Culture

La page cinéma du 13 au 19 novembre


Thor 2: Le monde des ténèbres

Si le spectateur ne s'attend pas à un chef-d'oeuvre, il ne sera pas déçu. Il faut prévoir les scènes d'actions, les abdos, la puissance imbattable du protagoniste, et des phrases niaises. Mais sachant d'avance que ce long-métrage sera composé de telles atrocités, il est plutôt divertissant et on se retrouve pris dans l'histoire.

Après le premier film en 2011, Thor (Chris Hemsworth) revient pour sauver Asgard, les neuf royaumes et la Terre contre les elfes noirs, menés par Malekith, qui veut répandre les ténèbres à l'aide de l'Ether, une arme obscure. Il retrouve ainsi sa dulcinée, l'astrophysicienne, Jane Foster (Nathalie Portman) et son frère Loki (Tom Hiddleton) dans une nouvelle aventure.

Quelques blagues font sourire, et il y a une ou deux surprises mais Thor manque malheureusement de charme et de charisme. Loki est un personnage bien plus complexe et étrangement attachant. Erik Selvig (Stellan Skarsgard), scientifique, est aussi trop peu exploité pour son côté drôle et léger.

Quant aux images, l'imitation très pauvre du Seigneur des Anneaux et de Star Wars est rattrapé par les effets spéciaux parfois très impressionnants. Mais les scènes sur Terre sont une bouffée d'air pour ceux qui sentent que le film manque de réalisme.

Thor 2 n'est pas mauvais, mais laisse le sentiment que c'est un petit morceau entre le premier et le troisième film. La fin indique peut-être que le meilleur reste à venir. 





La page cinéma du 13 au 19 novembre
Evasion (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Film d'action américain réalisé par Mikael Hafstrom avec Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Jim Caviezel

Ray Breslin est un ingénieur spécialisé dans la conception de prisons ultrasécurisées. Il teste lui-même l’efficacité de ses bâtiments en se faisant enfermer puis en s’évadant. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve prisonnier. Piégé dans ce complexe ultra-moderne, harcelé par un directeur impitoyable et son gardien corrompu, Ray découvre une conspiration pour le faire disparaître à jamais. Sa seule chance de survie : une alliance avec Emil Rottmayer, un co-détenu ayant lui aussi un secret. Pour avoir une chance de s’évader, ils vont d’abord devoir se faire confiance.




La page cinéma du 13 au 19 novembre
Au bonheur des ogres (Cinépalmes, Ritz, Rex)

Comédie française réalisée par Nicolas Bary avec Raphaël Personnaz, Bérénice Bejo, Guillaume De Tonquédec

Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ? Benjamin Malaussène va devoir mener sa propre enquête aux côtés d’une journaliste intrépide surnommée Tante Julia pour trouver des réponses.




La page cinéma du 13 au 19 novembre
Quai d'Orsay (Ciné Cambaie, Lacaze)

Comédie française réaliséé par Bertrand Tavernier avec Thierry Lhermitte, Raphaël Personnaz, Niels Arestrup

Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Le jeune Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l’ENA, est embauché en tant que chargé du “langage” au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.




La page cinéma du 13 au 19 novembre
Krrish 3 (Cinépalmes)

Film de science fiction indien réalisé par Rakesh Roshan avec Hrithik Roshan, Priyanka Chopra, Kangana Ranaut

Krishna vie paisiblement avec sa femme Priya, après avoir rangé son masque. Mais le mal revient sous une forme plus féroce. Kaal et son armée vont déployer leurs pouvoirs dans le but de tout détruire. Krishna va devoir reprendre son avatar de Krrish ! Mais sa force sera mise à l'épreuve.


Mercredi 13 Novembre 2013 - 17:17
SH
Lu 673 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales