.Posté par MERDALOR le 23/01/2015 12:09

10 euros de baisse et ce serait 1 déficit ? Mais alors fermez vite !! Avec une marge de 0.1% aucune entreprise ne peux tenir, sauf celle qui s'occupent d'un dieu. A savoir ,

5.Posté par Bobby le 23/01/2015 12:21

c'est une compagnie qui embauche très majoritairement des Réunionnais, donc je la plébiscite aussi

6.Posté par alekons le 23/01/2015 12:47

A vrai dire, c'est pour anticiper le départ prochain de son directeur. Il n'en peut plus le bougre de subir le dicktat de notre DSK peï. le voilà désormais qui va faire risette (jaune...) aux chinois sur des avions de ... madair (comme son nom l'indique en anglais !).

7.Posté par L'INDÉPENDANT le 23/01/2015 13:43

Si j'ai bien suivi, dès que le prix du carburant fera remonter de + de 10 euros le prix du billet, la compagnie sera déficitaire ?
Si je comprend bien, dès que cela sera le cas, AA augmentera sa taxe surcharge carburant ?
Donc cette compagnie survit grâce à la surtaxe carburant...
Je sais déjà quelle compagnie ne plus prendre en attendant la position des autres...

8.Posté par @ noe le 23/01/2015 13:51

Vous ne devez sans doute pas prendre l'avion souvent car les billets ne sont jamais les moins chers. Que ce soit vers Maurice ou vers la métropole, au mieux, Air Austral est au même tarif mais très souvent, Air Austral est plus chère.

9.Posté par ZembroKaf le 23/01/2015 14:00

il y a un problème dans le calcul du prix !!!

10.Posté par Titi or not Titi le 23/01/2015 14:02

Chuuuuuut !!
Sinon ils vont créer une Semetra Bis , Ter ... !!

11.Posté par gilberte des hauts le 23/01/2015 14:02

Il faut sauver cette compagnie régionale !
Il faut maintenir le cap !
Bravo déjà d'avoir pu éviter le naufrage déficitaire !

12.Posté par siana974 le 23/01/2015 11:02

Donc la surcharge carburant n'est que de la poudre aux yeux et n'est qu'une énième taxe de plus. On sait mettre en place des taxes provisoires et on ne les supprime jamais. Pourquoi ouvrir une ligne sur la Chine sachant que les autres liaisons étaient déficitaires? De qui se moque-t-on?

13.Posté par MENTEURS le 23/01/2015 14:51

Air austral consomme 200 Millions de litres de carburant par an, sur l'année 2014, le gain moyen sur le prix du litre en année pleine a été pour Air Austral de 14 centimes d'euros, soit une réduction du coût sur les achats de Kérosène de 200 Millions x 0,14 = 28 Millions d'Euros.
Il faut arrêter de nous dire n'importe quoi et de nous mentir.
Si Air Austral ne peut pas diminuer la surcharge carburant sur les billets, c'est uniquement parceque en début d'annee 2014, ils se sont couvert sur le prix du carburant à un prix supérieur au prix actuel et maintenant il faut payer.
Et bien entendu les cochons de payants que nous sommes n'avons pas le choix.
De toutes les manières Air Austral ne bougera tant que AF ne diminuera pas sa surcharge carburant.
Boycottons Lex compagnies qui desservent la Réunion en vol direct et prennent Air Mauririus
Le PDG d'AIR AUSTRAL étant un ancien de chez AF il ne fera rien qui pourra gêner AF.
JE SUIS CHEZ AIR AUSTRAL et je sais de quoi je parle.

14.Posté par zanatany le 23/01/2015 15:51

AA est en l'air grace à notre pognon, subventions Région et Département.

AA doit des millions à AIRBUS ( A380 ) et, est mal barré car rupture de contrat à leut tort...
l'ambiance entre les deux est froide...

AA ne baissera pas car la continuité territoriale passe avec eux et cela fait entrer du fric à la compagnie et est-ce que la Région récupère pour la continuité territorial en contre-partie ?

15.Posté par Le Jacobin le 23/01/2015 16:32

Avec 10€ de moins sur le billet d'avion Monsieur Didier ROBERT prétend que se sera le gouffre financier chez AA , je me demande comment les trois pieds Nickelés du Sud André THIEN AH KON, Patrick LEBRETON Michel FONTAINE vont-il faire avec leur compagnie d'aviation prévue dans le sud pour un décollage de la DODONWECO fin 2015 en proposant un billet 20% moins cher au départ de Pierrefonds, il faut croire que le ciel est moins cher dans le sud. A savoir que 6 0000€, l'argent du contribuable, sont injectés dans ce machin, adossé au projet, Bernard ETHEVE selon le Figaro serait l'actionnaire principal, il arrive dans le sud avec dans sa besace la gestion de deux compagnies d'aviations laissées en graves difficultés financières, une compagnie d'assurance à genoux une retraite chapeau en or massif sortie des comptes d'AA.

Aux consorts TIEN AH KON, LEBRETON, FONTAINE, prenez des risques avec votre argent, portez vous caution personnel sur vos biens , mais arrêtez de vider les caisses et de taxer le contribuable du sud.
NOUS NE VOULONS PAS CAUTIONNER VOS CONNERIES.

GO

16.Posté par Prevost le 23/01/2015 16:39

Et ca veut changer de logo pour 3 M Euros, et ca veut acheter des nouveaux avions ....et ca prépare un beau cadeau pour vendre la societé à l'euro symbolique à Air France, tout comme la Réunion est vendu aux majors du BTP pour faire une route dans la mer ... la catastrophe Didier Robert est passé par là...perso m'en fiche je resterais pas à la Réunion par respect pour mes enfants..

17.Posté par la lutte finale le 23/01/2015 19:02

11.
+1

l'Etat fait exactement de même avec la SRPP, en lui garantissant un résultat sur opération de change (euros contre dollar) dans tous les cas positif...payés par le consommateur à la pompe.

la honte pour l'Etat !!

18.Posté par Foutage le 23/01/2015 19:10

Depuis qu'AA a reçu 52 millions d'€ pour être sauvé , j'ai décidé de ne plus voler avec AA.

19.Posté par Didier le tangue le 23/01/2015 22:22

Je ne comprends pas?? Cela veut dire que cette taxe carburant est en réalité le seul moyen pour Air Austral de gagner de l'argent???? Mais il fait porter plainte! Donc on paye cher le billet! On surpaye avec nos impôts par les subventions et autres renflouements! On rerepaye avec une "taxe carburant" qui est en réalité un dispositif illégale qui trompe les usagers!!! M...!

20.Posté par la lutte finale le 24/01/2015 19:02

à quand une action de groupe pour contraindre par les tribunaux, une baisse des prix ??
je cite :
--------------------------
http://www.atlantico.fr/decryptage/prix-billets-avions-pourquoi-surcharges-carburants-facturees-compagnies-aeriennes-ne-baisseront-jamais-xavier-tytelman-1867090.html

Existerait-il des moyens légaux d'imposer aux compagnies aériennes une répercussion de la réalité du cours des hydrocarbures, ou sont-elles dans les faits totalement libres d'agir à leur guise ?

Le syndicat national des agences de voyage semble s’être saisi du dossier des surcharges carburant, son président ayant récemment déclaré qu’il soutiendrait une éventuelle action de groupe qui pourrait être mise en place par des consommateurs, affirmant par ailleurs que ces pratiques relevaient de l’escroquerie… Sur le plan législatif, il paraît difficile d’exiger d’un opérateur qu’il baisse ses tarifs dans un marché libre et concurrentiel, d’autant que les marges du secteur aérien sont très faibles, à peine au-delà de 1%. Autrement dit, pas besoin de loi, les tarifs baissent et s’adaptent naturellement.

Pourrait-il y avoir une politique concurrentielle qui pourrait pousser à la baisse des prix ? Toutes les compagnies ont-elles la même "stratégie" sur ces surcharges carburant ?

Dans le secteur aérien comme dans de nombreux autres domaines, l’ouverture à la concurrence a provoqué une augmentation de l’offre, une croissance de la demande et une baisse des tarifs.

Toutes les compagnies aériennes n’appliquent pas de surcharge carburant et la plupart des acheteurs regardent le prix global du billet sans faire de distinction entre les taxe d’aéroport et les surcharges diverses. Les compagnies les plus promptes à faire baisser leurs prix, que ce soit grâce à une baisse des cours du pétrole ou à une organisation plus efficace, capteront à coup sur les clients adeptes des comparateurs de vols.

Cette question des surcharges carburant n'est-elle pas représentative d'une tendance à une incompréhension des prix dans le transport aérien, avec des offres de vols affichant des tarifs tout compris variant aisément du simple au double ? Le secteur ne risque-t-il pas de payer ce manque de cohérence avec le réel ?

Les tarifs aériens ont atteint un niveau de complexité record mais on se dirige petit à petit vers une clarification qui sera bénéfique à chacun. Dans le principe, toutes les compagnies proposent les premiers billets de chaque vol à un prix d’appel destiné à attirer le chaland, puis celui-ci évolue avec le remplissage de l’avion et la proximité avec la date de voyage. La volonté de distinguer les composantes d’un billet est une intention louable, mais qui s’intéresse réellement au niveau des taxes d’aéroport ou aux surcharges éventuelles ?

A l’inverse, faire apparaître clairement la valeur réelle de ce qui était autrefois inclus dans chaque billet (bagage en soute, repas, placement dans l’avion…) est à mon sens logique. Certains considèrent d’ailleurs que les journaux distribués par Air France à l’embarquement représentent une forme de vente forcée : la compagnie dépense chaque année des dizaines de millions d’euros pour "offrir" à ses passagers ces journaux, mais qui choisirait de les payer s’il en avait vraiment le choix ?

On voit clairement que les vols à option, plus détaillés mais finalement plus compréhensibles et adaptés aux cas particulier, sont en train de s’imposer face aux offres tout compris incluant des services parfois non essentiels. Tant que les majors continueront à vouloir imposer un package, elles seront plus chères et vouées à perdre des parts de marché au profit de leurs concurrents "avec option". Parions que des adaptations sauront être prises prochainement, la pseudo-transparence des surcharges carburant n’apportant finalement que des insatisfactions.

---------------

21.Posté par polo974 le 24/01/2015 19:06

""" Didier Robert, le président de la SEMATRA (le principal actionnaire d'Air Austral) """

et continuité territoriale...

y aurait pas comme un conflit d'intérêt ? ? ?

garder le tarif élevé pour rendre SA continuité "indispensable" pour maintenir son petit clientélisme efficace...

ici, jeter du purin sur les politiques ne changerait rien...

22.Posté par La lutte finale le 24/01/2015 20:33

Un ancien ministre a entrepris des études de gestion..rien n est perdu pour Didier Robert!

23.Posté par Zarboutan le 26/01/2015 16:54

par rapport au post 15, le chiffre 10 euros n'est pas verifier et meme difficilement verifiable car le prix du kerosene n'est pas publié nulle part...

Par rapport au post 13, cela voudrait dire que Air Austral payerait 1 euro le litre de carburant avion?
alors qu'une info sur le site suivant donne 0,5 ct d'euros/litre (2,13USD/USGallon et comme 1US Gallon = 3,78 litres, alors 1 litres de kerosene = 0,50 ct d'euro) lien : http://aeroportos.weebly.com/fuel-prices.html

La vrai question : quel est le prix reel du kerosene a La Reunion?
Vous verrez que cela est presque un secret d'etat....

24.Posté par babar run le 28/01/2015 07:13

si a moins de 10€ sur le billet AIR AUSTRAL deviendrait déficitaire.........BEN......FERMEZ SI CA NE RAPPORTE PAS.....QUE AU MOINS CELA NE NOUS COUTE PAS....!!!!!

je pense plutôt a un cout salarial trop élevé.....et oui ça revient cher d'embaucher les camarades incompétents.....demandez aux maires......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter