Santé

La première "maison de naissance" de l'île ouvre ses portes le 1er avril

La structure, installée au sein de l'hôpital Gabriel Martin, est un lieu d'accueil autonome destiné aux futurs parents qui souhaitent privilégier un accouchement naturel.


Manao dispose d'une chambre de naissance avec baignoire
Manao dispose d'une chambre de naissance avec baignoire
MaNao, pour MAIson de NAissance de l'Ouest. C'est le nom de la structure qui ouvrira ses portes le 1er avril 2016 au sein du centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul. Une première à la Réunion. 

Manao fait partie des neuf maisons de naissance autorisées à exercer par un arrêté du 23 novembre 2015, faisant suite à la loi du 6 décembre 2013 permettant l'expérimentation de ces structures alternatives. "C'était une réflexion en gestation depuis une dizaine d'années, avant même que l'arsenal juridique soit en place", souligne Laurent Bien, le directeur de l'hôpital.

"Le principe, c'est une sage-femme par patiente"

Portée par l'association Joie de Naître, "Manao est une structure indépendante gérée par des sages-femmes libérales, mais dont la sécurité est assurée avec la proximité de la maternité", indique Gladys Laravine, la présidente. "Outre les quatre sages-femmes libérales qui y exerceront, une hospitalière devrait nous rejoindre", précise-t-elle.

Salle de consultation, de préparation et chambre d'accouchement, la maison de naissance se charge du suivi de grossesse, de la préparation à la naissance, de l'accouchement, du suivi post-natal et de la rééducation périnéale. Seules les grossesses à bas risque peuvent être prises en charge. "Le principe, c'est une sage-femme par patiente", explique Fany Deguibère, l'une des professionnelles qui exercera à Manao. "Et pour l'accouchement, on passe à deux sages-femmes pour une patiente"

Une centaine d'accouchements attendus sur une année

Pour Luc chevallier, le chef du service gynécologie et obstétrique, la mise en place de cette structure alternative n'a rien d'un pari fou. "Ça permet d'accoucher comme à la maison, mais on sécurise en offrant notre expérience médicale qui peut servir de recours à tout moment, si nécessaire. Il n'y a qu'une minute de trajet pour passer de Manao à notre salle d'accouchement en milieu hospitalier", assure-t-il.

Un concept qui a totalement séduit Sarah, future jeune maman. "Je voulais quelque chose qui soit le plus naturel possible. Mais dans le même temps, je ne rejette pas le côté médical, qui est rassurant en cas de souci. La maison de naissance correspond bien à la manière dont j'envisageais l'accouchement", confie celle qui devrait donner naissance en mai à son premier enfant. 

L'expérimentation est lancée sur 5 ans, avec une évaluation tous les ans et un premier bilan au bout de deux ans. Avec budget annuel de l'Etat de 150 000 euros, la maison de naissance attend une centaine d'accouchements sur une année pleine. A noter également que l'espace pour cette structure est prévu dans le futur hôpital de Grand Pourpier.


Les femmes le désirant peuvent accoucher en suspension
Les femmes le désirant peuvent accoucher en suspension
Mercredi 23 Mars 2016 - 14:06
marine.abat@zinfos974.com
Lu 12820 fois




1.Posté par ZembroKaf le 23/03/2016 14:24
A quand la même chose dans le "sud sauvage" ???
A l'époque des "takbarau..." pour satisfaire leur EGO...on a construit une "usine à bébé" au GHSR en regroupant tout à St Pierre les maternité de proximité (Saint Louis et surtout Saint Joseph)...et après on constate que pour les futurs parents et bébé (hors grossesse à risque) que de tel lieu est beaucoup plus convivial pour la famille....lorsque la structure est en dehors d'un hôpital !!!
L'hôpital de Saint Joseph peut être reconfiguré en une "maison de naissance" !!!

2.Posté par lolo le 24/03/2016 03:13 (depuis mobile)
Gros poissons.

3.Posté par Thierry le 24/03/2016 07:57
Après tout, mwin mwin lé bin né ma case... Le retour à la source et sans rire.

Ben, au passage, il y a des personnes qui sont nées un aujourd'hui, on leur souhaite tout simplement un bon anniversaire et à celle qui est sur la route... de la vie.

Pensées de violettes

4.Posté par William le 24/03/2016 08:38
Que des jolies mamans !

5.Posté par Hugues Neau le 24/03/2016 11:50
Pas bcp de mahoraises dans le panel...

6.Posté par Lyliie le 24/03/2016 18:42 (depuis mobile)
A envisagé ds le nord l''est et le sud car c une belle initiative qui attire aussi les mamans et futures mamans qui observent une grossesse sans risques qui adoreraient opter pr cette alternative mais ne peuvent pas car st Paul c trop loin pour nous.

7.Posté par india le 26/03/2016 11:34
elles ont font du cinema. quelle bande de chochotes ces femmes d aujourd hui.
elles fesaient comment nos meres et grand meres.

8.Posté par soph le 03/04/2016 07:15 (depuis mobile)
india, votre commentaire est bête et mechant! clairement vous n'avez rien compris. Le but de ces maisons est de proposer une alternative plus naturelle donc moins médicalisée, donc plus proche sûrement des experiences de nos grand mères et mères!

9.Posté par Myliiie le 11/04/2016 16:54 (depuis mobile)
Lyliie il y a la même chose à la clinique de ste clotilde!!manque que le sud a s'equiper!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales