Economie

La nouvelle structure des prix des carburants à la Réunion


La nouvelle structure des prix des carburants à la Réunion
A la suite de la dernière annonce de baisse des prix de l'essence qui prend effet aujourd'hui, le Préfet Pierre-Henry Maccioni adécidé de publier pour la deuxième fois le tableau sur la "structure des prix" du carburant.
Les conditions économiques de nos approvisionnements ont donc évolué comme suit depuis l’actualisation de nos prix en octobre (voir tableau en illustration).

La nouvelle structure des prix des carburants à la Réunion
Selon le tableau publié par la Préfecture, les prix de vente actuels seraient même inférieurs aux prix de revient...
Mercredi 3 Décembre 2008 - 07:26
Pierrot Dupuy
Lu 2555 fois




1.Posté par darkalliance le 03/12/2008 08:00
ALIBABA et les 40 voleurs ....

La SRPP n'a pas installé de cuves supplémentaires et n'a pas procédé à des embauches massifs : et il veut me faire croire qu'il vend à pertes ? alors que le prix du baril de pétrole à chuté ? .... ARRETEZ DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS !

Quant aux politiques .... : plus menteurs qu'eux ... il n'en existe pas : QUE LE PEUPLE DECIDE PAR LES URNES.


2.Posté par Ulysse le 03/12/2008 08:54
Premières questions sur ces chiffres :

- pour gazole et sans plomb (val 3 déc) aux prix d'arrivée Réunion quasi identiques (respectiv. 50,5032 et 50,3515) comment justifier les écarts entre l'octroi de mer (respectiv. 2,5252 et 11,5808) , les droits CCIR (respectiv. 0,9968 et 1,8611), le prélèvement FIRT (respectiv. 36,13 et 58,24), les droits de douane (respectiv. 0 et 2,3665) ?

- où apparaissent les profits des pétroliers ?

Si certains connaissent les réponses ...

J'ajouterai qu'il me paraitrait scandaleux de demander tous les efforts aux détaillants alors que la Région n'en ferait aucun.

Car on nous vend du gazole et de l'essence qui n'est en aucun cas sans plomb car leurs prix sont largement plombés par les prélèvements FIRT.
Je précise que je commencerai à trouver un début de justification à ces prélèvements FIRT quand nous commencerons à avoir la plus grande transparence sur la destination de ces crédits et des justifications sur leur utilisation.

Qui peut me dire par exemple qu'une partie des 450 000 000 € du surcout de la route des tamarins n'aurait pas pu être évité ?

3.Posté par momon papa l�l� le 03/12/2008 10:17
lé bon même darkalliance ! foutage de gueule en série.... bientôt le prix du chêne va dépasser c'qui a dans l'baril ! il va falloir les planter !

4.Posté par hosto le 03/12/2008 11:06
Comme Monsieur Gérard Lebon, je vais aussi faire dans les pourcentages :
octroi de mer diminution de 25,6 %
diminution du fret de 6,8 %
diminution prix d'achat de 25,2 %
les autres inchangés
conclusion :
les pétroliers se gavent de 8,1 %
les gérants de station se gavent de 9,3%
la SRPP se gavent de 1,6 %
la CCIR se gavent de 0,9 %
la Région se gavent de 34,5 %

Donc par ordre de grandeur la Région tient bien le bon bout suivi il est vrai des très pauvres gérants de station et qui sont eux légèrement devant les pétroliers et bien au dessus des pétroliers.
Les parties de poker menteurs sont peut-être à relativiter pour chacun.
Messieurs du PCR qui tirer sur les pétroliers diminuer vos salaires, vos indemnisations, messieurs les gérants arrêter de dire diminution de 20 % et de vous faire du fric sur le dos des vrais pauvres consommateurs.
Pourquoi Leclerc n'ouvrirait pas une station comme partout en Europe sans pompiste et en réduisant le prix ? C'est vrai que P. THIAW KINE est avec MAGAMOOTOO et LEBON.
Autant la SRPP n'a pas réalisé de bac supplémentaire comme le dit darkalliance mais la CCIR elle fait quoi avec le fric qu'elle encaisse, mise à part bien sur retaper une villa ?
Consommateurs regarder à taper également sur les fameux détaillants, regarder leur train de vie et vous verrez qu'ils ne sont pas pauvres.

5.Posté par andremctp le 03/12/2008 11:29
Il faut faire remarquer dans un premiertemps, c'est qu'en métropole, lorsque vous allez dans un supermarché, les prix de l'essence et du gazole sont inférieurs à ceux des stations d'essence des compagnies pétrolières, mais par contre la qualité et le rendement sont moins bons. En ce qui concerne les stations d'essence, il vous en coûte 1,05 euros pour le gazole et 1,18 euros pour le SP 95. Pour moi la qualité de l'essence à la Réunion est du même type que celle des supermarchés de métropole.
De plus tous les moteurs de voiture à essence ne fonctionnent pas de façon optimum au SP95, alors qu'il y a du SP98 en métropole.
Alors on me dit que la Réunion est loin de tous les lieux d'approvisionnements. Laissez moi rire !!!! La plupart des pétroliers qui alimentent l'Europe passent par le cap de Bonne Espérance, donc à un moment ou un autre pas si loin que ça de La Réunion.
Le monopole de la SRPP doit être remis en cause.
Les Réunionnais doivent pouvoir avoir tous les types d'essence qui existent en métropole.
Dans de trop nombreux exemples la Réunion est en retard faute d'investissements de l'ETAT en son temps alors que l'Europe avait mis en place des normes . Il n'est qu'à citer l'élimination des déchets, les stations d'épuration, la qualité de l'eau, la qualité de l'air et le raffinage des produits pétroliers.
Il va falloir que les Réunionnais se bougent enfin.
Le pouvoir politique, quel qu'il soit, ne réagit que lorsqu'il est acculé.
La guéguerre ETAT-REGION est superficielle et détourne l'attention sur les vrais objectifs à réaliser en rendant responsable l'autre de tous les maux. Il y a assez d'intelligence à La Réunion pour que les Réunionnais eux-mêmes déterminent leurs besoins, en tenant compte des nouvelles réalités telle le développement durable et quoi qu'il en soit, il n'y a qu'une seule Terre et qu'il faut faire avec.


6.Posté par cris974 le 03/12/2008 11:36
Je m'inquiète, quand je vois la grande diminution du montant de l'octroi de mer, que Vergès demande aux transporteurs la restitution des 2.5 millions d'euros ! Il aurait raison car s'il ne le fait pas c'est nous les usagers qui devront le boucher le trou (encore un )
Une remarque nous les usagers utilisant le sans plomb faisons rentrer 4 fois plus par litre d'octroi de mer Qui a fait la cagnotte ?

7.Posté par boyer le 03/12/2008 12:56
le région reunion vient de signer un chèque de 15 millions d'euros pour le surcout du macadam de la route des tamarins. (c'est pas le syndrome hollandais, c'est l'augmentation du goudron cette fois ci)

ca fait quel volume de carburant pour crediter le firt de 15 millions?

8.Posté par Boris le 03/12/2008 13:33
La "marge grossistes" est énorme ...
Egale à la marge de TOUS les détaillants. Les frais de stockage et conditionnement étant déjà pris en compte.
Je me trompe?

9.Posté par etjosedire le 03/12/2008 13:44
Messieurs ! J'ai une petite idée sur un des postes du coût du carburant. Comme ce sont des produits volatils ces pauvres importateurs se font du gras sur la volatilité du produit. Imaginez le tableau: le bateau-citerne charge au terminal pétrolier d'embarquement 1000 tonnes (t) de carburants. La facture présentée à la SRPP est basée sur un prix unitaire de la tonne multiplié par 1000. Le temps que le bateau fasse son trajet dans des zones au climat chaud, favorisant donc l'évaporation, le temps qu'il aborde et qu'il transborde sa cargaison dans les cuves de l'importateur, ce dernier peut dire que j'ai payé pour 1000 t, mais par évaporation, réelle pour une partie, imaginaire pour l'autre, ne sont arrivées dans mes cuves que 850 t. Donc il prend le total payé au producteur et il divise par 850. Résultat son prix de revient à la tonne a augmenté.
L'évaporation a ceci d'intéressant: plus le liquide est voltatil, plus l'autre volatile, le consommateur, se fait plumer. Le tout est de savoir combien de "vapeurs" de carburant se condensent spontanément dans le porte monnaie de l'importateur. A ce niveau vous pourrez envoyer enquêter les plus grands spécialistes des finances ils n'en sauront jamais rien, car il y va des charmes du business international. A ce niveau de bénéfices occultes dégagés, Popol et ses taxes réginoales passe pour un gagne petit.
Mettez du C 99 de MECARUN dans votre carburant, vous êtes sûr de faire de réels économies, puisque votre consommation baissera de 10 à 13 % tout en polluant moins. Encrassons moins nos moteurs et notre air en brûlant mieux notre carburant.
Pour ceux qui aiment les chiffres: 1 flacon de 250ml de C 99 coûte aux alentours de 20 € Il traite 1250 l de carburant. Si on prend le pourcentage le plus bas des économies réalisés, à savoir 10 %, ce sont 125 l de carburant qui seront brulés en moins pour faire le même parcours. 1l d'essence = 1,39; soit (1,39 x 125) - 20 (prix C99) = 153,75 € d'économisés. Qui dit mieux ?

10.Posté par cris974 le 03/12/2008 17:52
Combien la SRPP touche-t-elle par litre depuis le chargement à Singapour jusque dans les camions-citernes des pétroliers ?
La SRPP revend-elle à tous les pétroliers aux mêmes prix ? N'y-a-t-il pas une question de volume ?
Quelle est la marge perçue par la SRPP et la marge perçue par les pétroliers ?
Pourquoi la SRPP n'assiste pas à toutes les réunions ?

11.Posté par Robert le 04/12/2008 07:46
+1 par rapport à la remarque d'Ulysse.

Pourquoi un tel écart de taxes entre le SP95 et le Gasoil qui arrivent tous les deux au même prix à la Réunion (le SP95 étant légèrement moins cher en général) ??

Veut-on favoriser les carburants plus polluants ? Ou alors faut-il que nous aussi nous bloquions les routes pour demander un alignement des taxes sur ces deux carburants ?

12.Posté par Vincent Thime le 04/12/2008 09:29
L'approvisionnement se fait donc tous les 3 mois ?
Comme par hasard, depuis la dégringolade du cours du baril, la compagnie pétrolière venait juste la veille de faire son stock pour le trimestre.
Résultat, nous devons attendre le 01 février pour une réévaluation des prix à la pompe.
Prochain approvisionnement donc le 1er/02/2008.
A compter de ce jour, tenons donc le planning des approvisionnements, en espérant que lors des prochaines hausses, nous retombions sur nos deux pieds.

13.Posté par Phyllie le 04/12/2008 12:43
Dans ce dossier, la transparence ne vaut que pour la partie "Above the line", soit dit en passant, à partir de la facturation de la marchandise.
Qu'en est il de la partie "below the line"?
Dans ce dossier il me semble beaucoup plus intéressant de comparer ce qui est comparable au lieu de tourner en rond comme des C...
Pardonnez moi cet écart, mais sans mettre en doute la qualité du travail de la préfecture, mais il me semble qu'il serait intéressant de s'occupper du prix de la marchandise livrée.
En effet, en procédant à une surfacturation au départ de la marchandise, l'importateur peut facilement réaliser une marge "occulte". (cf les frégates de Taiwan).
De ce fait il faut comparer le prix "Spot" ou "à terme" départ singapour auprès d'un exportateur afin de connaitre le prix réel de la marchandise.
dans le cas contraire, nos petits amis de la SRPP n'ont pas finis de nous prendre tous pour des C...

Cette astuce de surfacturation est interdite en France mais pas à l'international...
Singapour n'est pas en France ni en Europe ,alors commençons par le commencement et rapprocherez le prix facturé avec celui du marché (Ceteris Paribus) Quantité au départ/ Prix Spot ou A terme...
Je reste persuadé qu'en cherchant un peu, vous allez trouver des "Perles".

Par ailleurs une perle c'est glissée dans les frais de stockage qui restent inchangés. c'est impossible, puisqu'ils prennent en compte des éléments financiers -> le loyer de l'argent à évolué, des éléments physiques et financiers les quantités stockées sont variables le prix d'achat est différents, d'autres éléments comme le temps d'immobilisation, ect ect...
Un vrai travail de controleur de gestion et non du travail de con table comme on nous le propose dans cette structure de prix.

Bonne chasse quand même et tenez nous informés.

14.Posté par boursicoteur le 04/12/2008 16:34
Derrière les agitations médiatiques :
http://www.e24.fr/economie/materiespremieres/article27110.ece

"A 50 dollars le baril, où sont les puits rentables? La crise financière menace les investissements nécessaires au développement des infrastructures pétrolières. Elle pourrait donc porter en elle le germe d'un nouveau choc pétrolier quand la croissance économique reprendra, ont prévenu des responsables de l'industrie pétrolière fin octobre. "

Les prix remontront, ne serait ce que pour couvrir les lourds investissements de recherche et de modernisation des raffineries nécessaires.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales