Culture

La page cinéma du 20 au 26 novembre

Dans la page cinéma de cette semaine, une critique d'"Évasion" et les dernières nouveautés.


Évasion

Ne pas prendre ce film trop au sérieux. C'est la meilleure façon de passer un bon moment. Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger, avec leurs muscles et leur charme habituel, travaillent ensemble pour échapper de la prison la plus sécurisée du pays. Stallone incarne le personnage du spécialiste de l'évasion qui teste la sécurité des prisons. Schwarzy, lui, joue le rôle d'un prisonnier... attachant. Parce que c'est Schwarzy. Lorsque Ray Breslin (Stallone) se trouve piégé dans la prison, il forme une alliance avec Emil Rottmayer (Schwarzenegger) pour s'échapper.

Ce long-métrage bourré de testostérone rappelle ceux des années 80. Si vous avez aimé Rambo et Commando, ce film est pour vous. En plus mûre, comme les acteurs.

C'est le rêve de certains de voir le duo Stallone-Schwarzenegger sur le grand écran, mais il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils s'affrontent comme des bêtes, ou à des effets spéciaux exceptionnels, ou même à un scénario original (même si l'idée de la prison extra sécurisée, l'est).

Le résultat aurait pu néanmoins être plus décevant car on s'intéresse quand même à la stratégie d'évasion, au secret d'Emil Rottmayer et... c'est tout. Le duo sauve en effet le film, et c'est un plaisir de voir ces deux carrures imposantes du cinéma, réunis.

Action, bastons, mauvaises répliques et tout le charme de ce genre de film plairont à plus d'un. Mais peut-être qu'une prochaine fois, avec un réalisateur plus doué que Mikael Haftröm (1408 et The Rite), Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenneger auront l'occasion de réellement nous faire rêver.




La page cinéma du 20 au 26 novembre
Cartel (Ciné Cambaie, Plaza)

Thriller américain, britannique, espagnol réalisé par Ridley Scott avec Michael Fassbender, Penélope Cruz, Cameron Diaz

(Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs)

La descente aux enfers d’un avocat pénal, attiré par l’excitation, le danger et l’argent facile du trafic de drogues à la frontière américano-mexicaine. Il découvre qu’une décision trop vite prise peut le faire plonger dans une spirale infernale, aux conséquences fatales.




La page cinéma du 20 au 26 novembre
Fonzy (Cinépalmes, Ritz)

Comédie française réalisée par Isabelle Doval avec José Garcia, Audrey Fleurot, Lucien Jean-Baptiste

Fonzy, le pseudonyme sous lequel Diego Costa a fourni il y a 20 ans du sperme à maintes reprises dans le cadre d'un protocole de recherche. Aujourd'hui, à 42 ans, il est livreur dans la poissonnerie familiale et mène une vie d'adolescent irresponsable et gaffeur. Alors que sa compagne Elsa, lui apprend qu'elle est enceinte, son passé ressurgit. Diego découvre qu'il est le géniteur de 533 enfants dont 142 souhaitent savoir qui est Fonzy…




La page cinéma du 20 au 26 novembre
Les garçons et Guillaume, à table (Ciné Cambaie)

Comédie française réalisée par Guillaume Gallienne avec Guillaume Gallienne, André Marcon, Françoise Fabian

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : "Je t’embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.





La page cinéma du 20 au 26 novembre
Victor Young Perez (Cinepalmes, Rex)

Biopic français réalisé par Jacques Ouaniche avec Brahim Asloum, Steve Suissa, Isabella Orsini

Victor Young Perez, 136 combats, 91 victoires dont 27 par KO, Champion du monde des poids mouches, est sur le ring. En face de lui Kurtz, le soldat allemand ; 20 centimètres et 20 kilos de plus que lui. Autour de lui les cheminées des fours crématoires recrachent les cendres de ses camarades d’infortune. Et pourtant, encouragé par son frère Benjamin déporté lui aussi et par des milliers de regards muets, Victor, ce petit juif arabe, tiendra tête à ces monstres durant quinze rounds. Pendant l’enfer de ce combat, Victor verra défiler sa vie : Sa Jeunesse insouciante à Tunis avec Rachid, Maxo et Benjamin. Il y retrouvera l’amour avec la bellissime Mireille. Il revivra sa gloire et sa descente aux enfers, enfer bien agréable à côté de l’Indicible dans lequel les coups de Kurtz le ramèneront.





La page cinéma du 20 au 26 novembre
La vénus à la fourrure (Ciné Cambaie)

Comédie française réalisée par Roman Polanski avec Emmanuelle Seigner, Mathieu Amalric

Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…




La page cinéma du 20 au 26 novembre
Malavita (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Comédie franco-américaine réalisée par Luc Besson avec Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.
Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…





La page cinéma du 20 au 26 novembre
La vie domestique (Ciné Cambaie)

Drame français réalisé par Isabelle Czajka avec Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier

Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir.
Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles.
Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition.
Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.
Mercredi 20 Novembre 2013 - 18:40
SH
Lu 487 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales