Economie

“La méthode du tableau comparatif est indigne”, dixit François Caillé

Ce n’est pas encore la guerre au sein de la grande distribution, toutefois l’arrivée de Leclerc et aujourd’hui le changement d’enseignes de magasins au sein du Groupe Caillé, provoquent ça et là, des soubresauts. François Caillé souhaiterait que “ça n’aille pas plus loin”.


La revendication du Cospar sur la baisse des prix sur 500 produits de la grande distribution, l’arrivée de l’enseigne Leclerc annoncée comme le messie et ce à la place de Leader Price, la rupture unilatérale du fait de Carrefour entre ce dernier et le groupe Caillé, le sursaut du même groupe qui s’octroie la franchise Leader Price et Géant Casino alors que Vindémia prospectait des sites pour reprendre Leader Price…
Un constat : le monde de la grande distribution est en pleine effervescence. Et dans ce contexte, l’essentiel n’est pas de vendre le moins cher, mais de tenter de convaincre les consommateurs qu'on est celui qui vend le moins cher. Leclerc l’a fait sur toute une page de la presse quotidienne, il y a quelques jours. Un tableau comparatif qui a fait du bruit.
“La méthode est connue, elle est déloyale. Il suffit d’aller dans les magasins concurrents en compagnie d’un huissier, de relever une liste de quarante produits puis le lendemain de baisser le prix de ces mêmes produits dans son hypermarché. Après, on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres”.
“De cette façon, moi aussi, je peux vous prouver que nous avons quarante produits moins chers que ceux vendus chez Leclerc”. François Caillé semble plus agacé qu’en colère contre “la méthode, elle est indigne”.
Le PDG du groupe Caillé appelle à la raison et au calme sur la vidéo.
Jeudi 2 Avril 2009 - 07:41
Jismy Ramoudou
Lu 3126 fois




1.Posté par bibi le 02/04/2009 07:48
Leclerc moins cher ?
Carrefour moins che ?
Jumbo moins cher ?
Champion moins cher ?

en effet ça dépend des produits et des périodes

Mais une chose est sûre, vous êtes tous beaucoup plus chers qu'en métropole
et l'octroi de mer ou autres frais d'approche n'expliquent pas tout ...

2.Posté par Goliath le 02/04/2009 09:37
“De cette façon, moi aussi, je peux vous prouver que nous avons quarante produits moins chers que ceux vendus chez Leclerc”

A part rogner ses marges substantielles, qu'est-ce qui empêche ce monsieur d'en faire la démonstration ?
J'oublais, c'est effectivement un très grave problème éthique que de se détourner d'accords tacites pour engager une bataille commerciale au bénéfice d'une population captive d'insulaires.

3.Posté par anonyme le 02/04/2009 10:09
Une petite question me tarabuste : Il nous parle de tupture unilatérale de la part de Carrefour. Cela n'aurait il pas un rapport avec une certaine politique de prix locale ? Peut être qu'un journaliste de Zinfos pourrait nous en apprendre un peu plus sur le sujet, en demandant le point de vue de Carrefour.

4.Posté par Fantasio974 le 02/04/2009 11:26
“De cette façon, moi aussi, je peux vous prouver que nous avons quarante produits moins chers que ceux vendus chez Leclerc”

A part rogner ses marges substantielles, qu'est-ce qui empêche ce monsieur d'en faire la démonstration ?
J'oublais, c'est effectivement un très grave problème éthique que de se détourner d'accords tacites pour engager une bataille commerciale au bénéfice d'une population captive d'insulaires.


+1 :D

5.Posté par phyllie le 02/04/2009 11:38
Les méthodes Leclerc sont toujours les mêmes, ne faisons pas les vierges épeurées, ceux qui ont travaillé en métropole dans la grande distribution les connaissent très bien.

Je vous en donne une qui était la spécialité sur Marseille : Vous négociez avec un fournisseur de produits stratégiques, bien entendu, il refuse votre diktat en termes de prix.
La semaine suivante vous faites placarder dans la ville en 4x3 une publicité pour votre enseigne avec le prix du produit du fournisseur, prix bien entendu massacré.
C’est du meilleur effet.

La distribution et les fournisseurs à la Réunion n’ont pas l’expertise de ce genre de guerre, que voulez vous, il vaut mieux être le premier dans ce village que le second à Rome.

6.Posté par fantasio974 le 02/04/2009 13:50
Cela dit, ils avaient vu venir Leclerc ; le coup des grands encarts publicitaires dans les journaux pour les bouteilles d'huile avant l'ouverture de l'enseigne, c'était comique.
1 produit à la fois pour justifier son engagement pour la baisse des prix, c'était acceptable pour les établis, mais 40 à la fois, oulàlà ! C'est indigne.
Ça fait plusieurs années que la publicité comparative est devenue légale en France, mais pour Monsieur Caillé, c'est une découverte. Si c'était une concurrence "déloyale" comme selon ses propos, il serait déjà devant les tribunaux à faire valoir son droit. Au lieu de ça, il se lance dans des affirmations morales médiatisées : "indigne"
Le fait que ce soit mal pour ce monsieur sert-il à justifier l'absence d'une vraie concurrence pendant tant d'années ?
Mais bon, je ne me fais pas d'illusion, les grandes surfaces ont toujours pour objectif de faire de l'argent, je me réjouis seulement de l'embarras provoqué à ces abuseurs abusés.

A bon lecteur, Salut !

7.Posté par phyllie le 02/04/2009 18:56
N'oublions pas la devise de la Grande Distribution en faisant allusion aux promotions ; "Une goutte de perte dans un océan de profits".

A présent, dans les îles les échanges s'effectuaient à "Fleurets mouchetés" avec style et dans le confort des ententes feutrèes.
Rassurez -vous François, cela va vite se calmer, nos amis chinois ne sont pas là pour perdre de l'argent.
Dans le cas contraire faites donner la vieille garde.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales