Faits-divers

La plage des Roches Noires toujours interdite aux baigneurs

La flamme rouge est maintenue sur la plage des Roches noires touchée depuis vendredi matin par les débris et autres huiles de moteur émanant de ce qu'il reste des cinq bateaux touchés dans le port de plaisance et dont trois avaient coulés. En concertation avec les services de la préfecture, la mairie de Saint-Paul avait procédé à l'interdiction des baignades sur la bande de plage déjà fortement touchée chaque année par le ravinement.


La plage reste déserte
La plage reste déserte
Vendredi au petit matin, entre 4h et 5h, une vague d'incendie avait débuté dans l'enceinte du Port de Saint-Gilles (vis-à-vis des clubs de plongée longeant les quais). En tout, cinq bateaux ont pris feu.

Alors que trois d'entre eux avaient tout simplement fondus et coulés, deux autres bateaux avaient résisté tant bien que mal aux flammes.

Barrages flottants et produit absorbant n'auront pas suffi


Les bateaux carbonisés et fondus (fibres de verre) avaient laissé échapper nombre de petits débris et autres huiles de moteur dans le port, en contact direct avec l'embouchure du port de plaisance situé à quelques mètres de la bande de plage des Roches noires.

Malgré l'intervention dans la matinée de vendredi des agents mobilisés par la CCIR (concessionnaire du port) épaulés par les sapeurs pompiers qui avaient disposé des barrages flottants autour des eaux souillées ainsi que la dispersion d'un produit absorbant d'hydrocarbure, le maintien de l'interdiction de baignade se poursuit aujourd'hui.

Une mesure de précaution inévitable lorsque l'on sait que les premiers barrages avaient été installés vers 10h vendredi alors que les bateaux avaient été touchés cinq heures plus tôt dans la matinée du 31 décembre 2010.

La zone souillée avait été encerclée par des barrages flottants
La zone souillée avait été encerclée par des barrages flottants

Un des bateaux carbonisé
Un des bateaux carbonisé

Un autre bateau incendié qui avait dérivé vers l'embouchure du port
Un autre bateau incendié qui avait dérivé vers l'embouchure du port

Deux bateaux incendiés (l'autre : voir plus haut) ont dérivé dans l'axe de l'embouchure du port menant à la plage
Deux bateaux incendiés (l'autre : voir plus haut) ont dérivé dans l'axe de l'embouchure du port menant à la plage
Dimanche 2 Janvier 2011 - 14:43
Ludovic Grondin
Lu 3171 fois




1.Posté par mwa la pa di le 02/01/2011 14:53
C'est triste et lamentable un tel désastre. Cela me rappelle dans les années 60 70 quand le bateau de Apavou ou Lagourgue avait brûlé dans le port. Mais là ce fut un bateau style Arcoa moteur essence et oubli de ventilation de la cale moteur avant de mettre le contact.

2.Posté par noe974 le 02/01/2011 15:49
Les pollueurs doivent payer
Tj les autres qui paient les conneries des autres
Le port doit être mieux protège .
Que dit M. Patel le Président ?

3.Posté par vipère le 02/01/2011 16:09
la baignade est interdite mais il y a du monde sur le sable,la pollution est peu visible à comparée à ce que l'on voit après une forte pluie

4.Posté par Jeff le 02/01/2011 18:31
Pan dans le mille vipère. Cette pollution accidentelle n'est pas très importante et est traitée au mieux, rien à voir avec la pollution dûe à l'incivilité, la ravine déverse des tonnes d'immondices à chaque forte pluie : frigos, animaux en décomposition, plastiques, etc. pourtant cette pollution pourrait être limitée aux seules boues, ce qui n'est déjà pas facile à traiter dans ce port.

5.Posté par En direct du PORC de st gilles le 02/01/2011 19:25
La plupart des plaisanciers sont des pollueurs qui se foutent de l'océan...il n'y a qu'a y regarder avec quels type de produit ils nettoient leur moteur et leurs bateaux pour ensuite rejetter dans l'eau leurs produits pourris....le port est leur poubelle.....c'est clair et net....
Il y en a d'autres, heureusement, qui aiment l'océan et le respectent....c'est dommage qu'une bande de gros dégueulasse puissent y sévir....
Il n'y a qu'a regarder l'eau du port pour constater le niveau de pollution qu'engendrent certains plaisanciers et les pécheurs sont à mettre dans le même sac....



Les cigarettes laissées sur la plage et les merdes de chien sont aussi des polluants .....La police municipale devrait passer tous les jours pour dresser des procès verbal au lieu de gratter leur fesses ou de faire chier les jeunes qui fument ...les choses changeraient dans le bon sens...

6.Posté par vipère le 02/01/2011 19:40
à jeff 4
Pour autant ce n'est pas une bonne chose que rien n'ait été fait (ou si peu)pour contenir cette pollution,et je n'accuse ici personne en particulier ; traité au mieux ce fut quoi? deux pompiers plein de bonne volonté dans un canot armés d'une épuisette?
; si demain une grosse pollution a lieu preuve est faite que la Réunion n'est pas équipée pour y faire face
Pour le reste l'île est sale et aucune prise de conscience ne semble exister dans la population on devra en passer par la case répression sévère(prison ferme) pour se faire comprendre

7.Posté par noe974 le 02/01/2011 20:13
Plus assez de places dans nos prisons (l'autre jour , un juge a relaché les lyncheurs du Chaudron , faute de places)

Et puis assez de les nourrir 3 repas par jour sans rien faire que de la musculation dans ces prisons 5 étoiles !!!!

8.Posté par timagnola le 02/01/2011 20:14
Le principe de précaution relevant comme on le sait d'un esprit flasque dans un corps mou..., pourquoi ne pas avoir simultanément mis un cordon POLMAR à une cinquantaine de m de la plage des RN, question de permettre malgré tout la baignade ? Cette plage qui se meurt n'avait pas besoin de ça...sans compter l'incurie de l'adjoint st paulois, l'homme qui veut fermer les bassins de la ravine st gilles (balade recommandée au guide du routard !) ou qui oublie de célébrer un mariage ! Et, cerise sur le gâteau pourri, une chambre de commerce gestionnaire du port de plaisance même pas foutue d'installer quelques caméras de surveillance d'autant plus que la redoutable inefficacité de ses fonctionnaires maîtres du port est bien connue. BOUZ AZOT OTE !

9.Posté par Jeff le 02/01/2011 21:11
Post6, ce n'et pas aussi simple. Il ne faut pas oublier que nous étions le 31 janvier, donc beaucoup de personnes en vacance. Les pompiers et les gendarmes sont très rapidement intervenus, mais pour combattre le feu, lls ne sont pas équipés pour lutter contre la pollution. Il a fallu l'intervention de la CCI qui a été prévenu que tardivement pour prendre des mesures POLMAR. La DDE et la CCI ont immédiatement mis en route les équipes de protection, mais il faut un certain temps pour faire intervenir les agents CCI de Port Réunion, ils sont prêts pour intervenir mais pas pour Saint-gilles (port municipal).

La sécurité de St Gilles est sous la responsabilité de la police municipal comme l'entretien des iinfrastructures. Hormis deux politiciens de Saint-Paul qui sont venus faire du serrage de main personne du TCO et de la municipalité s'est déplacé, on était le 31 janvier quand même, faut pas abuser, non? Les sacs en plastiques et les camions sont au repos à Saint Paul, non mais alors.

10.Posté par Jeff le 02/01/2011 21:49
timagnola, c'est l'archetype du YakaFokon qui n'y connait rien car les maîtres de port ne sont ni des fonctionnaires ni des agents assermentés, ce sont des contractuels. Qu'est-ce que certains peuvent écrire comme connerie par ignorance.

11.Posté par boyer le 03/01/2011 06:10
7.Posté par noe974

Noé c'est pas bien de blasphemer; Pour ta mémoire, Michel Fontaine a produit un certificat médical attestant qu'il etait cardiaque. Rappelles toi il etait atteint d'une maladie grave et n'en avait plus pour longtemps. C'etait donc normal qu'il bénéficie d'une mesure humanitaire.

12.Posté par zobok le 03/01/2011 08:19
pompiers intervenus rapidement. risque de pollution identifié dès 06h du matin. intervention de la CCI et DDE à ... 10h30...! jusque la ils se sont renvoyés la balle, sur un probléme de compétence de secteur. la CCI ayant du mal a mobiliser leur troupe, et la CCI restant en retrait délibérément. jusqu'au moment ou le préfet déclenche le plan POLMAR!!! pendant ce temps, les pompiers font ce qu'ils peuvent. la mairie est arrivée rapidement sur site, et a mis en avant le principe de précaution... sans analyse de l'eau (malgré la présence d'un technicien DRASS (W end oblige)). la pollution n'était pas très importante, pas plus que celle causée par les bateaux au quotidien ans le port en relâchant quelques litres de gasoil.

13.Posté par Jeff le 03/01/2011 11:45
zobok, je ne sais pas où tu étais, révenu à 8h, la CCi était à 8h30 sur place, le responsable du port de saint Gilles était en vacance et c'est parfaitement son droit. Le temps de mobiliser les gens de la CCI qui travaillaient au Port à réceptioner un cargo, on ne déplace pas des gens en manoeuvre comme cela.

Le plan POLMAR a été demandé par la gendarmerie et la CCI. La mairie parlons-en, les deux qui sont venus n'ont pris que la décision de fermer la plage, mais ils se sont bien gardés de déplacer des employés du TCO et de la municipalité pour participer au ramassage des débris, ce qui était de leur ressort.

Il a fallu aussi trouver une grue et une entreprise de plongée qui puissent se déplacer très vite. La première question que pose les entreprises est qui va payer, ce qui est bien normal, il a fallu quelqu'un pour prendre la décision, la CCI a pris ses responsabilités. Sachant que pour tout appel à entreprise cela doit passer par appel d'offre mais dans l'urgence il faut être réactif.

Y'en a marre des Yaka et des Fokon.

Il va falloir quand même qu'un jour les yakafokons comprennent que le personnel de la CCI n'est pas fonctionnaire mais tous sont contractuels (CDD et CDI), que la CCI gère des biens de l'Etat et qu'elle est contrôlée par la cour des comptes. Ces gens qui y travaillent, sont issus du monde privé et que les embauches se font selon des normes bien plus strictes que dans n'importe quelle entreprise, municipalité ou association. Même les syndicats ont leur mot à dire pour l'embauche d'un employé comme d'un cadre.

Arrêtez de fantasmer et de critiquer les gens qui travaillent.

L'évaluation de la pollution a été faite en fonction des capacités de pollution (carburant et huile) des bateaux sinistrés, les gens qui sont intervenus connaissent les bateaux.

14.Posté par taratata le 03/01/2011 13:44
en direct du port de st gilles, les produits que j'utilise pour laver mon bateau sont bio, agree en plus pour le contact alimentaire......
et va jeter veritablement un oeil dans le port, et apres une journée d'observation tu me dira d'ou vient la pollution du port, il y a des mecs qui balancent les tetes de poissons dans le port et ca c'est inadmissible, mais il n'y a pas que des tetes de poisson qui flottent....
et quand a parler de ce que j'ai deja retrouve dans mon bateau, et des degats relevés dessus, c'est encore un autre sujet

pour revenir a la pollution, je suis repasse le soir, des debris nombreux flottaient encore dans le port un peu partout......

15.Posté par Absorbant hydrocarbures le 25/04/2012 12:48
C'est une très bonne idée d'avoir mis en place des barrages flottants pour limiter la propagation des huiles ou du carburant, bon réflexe anti pollution !

Julien

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales