Politique

La majorité recadre Laurent Wauquiez sur le RSA : "Wauquiez c'est 3615 j'existe"


La majorité recadre Laurent Wauquiez sur le RSA : "Wauquiez c'est 3615 j'existe"

Ce matin a eu lieu, comme de coutume, le petit déjeuner hebdomadaire de la majorité à l'Elysée. L'occasion pour les membres présents, entre deux croissants, de casser du sucre sur le dos de Laurent Wauquiez, ministre des affaires européennes. Ce dernier a annoncé dimanche qu'il allait déposer avec son groupe de la "Droite sociale" un projet de loi visant, entre autres, à faire travailler cinq heures par semaine les allocataires du RSA.

Selon Le Monde, cette initiative n'a pas été du goût du Premier ministre François Fillon. "C'est une mise en cause de la politique du gouvernement par un ministre", s'est énervé le chef du gouvernement, agacé par les nombreux "sous-groupes" de la majorité à l'Assemblée nationale. Alain Juppé et Jean-François Copé se sont rangés du côté du Premier ministre et déplorent les interventions à but médiatique : "Wauquiez c'est 3615 j'existe", raille-t-on à l'UMP.
Mardi 10 Mai 2011 - 16:53
Lu 1462 fois




1.Posté par k/bidi yanis le 10/05/2011 17:14
Quel mélodrame. Il a voulut se faire calif à la place du calif. Sarko n'aurait pas pu mieux trouver. Vous l'avez proposé trop tard votre mesure MR Wauquiez, Sarko il est tout sauf fou, élections présidentielles à l'horizon. Proposé deux ans plus tôt, cette mesure aurait passé comme lettre à la poste. Ah cette droite, franchement une vrai famille.

2.Posté par Tanbi le 10/05/2011 18:21
Plutôt que de donner une vraie valeur au travail et donc donner un SMIC révalorisé aux travailleurs pour en vivre dignement , on préfère toujours tirer le petit peuple toujours vers le bas. Et on ose appeler son groupe la droite sociale.

On cherche à faire croire que les bénéficiaires de minimas sociaux sont des profiteurs. Or dans un contexte de chômage de masse impossible à réduire il faut faire exactement le contraire.

Car si on continue de laisser les agences de notation diriger les pays, on ira de crise en crise.
Chacune d'elle consistant à siphonner le labeur et les économies du citoyen au profit d'un très petit nombre dont les avoirs progressent de façon exponentielle.

Il n'y a donc pas d'autre solution que de créer un revenu sinon les gens qui ne pourront plus jamais accéder à un emploi n'auront comme horizon de finir par crever de faim.

Pour réussir cette mutation, il faut comme le dit un certain Paul Jorion instaurer un système "où les revenus proviendraient d'une autre source que le travail", ce qui implique la création de ce revenu minimum universel. Ce qui supposerait encore plus une intervention de la puissance publique pour mieux répartir les richesses.

Il énonce quatre principes :

- ne pas imposer le travail qui constitue sans conteste l'activité humaine la plus utile et la plus digne d'être encouragée

- imposer substantiellement les revenus du capital (dont les stock- options) ;

- imposer de manière dissuasive les gains du jeu (y compris les opérations financières)

- éliminer les rentes de situation.

Autrement dit, il n'est point question de révolution, mais de "remettre les compteurs à zéro", de gré ou de force.

3.Posté par laluno le 10/05/2011 22:52
Encore certains rêvassent plus le jour, que d'autres la nuit...croire de faire payer les riches ...Oui sous un capitalisme d’état...dont heureusement nous avons historiquement détruit un mur du çon

4.Posté par noe le 11/05/2011 08:13
Qu'on cesse de donner l'aumône au peuple !
Qu'on cesse de toujours faire payer les "soi-disants riches" !
Qu'on cesse de faire miroiter que ne rien faire est mieux !

Les riches (sur quels critères est-on riche ?) ne doivent pas être tj pénalisés par leur richesse ... si on a les moyens de s'offrir une porsche , on se l'offre , sans commentaires ... on s'en fiche des la-dit , la-fé ..
On tire tj sur nos pauvres riches qui sont obligés d'aller à l'étranger pour bien vivre ...

Les soi-disants "pauvres (sur quels critères ?) ne paient pratiquement rien comme loyer , chez le médecin ...ils ont tout à leur portée ...pas d'impôts à payer ...Ils passent leur temps à procréer , à faire la fête ...musique forte toute la journée ... arrogance ...envers les autres ...profiteurs .. .procréateurs ...

Monde à l'envers !

5.Posté par Merci Marine and co le 11/05/2011 09:31
La controverse sur le RSA vire à la foire d’empoigne par bande de chêvre

Il y a pas mal de chêvre qui post sur ce sujet. On lance un sujet pour diviser les français et tout le monde tombe dans le panneau. Hier c’était les musulmans, les fonctionnaires, aujourd’hui les bénéficiaires du RSA et demain ? Pour les curieux ci-joint un article du monde d’aujourd’hui rétablissant la vérité sur le RSA et autres aides de l’Etat

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/10/cinq-idees-recues-sur-l-assistanat_1519492_823448.html#ens_id=1519042

6.Posté par fifi le 11/05/2011 13:52
c'est peut etre pas le RSA la ki devrait etre un probleme mais de revoir LE SALAIRE du président aprés son élection quand il le TRIPLE c'est pa juste ca pourquoi ne pas aussi le sanctionner sur ce point .POUR quoi ojourdhui allé controler si la personne qui touche le RSA a un compte livret ou autre .Et qui controle ceux du président. MOI je dis c'est pas juste c'est pas parce k'il touche le RSA et qu'il ont une petite épargne qu'il sont richent .ET dire ke c'est nous les pauvre ki mettont c'est profiteurs en place a bien réfléchir pour les prochaines elections . PS . Je suis pa au RSA . mais suis pa d'accord de ce qu'il font.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales