Société

La population de l'Ouest appelée à soutenir le projet de pôle sanitaire

Le projet de construction d'un pôle sanitaire Ouest (PSO) doit être soutenu par la population. C'est en tout cas le tournant que souhaite donner les membres du collectif "un hôpital pour 2012". Un pique-nique festif doit drainer encore plus de sympathisants dimanche prochain à Cambaie, sur le futur site du complexe hospitalier, s'il voit le jour...


En novembre dernier, dans l'enceinte de l'hôpital Gabriel Martin, Annie Podeur émettait de nouveaux doutes sur le PSO
En novembre dernier, dans l'enceinte de l'hôpital Gabriel Martin, Annie Podeur émettait de nouveaux doutes sur le PSO
 
En décembre dernier, lors de l'inauguration des services des urgences de l'hôpital Gabriel Martin, une mauvaise surprise attendait les professionnels de santé de l'Ouest venus écouter les discours des institutionnels. Annie Podeur, directrice de la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins), y annonçait que le plan de financement du projet PSO n’était plus garanti par l’Etat contrairement à l’engagement pris en 2009.

Maintes fois mise en balance, la construction d'un nouvel hôpital moderne du côté du Grand Pourpier Cambaie voyait là un nouveau frein à son élan. Cyril Pavaye, porte-parole du collectif qui milite pour la sortie de terre de ce complexe sanitaire, rappelle pourtant que le projet a mûri: "Un projet médical commun entre le Centre Hospitalier Gabriel Martin et l’Etablissement de santé mentale de la Réunion a été bâti et validé par l’ARS en avril 2010. Une révision du projet dans ses aspects architecturaux et capacitaires (nombre de lits) a été faite au maximum de ce qui pouvait être fait avec un projet de 303 lits pour un coût de 140 millions d’euros. Le concours architectural a été lancé. Enfin, le terrain qui doit accueillir le PSO a été acquis depuis 2006".

"Pour la création d'un espace digne des publics que nous accueillons"

Les feux sont donc au vert selon le collectif. A ceci près que 75 millions d'euros manquent dans la balance. L'Etat s'est dérobé de ses engagements pris en 2009 dans son plan de financement, selon le collectif. Cyril Pavaye rappelle l'historique des engagements. "Dans les faits le financement Etat du projet reposait sur les axes suivants : Un financement à hauteur de 23 millions d’euros au titre du plan Hôpital 2012 et un emprunt principal de 102 millions d’euros dont 50 financés par un accompagnement pluriannuel de l’ARS. Madame Podeur a annoncé que cet accompagnement n’était plus d’actualité !"

Pour ne pas aider à l'aboutissement de cette arlésienne de plus de 15 ans, dans le même temps, le Ministère de la Santé a annoncé un gel des projets "hôpital 2012" non engagés. Déjà, en novembre dernier, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, appelait l'Etat à donner autant de crédit au projet de la Réunion quand, dans le même temps, il débloquait des millions d’euros pour la Guadeloupe et son projet de re-construction du nouveau CHU. Deux poids deux mesures, s'interrogeait la députée-maire.

"La situation n’est plus tenable ! La population de la région Ouest est en droit d’exiger la réalisation immédiate de cet hôpital pour tous !, persiste Cyril Pavaye lors d'une conférence tenue hier. Les professionnels de santé souhaitent travailler dans des conditions optimales dans un espace digne des publics qu’ils accueillent".

Pour mobiliser au-delà du monde de la santé, le collectif invite la population à se rassembler ce dimanche pour dire son "ras-le-bol", lors d’un de moment de convivialité sur le terrain du futur hôpital, à Cambaie. "Un plateau d’artistes locaux qui nous soutiennent proposera une animation musicale", conclut Cyril Pavaye.
Mardi 7 Février 2012 - 08:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1170 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/02/2012 17:50
faut ressortir les vidéos de l'assureur de l'ump et interpeller l'ARS..que vaut la parole d'un ministre dès lors ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales