Société

La pub qui fait jaser dans le Journal de l'île...


La pub qui fait jaser dans le Journal de l'île...
 
En ouvrant le Journal de l'île, lundi matin, certains se sont peut-être attardés sur une publicité plutôt osée mettant en scène, non pas - une fois n'est pas coutume - une femme, mais un homme, à moitié nu, assis au milieu d'une botte de foin dont quelques pailles ont été délicatement posées au niveau du sexe, histoire de cacher ce que nous ne saurions voir !

Alors simple provocation ou envie de bien faire en exposant un homme nu au lieu d'une femme? Le slogan qui accompagne la publicité, "...elles vont faire tout un foin!", ne laisse guère de place au doute. La société de vente de voitures vantée par cette pub n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai.

Elle avait déjà été la cible d'une association de lutte contre les violences faites aux femmes, Femmes Solid'air, qui avait estimé dégradantes d'anciennes publicités. La dernière fois, en mai dernier, le collectif avait manifesté devant les grilles du concessionnaire pour rappeler le lien qui existe entre le fait d'objectiver une personne et le phénomène de violence envers les femmes que connait notre Département.

Les associations de lutte contre les violences en feraient-elles vraiment tout un foin? En allant recueillir les réactions de plusieurs associations, une représentante de Chancégal nous a expliqué que, depuis quelques mois, un travail de pédagogie et de dialogue a été lancé, notamment auprès des publicitaires. Le concessionnaire automobile à l'origine de cette publicité a justement été contacté sur ce point...

"Après plusieurs entretiens, il ressort que nos arguments ont bien été entendus, la société a montré sa volonté d'évoluer mais elle n'entend pas pour autant changer le créneau choisi, la provocation, ni même s'éloigner du schéma vendeur qu'est la femme associée au monde de l'automobile", explique une représentante de l'association.

Une progagation "dangereuse de stéréotypes sexistes"

A propos de la publicité, "on note effectivement une certaine évolution dans la communication puisqu'il s'agit d'un homme. Dans leur raisonnement, il y avait une volonté de bien faire. Mais évidemment, pour nous, ce n'est que le signe qu'il y a encore du travail pour faire comprendre que, homme ou femme, cela reste une atteinte à la personne humaine", poursuit-elle.

La représentante de Chancégal est bien moins tendre pour ce qui est du prestataire qui a conçu la publicité. "Nous avons mis un peu de temps à savoir qui se cachait derrière la conception de cette publicité volontairement non signée. Le concessionnaire passerait en fait directement commande auprès de la régie publicitaire interne du Journal de l'île, qui diffuse ensuite la publicité. Un publicitaire qui conçoit une publicité et un média qui la diffuse ont au moins autant de responsabilités qu'un annonceur dans la propagation de dangereux stéréotypes sexistes. Mais quand il s'agit de d'une unique et même entité, cette responsabilité nous semble encore aggravée", dénonce-t-elle.

Cette publicité est l'illustration parfaite de la nouvelle tendance du "publisexisme". Puisque le but premier de la publicité est de provoquer, d’accrocher le regard, les annonceurs vont s’efforcer d’exploiter ou de parodier des thèmes socio-culturels, en particulier celui du statut social des femmes et du mouvement féministe. Une stratégie nouvelle qui donne du fil à retordre aux associations qui luttent contre les violences ou qui promeuvent l'égalité des chances entre les hommes et les femmes...

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le blog www.alertesexisme974.over-blog.com

La pub qui fait jaser dans le Journal de l'île...
Mercredi 7 Décembre 2011 - 14:46
Lu 5399 fois




1.Posté par L''''Ardechoise le 07/12/2011 14:10
Faut pas s'inquiéter, "lepsy" va vous expliquer tout ça en recopiant quelques passages de son livre de chevet...

2.Posté par Toto : le 07/12/2011 14:29
pfff,ridicule!!! Regardez les pubs pour les parfums de marque en cette fin d'année,et nous en reparleront!!Une tantine a poil,ou dans des poses lascives ect.. personne n'est choquer (a part les féministe..),mais un gars, on veut nous faire croire que tous le monde est choqué.Arrêtons l'hypocrisie de masse,les filles et quelques garçons doit fantasmés sur cette affiche lol,tout comme les garçons dans la plupart du temps.Qui n'a jamais vu un corps et tout son attirails,internet,pubs,revue,télévision...

3.Posté par noe? le 07/12/2011 14:30
C'est tout ?
Il faut savoir toucher les regards ...
Toucher les regards , c'est toucher aux poches , mêmes vides ...Les crédits sont là et faciles à gagner ...

Que demande le bon peuple français ?
-du pinard ?
-métro-dodo ?
-steak-frites ?
-la rack ?
-le tikalité ?
.... NON !

Il veut une voiture comme son voisin et de la bonne .... même s'il lui faut faire un crédit pour 5 ans !

Et puis comme Churchill le disait si bien en son temps : "Les économies c'est très bien surtout si vos parents les ont faites pour vous."
Pourquoi se casser la tête ?

4.Posté par Seen le 07/12/2011 15:29
la nouvelle tendance du "publisexisme". ????? A bon c'est nouveau ?
Oui nouveau pour ce siecle est encore ..... depuis les premiers age de la pub les voitures et les femmes charmante (avant d'etre "bonne") sont associés pr vendre et paraitre plus glamour ...
En psychologie publicitaire .. La PNL, ont fait basiquement appel à l'instinc sexuelle pour attirer l'attention et faire adherer au message ... un vieu principe ...

je suis d'accord que c'est dérangeant, mais le combat est vain, aucune loi n'interdit ces pubs ...
Bonne chance pour qu'un jour on ne vois plus aucune pub comme celle ci

5.Posté par Seen le 07/12/2011 15:30
En tout cas : "ELLES VONT FAIRE TOUT UN FOIN" le titre provocateur et quelque peu visionnaire .. LOoOOL

6.Posté par PECPEC le 07/12/2011 15:53
Ho ! Les mauvais paysans que voila...
Confondre foin et paille, le foin c'est de l'herbe coupée et séchée, la paille c'est la tige des céréales.
La pub parle de faire du foin, alors que son modèle est sur de la paille.
Conclusion une fois le foin passé souhaitons que les clients ne soient pas sur la paille...........

7.Posté par artiste le 07/12/2011 16:10
En tous cas il aura encore réussi don coup puisqu'on parle de lui.

Comme ne dirait pas clint qui était Callahan " bien joué Callaghan".

8.Posté par artiste le 07/12/2011 16:20
Ci joint un lien sur les pubs sexistes

http://www.advertisingtimes.fr/2010/07/le-sexisme-dans-la-publicite-en-45.html

9.Posté par britney le 07/12/2011 16:23
Dans la publicité, ce sont les femmes qui sont le plus généralement affectées par le sexisme. Elles sont représentées aussi bien idéalisées (top-models) que dégradées , leurs capacités intellectuelles sont souvent niées et le corps féminin est réduit à un instrument de séduction ou à un objet de désir. Alors, vite vite mesdames les sexistes pour une fois qu'il y'a un homme nu il faut intervenir, scalper l'annonceur.

Vite vite en chasse il faut faire tout un foin....

10.Posté par Le pouvoir aux citoyens! le 07/12/2011 16:43
Il est possible d'agir pour limiter ce type de publicités. Il existe des lois protégeant la dignité de la personne humaine, des règles déontologiques des métiers de la publicité et même un texte européen qui limite ces agissements.
ll y a plein d 'infos sur le site web indiqué en bas de l'article: www.alertesexisme974.over-blog.com On peut même y dénoncer les pubs sexistes et agir vraiment.
Si personne ne porte plainte, c'est aussi par intelligence : il faut d'abord privilégier le dialogue et avoir confiance en le sens des responsabilités des annonceurs.
En fait, le préjudice est surtout pour la marque, son image et ses produits. Elle a hélas plus à y perdre qu'en adoptant une attitude citoyenne et responsable. Mais il lui faut visiblement un peu de temps pour le comprendre car ce n'est pas sa 1ere pub sexiste, apparemment...
La Réunion n'est pas un département d'arriérés, même si certains voudraient le faire croire... On vaut mieux que ça! Agissons!

11.Posté par L''''Ardechoise le 07/12/2011 17:40
Un peu trop "body-buildé", tout comme souvent le choix de nanas "air-baguées"...
En plus, c'est peu-être juste le Père Noël qui voulait commencer sa tournée dans les îles, il avait trop chaud, c'est pour cela qu'il a enlevé tout son attirail, sauf le chapeau bien sûr, pour qu'on le reconnaisse...
Si ça ce trouve, dans les protestataires, il y en a qui ont le calendrier des "Dieux du Stade" ou celui de Pirelli...Je me marre.
Ce que j'aime bien, c'est l'odeur des foins, mais la pub n'est pas parfumée. Les étoiles sont pas mal non plus, mais je les préfère dans le ciel...

12.Posté par Cambronne le 07/12/2011 18:26
c'est quoi une pub pour têtu du mois de décembre

13.Posté par Thierry le 07/12/2011 18:41
Au moins pour une fois, on ne dira pas que les hommes se sont rincés l'oeil...

Je vous vois les minettes....

Il y en a qui vont se remettre à croire au Père Noë....L et rèver du Père Noël .... le Prince charmant est cuit.

Heureusement qu'il n'a pas fait la même chose avec la Mère NOêl .... ça aurait déchaînééééééé la critique....... et la vente du journal .... pour la lecture bien sûr...

Mon Ardéchoise, on ne surfe pas dans les foins, la tête dans les étoiles à regarder les feuilles à l'envers.......

14.Posté par Fab le 07/12/2011 19:37
Dans le genre on a vu pire quand même ! alors on ne devrait pas en faire tout un foin ^^
Je dirais plutôt que c'est la violence qu'il faudrait limiter dans les médias. Aujourd'hui plus on avance plus j'ai l'impression qu'il se passe des trucs de dingue. Et quelque part je suis convaincu que si les médias relayaient moins tous ces faits divers, toute cette violence, la société y gagnerait. Utopique ? oui très certainement ^^ ☻

15.Posté par casimir payet le 07/12/2011 19:59
Je ne supporte plus cette société puritaine avec deux poids et deux mesures .D'un côté on massacre une publicité qui a le mérite de se démarquer et de proposer autrechose et d'un autre on encense un concours de beauté ou les réunionnais vont balançer 30000 sms.
Elles sont où les féministes pour crier au scandale et dénoncer l'atteinte portée à l'image de la femme.Non, elles ne diront rien , on ne va pas se fâcher avec la majorité de la populasss, mieux vaut s'attaquer à un concessionnaire auto qui embauche, paye ses impôts etc .. C'est vrai que les miss sont parfaites , vierges , elles n'ont jamais posé laisse moi rire ...
Cette société ringarde de me dégoute et je ne supporte plus cette hypocrisie ...

16.Posté par SURPRENANT???.. le 07/12/2011 20:27
on aurait dû prendre savatier!!!.

17.Posté par Caton2 le 07/12/2011 23:37
Que de délires mélangeant pruderie et sexisme!
Vous voyez un stéréotype sexiste dans cette représentation très praxitélienne d'un moderne éphèbe? Pas moi. Cet homme sur la paille n'est qu'un homme de paille.
Pecpec a raison de faire la distinction entre la paille et le foin. Être un homme de paille au XVIIème siècle, c'était être un homme sans importance sociale et sans moyens financiers. La paille est moins noble que le foin. Elle n'est qu'un déchet de moisson. C'est pourquoi l'expression "un homme de paille" a d'abord désigné un pauvre type puis un épouvantail, un mannequin bourré de ce matériau misérable.
Rompre la paille signifiait annuler un accord au moyen âge. En effet, un fétu (brin) de paille était donné aux deux parties en signe d'accord lors d'une négociation. Le rompre était signe de désaccord. Par croisement des deux symboliques, celle de l'homme misérable et celle des transactions, est née l'expression "homme de paille", c'est à dire quelqu'un qui sert de prête nom; qui n'a d'existence que pour servir les intérêts d'un puissant, qu'il représente.
C'est bien le rôle joué par ce "mannequin" au sens moderne, qui sert les intérêts d'une concession automobile et au passage de l'annonceur publicitaire.
Que de foin pour un pauvre homme de paille...

18.Posté par artiste le 08/12/2011 05:53
excellent surprenant il faut mettre savatier sur la pub et créer le buzzzzz.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales