Culture

La page cinéma du 25 au 31 décembre

Dans la page cinéma de cette semaine, retrouvez la critique du film "La reine des neiges" et les dernières nouveautés.


La reine des neiges (Ciné Cambaie, Lacaze, Plaza, Cinépalmes, Rex)

Le film commence mal. Une famille royale dans un château en Norvège, des chansons mal écrites et mal traduites à n'en plus finir, le cliché version bas de gamme de la jeune princesse qui se cherche en chantant... des mélodies pénibles et interminables. À tout moment le spectateur sent la peur de l'arrivée d'une nouvelle chanson d'au moins deux minutes de long. La première demi-heure est assez douloureuse.

Deux princesses se retrouvant orphelines sont enfermées pendant de longues années dans leur château. Pour cause: le lourd secret de l'aînée, Elsa. Elle possède des pouvoirs de glace, de neige et de torrents de vent qu'elle ne parvient à contrôler et qu'elle tente de cacher de sa sœur afin de la protéger. Mais le jour de son couronnement en tant que reine du royaume son secret est découvert, elle enneige le pays tout entier et prend fuite. Sa sœur, fidèle, part donc à sa poursuite.

L'histoire d'amour est prévisible et la fin aussi. Mais pour un film de Disney, c'est le but. Ce qui dérange c'est qu'après des classiques comme Blanche Neige, La Belle au Bois Dormant ou La Petite Sirène, etc, des nouveautés comme Raiponce ou Rebelle ont su leur faire honneur tout en modernisant l'idée de la princesse. Ce n'est pas le cas pour La Reine des Neiges.

Heureusement, l'arrivée de nouveaux personnages en seconde partie, même s'ils sont eux aussi des stéréotypes, rafraîchissent ce sentiment de Disney mal réchauffé. Olaf, un bonhomme de neige hilarant et Sven un renne très attachant ajoutent les touches nécessaires à relever le niveau du film.

Autre point positif et non négligeable: les images sont très belles. Le royaume enneigé, le château de glace et les grands paysages sont magiques.

Les adultes ne se réjouiront pas mais les enfants sauront évidemment apprécier tout ce que Disney, et l'esprit de Noël, ont à offrir, en particulier les petites filles.

La page cinéma du 25 au 31 décembre
La stratégie ender (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Film de science fiction américain réalisé par Gavin Hood avec Harrison Ford, Asa Butterfield, Ben Kingsley

Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.




La page cinéma du 25 au 31 décembre
Belle et Sébastien (Ciné Cambaie)

Film français réalisé par Nicolas Vanier avec Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Margaux Chatelier

Ça se passe là-haut, dans les Alpes. Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages. Ça se passe dans un village paisible jusqu'à l'arrivée des Allemands. C'est la rencontre d'un enfant solitaire et d'un chien sauvage. C'est l'histoire de Sébastien qui apprivoise Belle. C'est l'aventure d'une amitié indéfectible. C'est le récit extraordinaire d'un enfant débrouillard et attendrissant au coeur de la Seconde Guerre mondiale.  C'est l'odyssée d'un petit garçon à la recherche de sa mère, d'un vieil homme à la recherche de son passé, d'un résistant à la recherche de l'amour, d'une jeune femme en quête d'aventures, d'un lieutenant allemand à la recherche du pardon. C'est la vie de Belle et Sébastien...




La page cinéma du 25 au 31 décembre
Le Manoir magique (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Animation belge réalisée par Ben Stassen et Jérémie Degruson

Tonnerre, un jeune chat, a été abandonné par sa famille. Seul et perdu, il trouve refuge dans un mystérieux manoir appartenant à Lorenz, un magicien retraité. Très vite, Tonnerre se sent comme chez lui dans cette maison enchantée, remplie de petits personnages aussi étranges qu'amusants... Mais lorsque son hôte, Lorenz, est envoyé à l'hôpital, son neveu essaie par tous les moyens de vendre la maison sans que son oncle ne s'en aperçoive. C'est alors que Tonnerre a une idée des plus surprenantes : transformer leur manoir en maison hantée ! La résistance s'organise avec l'aide de ses petits compagnons.




La page cinéma du 25 au 31 décembre
Dhoom 3 (Ciné Cambaie, Plaza, Lacaze)

Film d'action indien réalisé par Vijay Krishna Acharya avec Abhishek Bachchan, Aamir Khan, Uday Chopra

À Chicago, Sahir est un artiste de cirque. Entre magie et acrobatie, il sait épater le monde. Mais quand il sort du chapiteau, ce sont les policiers qui sont épatés. Le numéro préféré de Sahir est le braquage de banque. Son originalité : il braque toujours la même banque!



Mercredi 25 Décembre 2013 - 16:21
SH
Lu 893 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales