Interview

La présidence tchèque de l'Europe, vue de la Réunion

Depuis le 1er janvier 2009, la présidence européenne est passée aux mains de la Tchéquie, après avoir été assurée par la France. Mais cette transmission s’annonce compliquée car, outre le fait que la Tchéquie soit un petit pays sans diplomatie structurée et performante, il faut rajouter qu'il vit actuellement une sorte de cohabitation entre un président résolument anti-européen et un premier ministre pro-européen... Nous avons demandé son avis à Honza-Jan Chlum, un Tchèque qui vit à la Réunion depuis deux ans, selon qui le bilan de l'entrée de la Tchéquie dans l'Europe n'a pas été que positif...


Le chef d’Etat Vaclav Klauss affiche clairement son aversion pour l’Union européenne, et la commission européenne tente tant bien que mal de faire ratifier le traité de Lisbonne par le biais du premier ministre Mirek Topolanek, qui est lui partisan de l'Europe. La ratification sera proposée aux Parlementaire de la république Tchèque le 3 février 2009 prochain
De plus, quand on sait également que Vaclav Klauss vient tout juste de quitter son parti l’ODS, pour rejoindre un nouveau parti anti-européen qui présente pas mal de similitude avec le Libertas des Irlandais, on peut imaginer sa position vis-à-vis de l'Europe...
Cependant son 1er Ministre Mirek Topolanek compte faire ratifier le traité de Lisbonne avec le soutien du parti démocrate (opposition), contre un oui de ces derniers pour l’installation d’une base radar anti-missile américaine.
Selon Honza-Jan Chlum, né a Prague et vivant depuis deux ans à la Réunion, les Tchèques ont beaucoup de chose à dire à l’Europe. Le peuple est fier d’y avoir sa place. "Il s’agit d’un vrai challenge pour notre petit pays qui est peu connu du reste de la planète. La Tchéquie est très ouverte sur le monde, et elle l'a même été pendant la période communiste. A travers l’Europe, on espère se faire connaître. Mais je dois dire tout de même que depuis que nous faisons partie de l’Union européenne, nous avons perdu un peu de notre authenticité par exemple en ayant été contraints d'adopter la monnaie unique et je trouve dommage l’opportunisme de certains investisseurs. J’espère qu’il y aura une vraie coopération".
Vendredi 9 Janvier 2009 - 07:15
Karine Maillot
Lu 6022 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales