Politique

La présidence de la SIDR se jouera entre Nassimah Dindar et Gino Ponin Ballom

De la longue liste des organismes extérieurs dans lesquels doivent figurer les conseillers généraux, les représentants du Département à la SIDR (Société immobilière du département de la Réunion) étaient attendus. Quatre noms ont été désignés vers 16h lors de l'assemblée plénière. Gino Ponin-Ballom (l'actuel président), celui de Nassimah Dindar, de Gérald Maillot et de Daniel Alamélou y figurent également.


Gino Ponim-Ballom assure la présidence de la SIDR depuis 2006.
Gino Ponim-Ballom assure la présidence de la SIDR depuis 2006.
Gino Ponin Ballom et Gérald Maillot figurent donc bien parmi les quatre titulaires désignés pour siéger au sein du conseil d'administration de la SIDR. La désignation en premier de la présidente du Conseil général dans les titulaires ne préfigure en rien du vote au prochain conseil d'administration de la SIDR (contrairement à ce que nous annoncions dans un papier précédent). Qui des quatre en sera le président ? Réponse prochainement, lors du CA de l'organisme spécialisé dans les logements sociaux.

Cette liste des titulaires entretient les frictions entre le PS et Gino Ponin-Ballom qui souhaiterait garder ce portefeuille (éclairage sur l'importance de ce portefeuille dans notre précédent article. En coulisse, on prêtait à Gilbert Annette le souhait que cette délégation puisse bénéficier à Gérald Maillot, le conseiller général de la Bretagne et par ailleurs son adjoint à la mairie. En fonction de l'engagement de l'Etat dans l'organisme, la présidence de la SIDR devrait se jouer entre Nassimah Dindar et Gino Ponin Ballom.

Gérald Maillot s'explique : "Etant donné que l'Etat (*voir plus bas) y est majoritaire, Il a été décidé que la présence de la présidente était naturelle". Gino Ponim-Ballom, de son côté, assure cette présidence depuis 2006. "Attendons le prochain conseil d'administration de la SIDR qui désignera le ou la président(e). De toutes les façons, que ce soit en tant que président ou simple administrateur, j'y travaillerai sans problème".

Créée en 1949, la Société Immobilière du Département de La Réunion (SIDR) est une société d’économie mixte. Son capital de 25 millions d’euros est détenu majoritairement par l’Agence Française de Développement (sur fonds d’Etat et sur fonds propres) et le Département de La Réunion.

Depuis sa création, la SIDR a construit pour elle-même et des tiers (communes, SHLMR, CILR...) près de 35 000 logements. Avec 20 000 logements en gestion, elle loge aujourd’hui près d’un Réunionnais sur 10. Le logement social demeure son principal secteur d’activité.

(*) Principaux actionnaires de la SIDR :
- AFD ( fonds d’Etat et fonds propres) : 53,30 %
- Département : 43,20 %
Jeudi 21 Avril 2011 - 17:03
Ludovic Grondin
Lu 2947 fois




1.Posté par Pascal en week end le 21/04/2011 17:07
Tout cela me SIDR...

2.Posté par noe le 21/04/2011 17:34
De grands chanboulements en vue !!!

Actualités à suivre ....

3.Posté par citoyen le 21/04/2011 18:46
Combien de salariés compte cette société? La nassima va encore s'amuser et inscrire à son palmarès la 2ème grande action de sa mandature en suprimmant XXX Emplois. Préparez vous camarades! l'ags va t-elle indemniser ces prochains chomeurs de l'épopée nassimo-communo-socialiste REUNION mandature 3.

4.Posté par Ded le 21/04/2011 18:50
Me voila rassuré sur l'avenir de la SIDR!!
Quel que soit le vainqueur , on sait déjà qu'il a les compétences...enfin, il ou elle a les compétences pour agrémenter des fins de mois difficiles!
A combien se montent les indemnités pour porter ce titre ronflant?

5.Posté par ptit crick le 21/04/2011 19:04
pendant que les employés de la commune cherche un moyen pour sortir de la crise
et avoir un peu plus de digniter dans leur vie de tous les jours MR ALAMELOU négocie encore une place pour augmenter son compte en banque d ou son absence au conseil municipal
comme par hasard MME LE MAIRE n était pas au courant haaa les cocos
et ils étaient parmie ceux qui disaient UN HOMME UN MANDAT
vous mérité élus que vous avez
un habitant de la marine qui n a jamais voter a gauche

6.Posté par BATOFOU le 21/04/2011 20:07
entre la peste et le choléra.........;

7.Posté par zentreprise reunion le 27/04/2011 22:04
que faire quand un responsable politique ne tape pas du poing sur la table pour defendre l economie locale?? le virer!!
vu le nombre de reactions, s il est encore reconduit a ce poste, alors y a plus rien a faire
fermé son entreprise ou arroser pour passer
au fait, a ce petit jeu les entreprises de metropole ont du cracher pour remporter le pactol de 5 millions d euros de contrat de portails quand ils n ont aucun employés sur place!! et les patrons de ces boites de rouen, ils achetent ou leur voiture, moto, bateau, maison, pain???? a rouen, pas a la reunion!! non la reunion, ca sert juste a prendre le fric, arroser un peu les copains et faire travailler l economie ...mais pas celle de la reunion!! et y a d autres marches sidr lances dans un cadre europeen le plus large possible( pour reprendre les mots du directeur) pour de la plomberie, electricite, carrelage...!! y a encore des copains a faire entrer!! bref l ere du mepris des reunionnais doit s arreter; on insulte ceux qui sont loges et on eradique les entreprises reunionnaises

8.Posté par la reunionenler le 27/04/2011 22:13
inquiete pu! l heure de la revolution la sonne!! nou la prevenu la sidr! arret prend de moun pou couillon! le chef i croit a lu au dessus de tout'. un larmada i sa debarque devant son bureau dans pas lontan. band politique et le gino avec devra expliqué zot magouilles! zot la peur une entreprise de metropole (syndrome goyave de france) mais zot la pas peur des petites entreprises reunion§
quand lavé un paquet travail, nou teé cherche pa le bout mais la i pass plus. et en plus zot i nargue a nous! i signe marché truqué dans not dos! ben la zot la fé un lérreur!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales