Société

La pêche "scientifique" aux requins commence en baie de Saint-Paul


Le 23 avril dernier, des pêcheurs de Carosse ne savaient trop quoi faire de leur prise. Un bouledogue femelle de 2,50 mètres
Le 23 avril dernier, des pêcheurs de Carosse ne savaient trop quoi faire de leur prise. Un bouledogue femelle de 2,50 mètres
Ce jeudi après-midi, en fonction des conditions météorologiques, deux équipages constitués de deux pêcheurs iront au large pêcher les requins.

La pêche dite "scientifique" décidée par la préfecture avait été stoppée nette après une première prise dans la nuit du 14 au 15 août dernier - un tigre de 2,76 mètres.

Face à la pression d'associations anti-prélèvements combinée à la réticence des chercheurs de l'IRD à effectuer cette besogne, la préfecture avait missionné le Comité régional des pêches.

Depuis la prise de position énergique de Thierry Robert et ses 2 euros le kilo de requin, la mise a doublé. A 4 euros, toute sortie en mer devra être obligatoirement fructueuse pour être rentable. "Les quatre équipages se relaieront. Aujourd'hui par exemple, deux d'entre eux quitteront le Port de Saint-Gilles et celui du Port" explique David Guyomard, chargé de mission "Etudes et expérimentations" au CRPMEM (Comité Régional des Pêches Maritimes et Elevages Marins).

Pas sûr cependant que ce démarrage se fasse aujourd'hui. "Les conditions maritimes annoncées pour cet après-midi ne sont pas optimales" nous confirmait ce matin Cédric De la Brosse, adjoint du directeur du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage.

Autre information importante en direction des éventuels plagistes : ces pêches n'impacteront pas les plages de l'Ouest. "Elles s'effectueront assez au large, à un peu plus d'un mille marin, soit environ à 2 km des côtes" explique le CROSS. Rappelons que pour les sorties marquages de l'IRD depuis 2011, les flammes "rouge requin" étaient de sortie dès lors qu'une opération avait lieu au large.

Si la sortie de cet après-midi se confirme dans les prochaines heures, les équipages pêcheront "sur le sec de Saint-Paul. Au niveau de la baie. Là où des fonds de 80m sont bien connus des pêcheurs".
Jeudi 25 Octobre 2012 - 11:42
Lu 1581 fois




1.Posté par JORI le 25/10/2012 12:07
"La pêche "scientifique" ", ce qui implique des résultats d'études!!!!. Quand seront elles publiées?. Et à combien de prélèvements de requins estimera t on nécessaires pour mener à bien ces études?. Des prélèvements dans l’unique but de satisfaire nos amis les surfeurs et des résultats d'études pour la saint Glinglin?.

2.Posté par lorema le 25/10/2012 12:49 (depuis mobile)
Ayons une petite pensee pour les mechants humains tues ou mutiles par ces pauvres creatures.

3.Posté par Laurent le 25/10/2012 12:52
Avec les sommes astronomiques que l'état a donné aux scientifiques pour réaliser ce programme de marquage, pourquoi ne pas prélever une partie de cette somme pour aider ces pécheurs a tuer ces requins ?

Il semblerait que la vie d'un homme soit moins importante que celle d'un poisson à leurs yeux.
Après tout, la majorité d'entre eux sont des plongeurs ; donc pas concerné par le risque qui est réel pour les surfeurs ou les baigneurs.
On comprend mieux leur réticence et leur manque d'objectivité sur le sujet.

Certains d'entres eux nous proposent des solutions hors de prix, donc inaccessibles, voir irréalisables.

Cette application pour smartphone, consistant a donner un avis sur les conditions de risque requin qui, pour certains est une belle idée, et pour d'autre un gadget fantaisiste, nécessite tout de même d'avoir au minimum un smartphone d'un certain prix, avec un abonnement internet pas donné non plus.
tout le monde ne peut pas se payer ce genre de téléphone.
Et qui prouve que les requins obéissent a ce schéma construit sur de simples données compilées? qui aurait pu prévoir ces attaques dans ces zones il y a deux ans ? PERSONNE.......
Les requins vus aux bords des plages récemment l'ont été dans une eau parfaitement claire. Donc on suppose que cette application aurait donné un GO ? (dans pas de vagues:)


Bref, entre les uns et les autres, il faudra bien trouver un juste milieu.
entre pro-prélèvement zero et et les pro-éradication totale, les extrémistes se rejoignent. Et tout ce mon à tort.

(A la différence que les " pro-prélevement zéro" existent, et pas "pro-éradication totale" .
Ce sont ces " pro-prélevement zéro" qui ont accusé ceux qui veulent une sécurisation par la régulation ciblé de vouloir tuer tous les requins...ce mot revient souvent dans leurs procès d'intentions.
C'est de la manipulation).


Ne pourrait on pas simplement éliminer les requins trop aventureux près des plages? et organiser une surveillance régulière et des pêches préventives quand nécessaire tout en continuant les études dans le temps ?
Ceux qui disent que d'autres reviendront oublient que les requins dégagent des signaux de stress important quand on les agressent....ils resteront a distances comme dans le passé où la pèche était une habitude ancestrale dans ces zones aujourd'hui interdites.

Le littoral ouest ne fait pas 7000 km de long….c'est jouable et créateur d'emplois.

La pêche au requin (régulation) est une tradition...n'en faisons pas un emblème comme certaines associations qui profitent pleinement de ces tragédies pour tenter de faire de la publicité pour vendre leur tee-shirt ou récolter des fonds.

4.Posté par Aréquiom le 25/10/2012 15:06
OUVRE LA CHASSE POUR CAPTURER TOUT LES REQUINS QUI TRAVAILLE A LA COMMUNE ST PAUL. SE SONT DES ESPÈCES RARE.

5.Posté par JORI le 25/10/2012 15:17
3.Posté par Laurent le 25/10/2012 12:52
"Ne pourrait on pas simplement éliminer les requins trop aventureux près des plages?", combien, à quelle distance des plages?. Quelle certitude avez vous qu' « ils resteront à distance comme dans le passé ", votre expérience, votre qualité de professionnel es requins?. "la pèche était une habitude ancestrale dans ces zones aujourd'hui interdites.", pourtant il existe encore des requins tout autour de l'île, alors nos amis pêcheurs ancestraux en pêchent combien à l''année dans le Sud, l'Est et le Nord de l'île?. A moins que cela soit justement parce qu'ils en ont trop pêché par le passé que les requins n’osent plus s'aventurer dans ces 3 zones et préfèrent désormais la tranquillité de l'Ouest réunionnais?.C'est peut être ça.

6.Posté par le 25/10/2012 17:01
à Laurent:
oui , les requins pris emettent des signaux de stress importants , MAIS QUI INCITENT LEURS CONGENERES A VENIR LES BOUFFER . c"est comme celà que les d'rum liners attirent vers la côte des requins qui n' y seraient pas venus ;

7.Posté par bizouquet le 25/10/2012 17:19
3.Posté par Laurent
Ce sont ces " pro-prélevement zéro" qui ont accusé ceux qui veulent une sécurisation par la régulation ciblé de vouloir tuer tous les requins...ce mot revient souvent dans leurs procès d'intentions.
C'est de la manipulation.


sans déconner? alors pourquoi nous bassiner avec l'exigence d'un risque zero quand vous martelez l’hypothèse de l'attaque d'un baigneur alors que la majorité des cas concerne des surfeurs au coucher du soleil dans une eau sale?

8.Posté par Stacy Peralta le 25/10/2012 18:53
@3
Alors,allez y,massacrez tous les requins pélagiques de La Réunion...
Puis,mettez vous à l’eau avec un sourire colgate...

400000 Euros pour pêcher les bouboules ????
4600000 Euros pour mettre en place d' autres solutions ?

Tout ça pour que les surfistes puissent continuer leur passe-temps par tous les temps et à toute heure de la journée alors que la précarité est de plus en plus présente sur l' ile

§Ban zéfs ....Manz mon payé don

9.Posté par EXPERTS EN SUBVENTIONS le 26/10/2012 01:04
LES SUBVENTIONS PAR MILLIONS D EUROS SONT POUR LES ECOLOS QUI JOUENT AUX GROS ZOZOS

ET ESSAIENT DE NOUS FAIRE BOUFFER DE L OMBRINE DEPUIS PLUS DE 10 ANS

TOUS DANS LE MËME FILET . UN GROS FILET DE SENNER GRAND COMME QUOI : 70 terrains de foot ;;;;;;;;;;;;;

ET QU4EST CE QU ILS DISENT LES ECOLOS POUR CA

RIEN RIEN RIEN

ILS DOIVENT TOUCHER DES SUBVENTIONS QUI VIENNENT DE LA AUSSI

ECOEURANT

DES POURRRIS

10.Posté par Bien dit, Laurent ! le 26/10/2012 06:22
Enfin un peu de bon sens sur ce forum ! Il existe un juste milieu et cela passe par la pêche de quelques poissons (et non une éradication d'espèce). C'est la voie modérée et raisonnable, n'en déplaise aux extrémistes plein de haîne contre les "surfistes", qui, à court d'arguments, se retrouvent acculés à l'insulte ...

11.Posté par BouleTigre le 26/10/2012 08:30
Post 6
"L'Hormone du stress des squales attire les congénères" :
Voilà un sujet sur lequel nos pseudo "scientifiques" , pour l'instant à côté de leurs pompes à mon sens, devraient se pencher.
Si c'est le cas il y a là de quoi les attirer ailleurs par exemple et sans les tuer !
Bref de quoi satisfaire tout le monde !!

12.Posté par JORI le 26/10/2012 11:07
10.Posté par Bien dit, Laurent ! le 26/10/2012 06:22
"et cela passe par la pêche de quelques poissons", je pose juste la question depuis des mois sans insulter personne, à combien doit se monter le 'quelques poissons" et pourquoi ce nombre?. Cela ne m'a pas l'air compliqué de répondre à cette question pour des gens qui se disent maîtriser le sujet requin, c'est tout.

13.Posté par les subventions du comité des peches le 26/10/2012 13:33
400.000 euros pour la peche au requins qui s'ajoutent aux subventions EDF pour les recifs artificiels. Cocasse d'entendre le comité des peches aboyer sur les garde manger et faire silence sur les senneurs et ses dcp cotiers immergés à 8 metres de fond.

on comprend mieux le proverbe d'Enilorac: "Dans la subvention, tout est bon à manger"

14.Posté par Bien dit, Laurent ! le 26/10/2012 15:30
@ Jori : quelques poissons, c'est le nombre que pêchaient les pêcheurs avant. Pas un "massacre" comme tentent de faire croire certains, mais une pêche régulière, des pêcheurs côtiers, qui revendent leurs prises et qui rendent la zône hostile à ces requins dangereux.
Les bouledogues ont largement de quoi s'épanouir du nord-ouest au sud-est de l'île ...
Et les amoureux des requins peuvent aller les voir là-bas, là où le risque a toujours été élevé , connu et accepté de tous.
Il n'y a qu'une trentaine de km de station balnéaire, et on devrait l'abandonner aux requins bouledogues ?
Le risque zéro ne sera jamais atteint et tout le monde le sait, mais entre risque zéro et risque énorme, il y a UN JUSTE MILIEU;;;

15.Posté par JORI le 26/10/2012 15:55
14.Posté par Bien dit, Laurent ! le 26/10/2012 15:30
Quelle différence faites vous entre "Pas un "massacre" .....une pêche régulière, des pêcheurs côtiers" sur du long terme?.

16.Posté par maman inquiete le 26/10/2012 17:10
si les pecheurs se mettent à nous vendre de la ciguatera, je vais me rabattre sur le cabillaud d'importation et la truite.

17.Posté par Madmarx le Terminator de Requin le 26/10/2012 21:53
" La pêche dite "scientifique" décidée par la préfecture ". Une bande d'abrutis , qui sait tout juste lire et écrire ... et qui se prétend scientifique . Vraiment pas humbles ... alors que dans le monde entier , on connait tout sur le requin . En France on a pas de pétrole ... mais on a des débiles !

18.Posté par Jean René l' ami des requins le 27/10/2012 10:06
Je propose de soigner les requins blessés par toutes ces campagnes de chasse ,et aussi de les nourrir un peu pour les réconforter .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales