Société

La municipalité de Saint-Denis mise sur le vélo électrique

A l'instar des grandes villes européennes, comme Paris et son Vélib', la municipalité de Saint-Denis commence à réfléchir sérieusement aux modes de déplacement alternatifs. Elle a décidé de se tourner vers le développement du vélo électrique en inaugurant une station photovoltaïque de chargement de batteries pour les vélos à assistance électrique (VAE). Un programme mené dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité. Il s'agit encore de la phase expérimentale du projet, le système de recharge solaire pour vélos électriques n'étant pas encore à la disposition du grand public mais réservé au personnel communal.


La municipalité de Saint-Denis mise sur le vélo électrique
Ce matin, a eu lieu l'inauguration du programme de station photovoltaïque pour la recharge de batteries de vélos à assistance électrique au centre technique communal de Sainte-Clotilde. La municipalité de Saint-Denis a décidé de se tourner vers ce nouveau mode de transport "doux" en proposant une mise à disposition de ces stations au personnel communal. Devenu une problématique de société essentielle, avec l'explosion des prix du carburant, la pollution et les embouteillages, le développement des solutions alternatives de déplacement à la Réunion devient urgent.

Pour cela, la municipalité de Saint-Denis a décidé de miser sur un programme de station photovoltaïque à destination des vélos électriques. Un programme dont l'expérimentation sera d'une durée de un an. A terme, en plus de la station de Deux-Canons inaugurée ce matin, plusieurs autres stations verront le jour à l'Hôtel de Ville et au Parc Auto de la ville, des sites retenus en fonction du volume des effectifs communaux et des besoins de déplacements. Un projet dont le coût s'élève à 200.000 euros et subventionné à hauteur de 50.000 euros par la Région et 70.000 euros par l'Ademe (Agence de l'environnement et de maitrise de l'énergie).

Libérer le vélo d'un simple appel

Le programme est à la disposition du personnel communal, notamment les agents de la police municipale, et le système de station photovoltaïque a été développé par la société Enovpark, entreprise spécialisée dans les infrastructures de recharge solaire et de sécurisation de véhicules électriques. Cette dernière propose d'équiper les vélos électriques d'un "connecteur spécifique permettant la charge, l'identification et la sécurisation", explique Eric Gobiet, directeur de Enovpark, permettant ainsi la recharge électrique des VAE via la station solaire. Une recharge 100% écologique combinée à un mode de déplacement vert et n'émettant pas de CO2.

"Un module de verrouillage, placé dans la station, emprisonne alors le VAE et par simple contact, le recharge. Enovpark propose un contrôle d’accès personnalisé où l’utilisateur n’aura qu’à appeler la station avec son téléphone portable et cette dernière libèrera le VAE le plus chargé", explique la société Envopark. Mais il n’y a pas de "consommation téléphonique", le système reconnait le numéro de téléphone et coupe la communication tout en libérant le vélo.

En tout, ce sont trois stations de parking avec à terme 27 places qui seront mises à la disposition de la commune de Saint-Denis. Elles pourront accueillir n'importe quels types de VAE ou scooter électrique équipés du système de recharge. "L’expérimentation permettra d’obtenir un bilan énergétique et de tirer tous les enseignements utiles en vue de la mise en place d’outil pour une politique de déplacement doux dans les entreprises et administrations et aussi dans la perspective d’un élargissement au grand public, grâce au diagnostic technique qui sera réalisé pendant la phase expérimentale", promet la mairie de Saint-Denis.
Mercredi 19 Septembre 2012 - 16:08
Lu 2325 fois




1.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 19/09/2012 16:34
Mons pauvre monsieur, réfléchissez un peu ...
Les vélos dans une ville comme Saint-Denis sont une cause d'embouteillage ...

2.Posté par mazenbron le 19/09/2012 16:43
Sponsorisé par Vélo Poulet muniedesespoils ?

3.Posté par tonton le 19/09/2012 16:45
Mince, on a oublié les pistes cyclables....

4.Posté par noe le 19/09/2012 16:58
Je me demande comment vont faire nos policiers municipaux pour courir derrière des jeunes à motos ?

Pas assez de vitesse ...ça se déplace à la vitesse des escargots ...et surtout sous le soleil de plomb sur St Denis ...
Inspecteur Gadget en personne , notre maire devrait utiliser les vrais vélos = meilleurs pour lutter contre l'embonpoint !

Un vrai gaspillage d'argent public ! (il est vrai que St Denis est riche)

5.Posté par Matt le 19/09/2012 17:05
chiche, on fera vélo dans la cour de la Mairie !

6.Posté par biloute le 19/09/2012 18:26
sans de vrais pistes cyclables sécurisées...au bout d'un ou deux accidents, tout le monde arrêtera...

7.Posté par Un petit vélo dans la tête le 19/09/2012 18:33
D'abord, il faut interdire le tout bagnole en centre ville, ou, mieux, instituer de forts péages à l'entrée de villes.

De toute façon, on y viendra, de gré ou de force.

8.Posté par Boa Bill le 19/09/2012 19:22
"A l'instar des grandes villes européennes, comme Paris et son Vélib', la municipalité de Saint-Denis commence à réfléchir sérieusement aux modes de déplacement alternatifs."

Si quelqu'un pouvait expliquer au maire de Saint-Denis que pour singer Paris, il faut des axes routiers à plus d'une voie !

Bertel de Vacoa

9.Posté par David Asmodee le 19/09/2012 20:00
Super. Il manque juste les pistes cyclables.


10.Posté par y fait y critique, y fait pas y critique le 20/09/2012 02:01
Saint-Denis n'est pas Paris, c'est vrai... Mais l'initiative est intéressante : Pakab lé mort sans essayer!
Critiquer c'est utile, mais quand c'est toujours et tout le temps, je me dis qu'il y a beaucoup d'aigreur en stock chez certains et peu d'objectivité.

11.Posté par Commune le 20/09/2012 09:41
A l'instar des grandes villes européennes ! République Bananiére Réunion

12.Posté par PAUL G le 20/09/2012 10:03
Organisations immobiliers magouille sur St-Denis avec une crapule ! des victimes nombreuse !

Des complice ?

13.Posté par Sandrine P le 20/09/2012 10:11
Saint-Denis n'est pas Paris, Un vrai gaspillage d'argent public ! (il est vrai que St Denis est riche)

N°1 Des Magouilles Des Victimes , Une Organisations , sans justice !

14.Posté par David Asmodee le 20/09/2012 10:52
Le sentier littoral nord part de StDni à Ste Suzanne. Il fait 20 km. Pourquoi ne pas, au fur et à mesure, connecter les autres villes et faire le tour de l'île. 250 km de piste sécurisée pour découvrir l'île à vélo avec des snacks bars, des loueurs de vélo, des gites à proximité. C'est comme ça qu'on développera à la fois le vélo et le tourisme.

Mais pour cela, il faut avoir des élus dignes de ce noms. Pas cette bande de rats.

15.Posté par La Répu clique ! le 20/09/2012 13:54
Que du bla bla occupee vous de l injustice faite part les élus video le 11 septembre 2012 à la Mairie de st denis

16.Posté par Boa Bill le 20/09/2012 18:08
"14.Posté par David Asmodee le 20/09/2012 10:52"
Je pense comme vous sur ce sujet mais visiblement, nous ne sommes pas élus. Et pour certains en place, dont je tairai le nom, il n'y aurait pas grand-chose à gagner... vous n'allez quand même pas demander à ces gens-là de placer leurs rejetons et autres amis... dans un snack ou une hangar de réparation de vélos...
Allons ! Soyons sérieux !

Bertel de Vacoa

17.Posté par monte escalier le 05/10/2012 23:44
Excellente initiative de la municipalité de Saint-Denis. Les impacts ne seront peut-être pas palpables à court terme. Mais c'est sur le long terme que ça va agir.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales