Culture

La page cinéma du 4 au 10 décembre

Dans la page cinéma cette semaine, la critique du film "Malavita" et les dernières nouveautés.


Malavita (Cinépalmes)

Malavita est bâclé et très basic. Luc Besson (Le Grand Bleu, Le Cinquième Élément, Léon, Nikita...) déçoit avec ce long-métrage prévisible.

Adapté d’un roman de Tonino Benacquista, Malavita raconte l'histoire d'un gangster de la mafia new-yorkaise (Robert De Niro) emmène sa famille dans un petit village en Normandie sous la protection du FBI, après avoir dénoncé ses "amis" aux autorités.

Le réalisateur donne l'impression de vouloir sortir un certain nombre de films avant de s'arrêter, sans se soucier de leur qualité. Les personnages sont avant tout des stéréotypes, malgré les jeux de Robert De Niro, Michelle Pfeiffer et Tommy Lee Jones.

Le satire des films de gangster est raté car De Niro est toujours exactement le même. L’auto parodie qu'il aurait pu nous livrer, aurait pu être plus exagéré. Quelques tournants dans le scénario auraient pu épicer un peu le rythme mais non, la réalisation paresseuse de Malavita se fait trop ressentir.

Quelques passages sont comiques, heureusement, et les enfants du couple mafieux sont amusants. Le contraste français/américain aurait néanmoins pu être mieux exploité; seules quelques références font sourire. Et ce qui est très pratique: tout les villageois parlent anglais.
 
L'apprécier lorsqu'il est de passage à la télévision, pourquoi pas. Mais payer pour le voir au cinéma serait une erreur.





La page cinéma du 4 au 10 décembre
Capitaine Phillips (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Drame américain réalisé par Paul Greengrass avec Tom Hanks, Catherine Keener, Barkhad Abdi.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…




La page cinéma du 4 au 10 décembre
Zulu (Ciné Cambaie)

Film policier français réalisé par Jérôme Salle avec Orlando Bloom, Forest Whitaker, Conrad Kemp.

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Dans une Afrique du Sud encore hantée par l'apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d'une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.





La page cinéma du 4 au 10 décembre
Inside Llewyn Davis (Cinépalmes, Ritz)

Drame musicale américain réalisé par Ethan Coen, Joel Coen avec Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake.

Inside Llewyn Davis raconte une semaine de la vie d'un jeune chanteur de folk dans l'univers musical de Greenwich Village en 1961. Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu'un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien et affronte des obstacles qui semblent insurmontables, à commencer par ceux qu'il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l'aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n'importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu'à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman, avant de retourner là d'où il vient.




La page cinéma du 4 au 10 décembre
Carrie, la vengeance (Ciné Cambaie, Ciné Lacaze)

Film d'horreur américain réalisé par Kimberly Peirce avec Chloë Grace Moretz, Julianne Moore, Judy Greer

Interdit aux moins de 12 ans

Timide et surprotégée par sa mère très pieuse, Carrie est une lycéenne rejetée par ses camarades. Le soir du bal de fin d’année, elle subit une sale blague de trop. Carrie déchaîne alors de terrifiants pouvoirs surnaturels auxquels personne n’échappera…





La page cinéma du 4 au 10 décembre
Casse tête chinois (Rex)

Comédie dramatique français réalisée par Cédric Klapisch avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France.

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…





La page cinéma du 4 au 10 décembre
Henri (Ciné Cambaie)

Comédie dramatique franco-belge réalisée par Yolande Moreau avec Pippo Delbono, Miss Ming, Jackie Berroyer.

Ce film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2013.

Henri, la cinquantaine, d’origine italienne, tient avec sa femme Rita un petit restaurant près de Charleroi, "La Cantina". Une fois les clients partis, Henri retrouve ses copains, Bibi et René, des piliers de comptoirs ; ensemble ils tuent le temps devant quelques bières en partageant leur passion commune, les pigeons voyageurs. Rita meurt subitement, laissant Henri désemparé. Leur fille Laetitia propose alors à Henri de se faire aider au restaurant par un "papillon blanc", comme on appelle les résidents d’un foyer d’handicapés mentaux proche de "La Cantina". Rosette est de ceux-là. Elle est joyeuse, bienveillante et ne voit pas le mal. Son handicap est léger, elle est simplement un peu "décalée". Elle rêve d’amour, de sexualité et de normalité. Avec l’arrivée de Rosette, une nouvelle vie s’organise.
Mercredi 4 Décembre 2013 - 18:16
SH
Lu 457 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales