Social

La majoration vie chère au coeur des revendications de la Séchilienne-Sidec

Les agents de la Séchilienne-Sidec ont finalement mis, depuis hier soir 21h, en application les menaces de débrayage qu'ils avaient évoqué tout le long du mois de décembre. Avant eux, au cours du mois de septembre, les agents EDF leur avaient montré la voie. Au cœur des revendications, une majoration de salaire qui, selon eux, est dictée par le statut sous lequel ils se trouvent. Explications.


La majoration vie chère au coeur des revendications de la Séchilienne-Sidec

"On s'est montré responsables pendant un mois (en référence au mois de décembre)"
, débute Patrick Hoarau, secrétaire général CGTR chez EDF, qui parle également au nom de la Séchilienne-Sidec. Une manière de rappeler à leur direction que malgré le passage à la nouvelle année, leur principale revendication, elle, n'a pas bougé d'un iota.

Au cœur du problème selon Joël Didat, délégué syndical à Bois Rouge, le fameux statut IEG (pour Industrie Électrique et Gazière).

Que dit ce statut ? Cette disposition interne (appelée "PERS 684") se base sur l'article 14 du "statut national des personnels Industrie Électrique et Gazière" IEG qui stipule que "les agents en service dans les territoires d'Outre-mer doivent bénéficier de l'intégralité des indemnités coloniales applicables aux fonctionnaires de l'État dans les mêmes territoires".

Passer de 25 à 55% de majoration ?

Autrement dit, le syndicat demande un alignement des indemnités "spéciale DOM", censées compenser le différentiel du coût de la vie en Outre-mer, actuellement égales à 25% pour les agents EDF et assimilés, à hauteur de ce qui se pratique pour les fonctionnaires d'État, c'est-à-dire entre 40 et 55%.

Ce mouvement des employés de la Séchilienne-Sidec (90% débrayent selon les syndicats joints ce matin), est repris à l'identique par les "collègues de Guadeloupe", rappelle Patrick Hoarau. Une mobilisation, après la trêve de fin d'année, pour rappeler à leur direction que les négociations de branches qui devaient s'ouvrir justement début janvier ne se fera pas sans eux.
Lundi 3 Janvier 2011 - 11:26
Ludovic Grondin
Lu 2746 fois




1.Posté par Jerome le 03/01/2011 11:42
Il faudrait qu'existe une loi qui interdirait les grèves dans des secteurs aussi sensible que les industries électriques et gazières sous peine d'emprisonnement et d'amandes. Quelle honte pour la France, tout ces profiteurs du système qui en veulent toujours plus sans se soucier de l'intérêt général, leur petit confort avant tout.

2.Posté par noe974 le 03/01/2011 11:52
Ils sont devenus extrèmement exigeants . Où va-t-on tiré 55 % de surémunération ?

La CGTR est folle : elle veut tj plus pour faire couler la boîte .

Ne peut-on mettre ces gens "à pied" et embaucher d'autres qui n'attendent que ça ?

Ceux qui ont des moyens énormes , tuent ceux qui n'ont rien .
A quand une vraie révolution ?

On va encore accuser notre bon Président Sarkosy de tous les maux imaginables !

3.Posté par Candide le 03/01/2011 12:10
Ils ont raison mais il faut aller plus loin. A la rentrée, les enseignants vont se mettre en grève pour demander à ce que leur surrémunération soit alignée sur celle du personnel de RFO. Et ainsi de suite...
C'est lamentable ! Leur entreprise est une entreprise privée, avec des avantages liés à ce statut (13ème mois, C.E., ...). Qu'ils s'en contentent ! Combien d'entreprises à la Réunion pratiquent une surrémunération ?

4.Posté par rémy le 03/01/2011 12:16
vous grévistes, si votre situation est aussi désespérée au point de prendre 800 000 personnes en otage et de mettre la vie des plus faibles et des plus malades d'entre nous en danger, démissionnez ! beaucoup de réunionnais seraient heureux de travailler (Merci a EDF de permettre le fonctionnement de nos hôpitaux et de nos services de secours et de minimiser l'impact de l'absence total d'altruisme de ces gens-là). Baissez la compétitivité de votre entreprise que des investisseurs étrangers prennent votre place, alors, vous et l'économie de la Réunion auront tout gagné !

5.Posté par enfoutant le 03/01/2011 12:41
post 1 : pourquoi ne pas supprimer le droit de grève. "t ridicile"
c'est une entreprise privée qui fait grève, et pas edf, ta pas de courant c'est a cause d'EDF qui n'arrive a te fournir de l'électricité,

Jérôme si je te dit que tu as droit a 30% en plus de ton salaire ( j'ai bien dit DROIT) tu fait koi?
je ferme mal G.......... ou
je me met en grève un moi après avoir déposé mon préavis de gréve, en laissant les réunionnais faire la fête.

EDF a une responsabilité de service d'état, donc il peuvent faire grève mais avec un service minimum, cette sté non, sinon pk il n'y aurait pas de service minimum au pti bar du coin lorsqu'il fond grève

6.Posté par Beb le jardinier le 03/01/2011 13:01
A post 2,on ne coule pas notre entreprise, on demande notre du.les directions se gave de primes de vie chere :de 68 a 80 pourcent de pognon en plus ,nous le pas plus nous le pa moin zot i dois alors paye a nous.

7.Posté par boyer le 03/01/2011 13:06
Enfin le CGTR se reveille.

tiens bon les gars, largue pas

8.Posté par boyer le 03/01/2011 13:08
sarkozy: + 170% d'augmentation pour ses frais de bouche.

9.Posté par candide 2 le 03/01/2011 13:17
J'aimerais que ces grévistes fassent étalage aux yeux de tous les démunis de la Réunion de tous les petits avantages de leur fonction.

10.Posté par manatanne le 03/01/2011 13:18
j'ai un copain qui habite dans une rue ou plusieurs employées de la sechilienne résident ....pas une coupure ......étonnant non ??

11.Posté par gbdz le 03/01/2011 13:34
"mouvement social"...on rigole!

12.Posté par 55 % pour tous le 03/01/2011 13:37
Le réunionnais m'étonnera toujours : il demande à aligner par le bas plutôt que d'exiger l'alignement par le haut !

Drôle de mentalité !

13.Posté par saint-marien le 03/01/2011 13:49
Je suis bête mais quand un contrat n'est pas exécuté de bonne foi, on fait appel à un tribunal non ? En aucun cas on prend des otages (surtout des otages qui paient leurs factures...) ou alors je suis vraiment très bête ?

14.Posté par jesus974 le 03/01/2011 14:12
virons tout ces gars la la cgtr EDF demande la privatisation d EDF son combat est mesquin avec le cospar vous avez meme pas eu la capacité de faire gagné les plus pauvres et la vous vous battez pour des personnes qui gagne bien leur vie je prospose a tous les adherents de la cgt edf et Séchilienne-Sidec de démissionner et laisser leur place aux +42% de chomeur inscrit a l'ANPE si vous voulez plus barrez vous de la france arreter de nous pouurir la vie créole sorte dan fe noir si zot na pu courant zot case allez voir le secretaire general de la cgtr edf dit a li donne un explication valable car bon peu demoune la pre creve la faim entrprise btp y ferme la cgtr bataille pou bande demoune la besoin la pa pou band bougue EDF y connait ko sa y ve dire transpire rien ke band geste garde le gel dans zot cheveux le soir quand zot y rente on dirait bande miss...........

15.Posté par Lea le 03/01/2011 14:22
Assez incroyable de voir des syndicats réunionnais réclamer le versement "d'indemnités coloniales".
Un peu contradictoire non de lutter pour le "20 décembre jour férié" et de demander 15 jours après l'application des lois coloniales ...
Quand il s'agit de pognon ... on oublie pudiquement les idéologies à la CGT ...

16.Posté par MAC le 03/01/2011 14:32
au lieu de vous en prendre aux agents ,prenez vous en à la direction qui est prevenu de la grève il y a un mois et qui n'as pas bougé le petit doigt ,préférant emmerder les réunionnais plutôt que de régler le problème ,qui est un droit à tous les agents même ceux d'EDF, qui pourrait bien se mettre bientôt eux aussi en grève .

17.Posté par Cambronne le 03/01/2011 14:37
Voila comment en soviétie française une bande de connards peuvent encore jouer par du chantage immonde à éteindre et allumer la lumière à leur guise

18.Posté par Logique le 03/01/2011 15:22
17.Posté par Cambronne le 03/01/2011 14:37

Vive la Chine communiste: Pas ce genre de souci, là bas:
Une grève = la prison

Un vrai pays libéral que cette Chine là...

19.Posté par maurice974 le 03/01/2011 15:25
LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, voila ce qui fait que nous sommes français,
liberté de travailler et d'avoir de l'électricité, donc votre liberté s'arrête là ou la mienne commence non aux grèves qui ennuient autant les usagers.
égalité: avoir tous une sur rémunération ou bien personne, cette sur rémunération entretient artificiellement, des prix très élevés qui pénalisent surtout les plus pauvres, et font d'une frange de la population fonctionnaires et assimilés une caste arrogante et mégalomane vivant dans une tour d'ivoire qui ne se rend pas compte de l'image lamentable qu'elle a dans la population, j'en veux pour preuve l'image que donnent les profs dans la population, privilégiés, bcp de vacances, travaillant peu et souvent an arrêt de travail, arrogants, les clients les plus désagréables dans les magasins, disant ouvertement pour les z'oreilles qu'ils ne sont là que pour l'argent, je l'ai entendu d'un couple profs métros de mes voisins, qui le disent ouvertement,
donc égalité pour tous au niveau rémunération en plus ou pas,mais actuellement vu l'état des caisses de l'état il faudrait réfléchir à cela au lieu de faire des dettes pour nos enfants.
fraternité enfin: la France est un pays de "castes" ou les gens ne raisonnent qu' à l'échelle de leur corporation, nous vivons en société tout de même et il faut bien partager le gâteau et faire des efforts les uns pour les autres.
C'est cela être citoyen....

20.Posté par vipère le 03/01/2011 15:26

Cambronne est de retour je le croyais mort ,fausse joie ; mais non je rigole,j'aime bien les bêtes

21.Posté par rémy le 03/01/2011 15:27
Post 5 : D'habitude, une grève permet de mettre en évidence une injustice dont souffrent les grévistes, là, j'ai l'impression que cette grève ne permettra que d'augmenter une injustice qui bénéficiera aux grévistes. Si les employés de Sechilienne-Sidec ont l'impression de vivre une injustice par rapport à EDF ou les termes non respectés de leurs contrats, qu'ils saisissent un tribunal, qu'il aillent au prud'hommes où à l'inspection du travail. Sainte-marien à raison nous réunionnais moyens, nous n'y sommes pour rien et nous ne pouvons rien y faire, pourquoi sommes nous dans le fénoir, aussi bien dans nos vies privées que professionnelles ? Nous n'auront pas 55% de plus!
A post 5 et 12, alligner par le haut, gagner 30% de plus, bien sur j'aimerais ! Mais combien d'entreprises en difficulté en plus ? combien de chômeurs en plus ? Je suis content d'avoir un job, avant de gagner 30% de plus, je préfèrerais qu'il y ai 30% de chômage en moins. Le gain pour la communauté réunionnaise serai bien plus intéressant (meilleur santé économique, baisse de délinquance, etc.)
Le pouvoir et l'argent vont de paire, si vous avez le pouvoir sur la "lumière" vous aurez l'argent. La plupart des gens comme moi (travaillant dans le privé) ne pourraient pas avoir autant d'impact en cas de grève (=absence de pouvoir) et ne récolteraient sans doute rien de bon. A moins d'injustice fondée et moralement acceptable, on ne peut que fermer sa bouche, être content d'avoir un boulot.
Alors grève d'accord mais il faut se demander où est l'injustice et agir sur la vrai cause. Arrêtez d'asphyxier la Réunion qui n'a vraiment pas besoin de ça ! Pour étendre la pensé de Léa (post 15), les lois du pognon ne sont pas celles de la morale. Les grévistes et les syndicats ne sortiront pas tête haute de ce conflit car ce serait mépriser la majorité des réunionnais. Si j'étais employé de Sechilienne Sidec, j'écrirais "non gréviste" sur mon front et les 55% de plus je les donnerais pour 55% d'enfants mieux nourris et mieux éduqués aussi bien chez nous que dans nos pays voisins.

22.Posté par vipère le 03/01/2011 15:27
logique est de retour aussi,j'aime moins les bêtes d'un coup

23.Posté par Logique le 03/01/2011 15:47
22.Posté par vipère le 03/01/2011 15:27

Pourquoi aimer moins nos amies les bêtes?
Moi qui fait tout pour être aimable, me voici bien mal récompensé...

;-)


24.Posté par jerome le 03/01/2011 15:47
Jour ! Nuit ! Jour ! Nuit ! Jour ! Nuit ! combien de temps ca va durer. Il faudrait dorénavant que cette société privé puisse préparer une 2eme équipe de secours pour contrecarrer cette grève. J'ai été très heureux d'avoir casser la grève des NMPP (les nouvelles messagerie) en 1985. Il faudrait plus d'initiative de ce genre.
Bande de sans cervelle qui ne pense qu'a foutre la merde dans ce pays et ne regarde que son nombril pendant que des entreprises galèrent.

25.Posté par group elec trop gène le 03/01/2011 16:16
Il serait tant de prôner l autonomie, Éolienne, Groupe électrogène ( au rabais), occuper les villégiateur de Dominjo en les faisant pédaler ( les galères ca fait désuet )

Et puis si il ne sont pas content d être ici pourquoi il n irait pas se peler les c... en métropole
mais des c......... ils n en ont pas pour ce permettre de prendre les gens en orages

26.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 03/01/2011 16:29
Il faut encore avoir du travail, pour se permettre d'effectuer ces coupures en réclamant en plus des primes de vie chère... Si vous cumulez ça avec les coupures d'eau du tampon, vous nous rendez cette crise encore plus dure...
On coupe d'abord, et on discute après ? sous la contrainte d'otages, vous aussi ?
Vous aussi vous mériteriez d'être payé en PETITES COUPURES...

27.Posté par Eric le 03/01/2011 16:53
Ce syndicat CGTR fout la merde partout soi disant pour defendre les droits des travailleurs.
Demander 55% d'augmentation c'est faire couler sa boite,et puis avec ce syndicat extremiste on est pris en otage.Je suis un petit commerçant, mes produits congelés vont gâtés et je serai obligé de les jeter.
Ce syndicat va -t-il rembourser ce que je perds en argent.
Le préfet devrait être intransigeant et réquisitionner ces têtes brulées et obliger ces paresseux à travailler.

28.Posté par tityab des hauts le 03/01/2011 17:46
Allez chiche
Demandons tous la surénumération pourquoi pas , aprés tout nous n'avons pas les primes que certains fonctionnaires ont par exemple aux impots , à la caf , et autres .
Et pourtant , nos sommes tous égaux devant les commerces et les factures.
A qui profite le crime , il suffit de voir ce que touche comme avantages ce qui aujourd'hui demande une solidarité réunionnaise.
Allez , bonne année et soyons un peu plus solidaire et fraternelle.

29.Posté par Cambronne le 03/01/2011 18:09
18.Posté par Logique le 03/01/2011 15:22
N’importe quoi.

Ce qu'il y a de bien avec LOGIQUE nous avons droit à une réponse digne d'un représentant crétin du NPA avec 3 pelés de pré-pubère et 3 tondus de fonctionnaires avec 1 malade mental stalinien dans l’âme et quelques révolutionnaires de salon du 16ème arrondissement parisien, et dont la petite icône médiatique, véritable produit de marketing ceci dit et passant même dans les magazines people, est présentés à la télé quand Sarkozy 1 er le décide ( c’est à dire en période d’élection, sinon ils ont disparu des médias ).
Quand à une soit disant révolution de leur part. Ah bon ? Mis à part continués sur le chemin de l’UMPS de toujours plus de dépenses, et d’état-nounou je vois pas …

Pauvre idiot vous devriez vous informez sur ce qui se passe en Chine qui parvient à devenir un modèle sur le principe des augmentations de salaires d'ailleurs le gouvernement Chinois vient de nous en donner l'exemple en 2010 en augmentant très ostensiblement les salaires des ouvriers de plusieurs usines : parce que le pays s'enrichit, les salaires augmentent et vont continuer à augmenter en 2011 jusqu'à 20%; il serait singulier de soutenir que le pays n'a pas bénéficié de ses bas salaires.
D'ailleurs un expert en économie comme Logique aurait bien du mal à comprendre comment cela est il possible avec la relance pour les uns et une rigueur effrayante pour les autres, le plan c'est de "répartir" autremen et peut être pas dans le bon sens . D'autant qui esprit soviétisant bisounours comme le votre nous fait bien d'apporter cette petite précision à laquelle il n'y a que quelle aficionados CGTISTES qui adhère à soutenir leur revendication après tout, seigneur Logique si chaque Etat est responsable du devenir de son sort et si la Chine a pu inonder la planète de sa production à bas prix, c'est bien parce qu'il y a des crétins qui s'en accommode confortablement de cette situation : les consommateurs occidentaux mais surtout intelligentsia du patronat soviétisant occidental qui grâce au travail acharné (et à distance) des millions de Chinois, a pu se payer le luxe de contenir les salaires et d'augmenter ses profits, sans pour autant compromettre la consommation et donc sans émeutes à la clé.
désormais puisque les consommateurs chinois sont devenu une réalité quotidienne , gageons que les salaires chinois suivront, gageons que la quantité des pauvres chinois diminuera et accèderont à leur tour à la consommation, pour le plus grand bonheur de tous.
Dorénavant il vous faudra vous résigner, car apprêtez vous à devenir un pays de pauvres, c'est à dire sans ressources et sans aucune Logique . ce pays est foutu ...
Je me marre en Gaélique lorsque je constate que l’année 2010 s’est refermée sur un bilan économique hyper catastrophique : l’état Keynésien continue de s’endetter à un rythme affolant tel une navette Columbia , tout simplement jamais atteint dans l’histoire française récente (sur les 1500 dernières années, à la louche). On pouvait craindre qu’il en serait de même pour l’année suivante. Mais grâce aux fines équipes de politiciens people en place, on pourrait heureusement se rassurer d'avance : 2011 sera bien pire encore .

30.Posté par citoyen le 03/01/2011 20:17
15.Posté par Lea le 03/01/2011 14:22

Très bien rappelé; je suis entièrement d'accord. Effectivement, ces avantages para-fonction publique réclamés sont des avantages coloniaux. Bravo de l'avoir relevé.

En effet, selon zinfos:

"Au cœur du problème selon Joël Didat, délégué syndical à Bois Rouge, le fameux statut IEG (pour Industrie Électrique et Gazière).

Que dit ce statut ? Cette disposition interne (appelée "PERS 684") se base sur l'article 14 du "statut national des personnels Industrie Électrique et Gazière" IEG qui stipule que "les agents en service dans les territoires d'Outre-mer doivent bénéficier de l'intégralité des indemnités coloniales applicables aux fonctionnaires de l'État dans les mêmes territoires".
"

C'est tout à fait étonnant.

Non pas que je sois contre les syndicats qui sont en principe très utiles et nécessaires, même si parfois on est pas contents des grèves en tant que consommateurs ou clients.

Mais là, voilà un syndicat très proche du PCR et apparemment très proche de la Guadeloupe qui est en principe partisant de lutter contre les affres et les séquelles du colonialisme, et devrait promouvoir un projet de développement économique et social hors colonialisme, et qui demande rien moins que l'application de primes coloniales qui remontent au 19ème siècle!!!

Je comprends bien qu'en tant que travailleur, on veuille se faire augmenter: c'est tout à fait légitime. Mais que pour cela on veuille tout simplement faire appliquer des lois et textes de l'époque coloniale, pour un tel parti, c'est plus qu'étonnant!

En tous cas, cela montre que le projet de développement de ce syndicat pour des territoires comme la Guadeloupe ou la Réunion: c'est la fonctionnarisation du secteur para-public. C'est tout.

Dès lors, quelle crédibilité accorder à ce syndicat sur le plan politique et économique?

J'en viens à me demander s'il ne faut pas voir là une manoeuvre de candidats évincés de la pyramide qui soufflent les braises d'une révolte sociale, à la veile d'échéances électorales ou pour rappeler leur poids politique.....

Enfin, les CGTistes de Séchilienne - Sidec ne pouvaient-ils pas faire une grêve perlée: débrayages de 1 ou 2 heures.... montrant leur détermination et les risques d'une grève, tout en ne pénalisant pas trop les clients et entreprises, pris en otage sinon?

Au fait, à combien est le salaire moyen chez Séchilienne - Sidec ? Et le plus bas salaire chez eux? Histoire qu'on puisse mieux juger de leur mouvement....

31.Posté par coco le 03/01/2011 20:44
au boulot
vos comportements sont scandaleux! c'est avec des gens comme vous que l'europe régresse et se fait manger par les pays emergents qui n'hesotent pas a travailler!
vous touchez assez! au boulot bande de fainéant

32.Posté par boyer le 03/01/2011 21:12
13.Posté par saint-marien

la reponse est: oui

----------------------------------------

honte aux usiniers qui ont laissé la situation dégénérer depuis un mois que la greve est annocée et bravo aux grevsite pour leur grande responsabilité d'avoir choisi le moment apres les fetes et avant la reprise des entreprise pour ne pas penazliser les usagers.


tiens bon- largue pas

33.Posté par noe974 le 03/01/2011 21:29
Notre bien-aimé Président Sarkosy devra mettre de l'ordre en 2011 : plus de droit de grêves sauvages qui pénalisent un pays ou un département comme la Réunion

34.Posté par Logique le 03/01/2011 22:15
29.Posté par Cambronne le 03/01/2011 18:09

Il est remarquable que vous admiriez un pays "communiste" et la capacité de son parti unique à planifier son économie.

Je dois vraiment être aussi stupide que vous le pensez pour que ne me saute pas immédiatement aux yeux la similitude entre le libéralisme de Frédérique Bastiat et un gouvernement qui applique une version remix du communisme stalinien (en plus pragmatique, version corruption galopante mais dotée d'une efficacité certaine)

La liberté est donc soluble dans l'efficacité et les pauvres peuvent devenir moins pauvres s'ils ont la patience d'attendre l'aumône d'un salaire minimum fixé par le parti communiste chinois.

C'est génial, ça !
Economie planifiée + salaire minimum fixé par l'état - libertés syndicales - libertés individuelles = la compréhension de frédérique Bastiat par Cambronne.

Si ce n'était votre insignifiance absolue, ce pauvre homme s'en retournerait dans sa tombe !

Mort de rire (dans le noir)

35.Posté par jumeau_974 le 03/01/2011 22:46
Les grévistes sont pris à partis, mais n'oublions pas qu'un préavis de grève a été déposé depuis un mois. Pourquoi la direction a laissé la situation pourrir ? Comment avancer si le dialogue social n'a pas lieu ?
A vrai dire, je dirais même que le responsable, c'est Séchilienne Sidec : il a des obligations contractuelles à tenir, et à vrai dire qu'il médiatise son conflit social, qui lui est interne, afin de se décharger des dites obligations et de trouver des bouc-émissaires,ne m'intéresse pas. Ce sont ces problèmes. Ce qui m'intéresse, c'est de pouvoir disposer de l'électricité que je paie, et pour lequel je dispose d'un contrat. S'il ne peut pas le faire, à charge pour lui d'indemniser ses clients.

Séchilienne-Sidec est une entreprise privée spécialisée dans la production d'énergie. Mais pas n'importe lesquelles : photovoltaïque, éolienne, et biomasse. Il s'agit de marchés de niches avec des mesures très favorables : obligation de rachat par EDF avec un prix fixe très avantageux, financée par la CSPE. Bref, plus une rente de situation qu'une véritable entreprise. Dès lors, elle a largement les moyens de financer cette sur-rémunération. D'ailleurs, il serait intéressant de savoir si les cadres, la direction touchent aussi une sur-rémunération, voire des primes.

Est-ce que cette sur-rémunération est une bonne chose : NON ! Elle va générer de l'inflation, et donc maintenir les prix élevés. Mais c'est la sur-rémunération du secteur public qui est problématique. Le gouvernement n'y touchera pas : trop risquée politiquement à moins de deux ans de la présidentielle.
Dès lors, c'est le secteur privée qui souffre, et les Réunionnais en situation précaire. Mais ces derniers ne font rien : les mouvements d'humeur sur les prix sont anecdotiques, les grandes surfaces signent des accords (COSPAR) non respectés. Personne n'agit : ni la société civile, ni la classe politique. Les mesures sont plus des mesurettes et rien ne changent. Dans ce cas, faut-il dépenser son énergie et perdre son temps à défendre quelque chose accepté et intégré par les Réunionnais ?

Soyons honnêtes et reconnaissons que l'on ne nage pas à contre-courant. Cette année tout va continuer à augmenter : impôts, taxe, assurance, mutuelle, etc. Leur combat catégoriel pour augmenter leur propre pouvoir d'achat est donc logique. Je ne verrais pas pourquoi un professeur de sport qui travaille 15 heures par semaine (agrégé) toucherait une sur-rémunération, et serait mieux payé que des personnes qui travaillent 35 heures voire plus. D'autant plus que si son conjoint est fonctionnaire, cela fait l'équivalent d'un troisième salaire à la maison (53 % + 53 %) !

Peut-être que lorsque le secteur privé exigera cette sur-rémunération et l'obtiendra, on se rendra compte que l'on marche sur la tête. C'est une constante dans ce pays : on se réveille une fois seulement que les caisses sont vides et que le mal est fait !

D'ailleurs à ceux qui parle de crise, je leur réponds rente pour Séchilienne Sidec (voir ci-dessous). EDF leur rachète leur électricité à tarif fixe, donc pas concerné par la crise. D'ailleurs, cette prime sera principalement payée par les Métropolitains, à travers la CSPE (EDF Réunion, principal producteur et distributeur à la Réunion, est en déficit me semble-t-il).



36.Posté par Logique le 04/01/2011 00:33
Il faudrait toujours réfléchir avant d'utiliser la bombe atomique qu'est une grève de cette ampleur.
La cause choisie n'aura pas le soutien du public alors qu'il souffre directement de ses conséquences.

Même s'ils gagnent à court terme, ce qui n'est pas certain, ils auront perdu au final car des mesures finiront par être prises pour que l'activité puisse continuer, même en cas de grève massive.

Les victoires à la Pyrrhus sont nombreuses dans l'histoire syndicale et l'histoire tout court: Il faut voir plus loin que le bout de son nez.

37.Posté par citoyen le 04/01/2011 06:02
35.Posté par jumeau_974 le 03/01/2011 22:46

Apparemment Jumeau_974 semble connaître bien le sujet et du moins l'entreprise.

- D'abord, je redis être pour le droit de grève et ne pas tirer à boulet rouge sur les grévistes que je comprends: car vouloir être augmenté est tout à fait légitime. Maintenant, qu'ils soient pris à parti parce que prenant directement en otage les consommateurs, normal et compréhensible.

- Je ne savais pas que SE produisait de l'électricité avec les énergies vertes: elle a donc toute ma sympathie et je souhaite vraiment qu'elle se développe encore bien plus.

- Mon post était pour souligner comme Léa la contradiction "idéologique" de la CGTR luttant a priori contre le colonialisme et défendant des droits hérités de ce même "colonialisme".... Là dessus vous ne répondez pas.

- Vous parlez de rente de situation avec obligation de rachat à prix forcé par EDF de l'électricité produite: comme dit Logique (post ), vu la tournure des évènements, EDF et le gouvernement devraient à l'avenir (et le feront certainement) chercher à réduire cette dépendance économique à SE voire modifier la réglementation. Déjà, les réquisitions sont un moyen.

- J'espère en tous cas qu'une prise de conscience et des mesures concrètes seront prises pour tirer les leçons de cette grève dans un secteur ultra stratégique (l'electricité).

- Est-il d'ailleurs concevable au XXIème siècle qu'une simple grève de quelques personnes puisse paralyser tout le monde, l'électricité étant un secteur ultra stratégique puisque indispensable à notre vie économique? A mon avis, non.

- Quant à dire que la direction d'SE est responsable: oui, sur le principe et en théorie, suite au préavis, mais il faut aussi considérer le bien fondé des revendications et les moyens utilisés: une grève perlée ou tournante aurait suffi. Ce que je disais plus haut, et rappelle aussi Logique qui parle de bombe atomique (un peu fort le terme...).

Et je ne partage pas l'enthousiasme de Boyer (32.Posté par boyer le 03/01/2011 21:12 ) pour cette raison. Quant à éviter les fêtes, je pense que c'est un minimum de bon sens syndical: si une grève avati eu lieu alors, les grèvistes auraient vraiment été maudits voire lynchés! Alors, le sens de la responsabilité, oui, euh... Je suis un peu sceptique. Je pense plutôt qu'il s'agit de stratégie, sans apsect moral...

- Sur le raisonnement un peu par l'absurde de dire: luttons pour aligner le privé sur le public, à l'heure où la surrémunération est déjà fortement critiquée et en période de crise, je suis plus que sceptique, même si encore une fois en théorie, je suis tout à fait d'accord pour une hausse des salaires en général et surtout du privé très souvent d'un montant bien trop faibles (je ne parle pas des cadres bien sûr...).

- Enfin, mes question demeurent et sont restées sans réponse: , à combien est le salaire moyen chez Séchilienne - Sidec ? Et le plus bas salaire chez eux? Histoire qu'on puisse mieux juger de leur mouvement....

38.Posté par boyer le 04/01/2011 06:04

35.Posté par jumeau_974 le 03/01/2011 22:46
Les grévistes sont pris à partis, mais n'oublions pas qu'un préavis de grève a été déposé depuis un mois. Pourquoi la direction a laissé la situation pourrir ? Comment avancer si le dialogue social n'a pas lieu ?
A vrai dire, je dirais même que le responsable, c'est Séchilienne Sidec : il a des obligations contractuelles à tenir, et à vrai dire qu'il médiatise son conflit social, qui lui est interne, afin de se décharger des dites obligations et de trouver des bouc-émissaires,ne m'intéresse pas. Ce sont ces problèmes.


+1




39.Posté par boyer le 04/01/2011 06:08
oté? l'argent y manque à nous?


L'ancien président du Medef a-t-il perdu ses protections? A une semaine de la prescription, il s'est vu notifier avec quatorze autres dirigeants de Wendel un redressement de 240 millions d'euros par l'administration fiscale.

40.Posté par Nadine974 le 04/01/2011 10:36
Après m'être informée du pourquoi de cette grève et avoir lu tous vos commentaires, ma réflexion est la suivante : tout se base sur cet article 14 qui parle "d'indemnités coloniales" applicables à tous les agents en service en outre-mer.
Pour moi cet article porte en lui-même sa contradiction et par là même sa non-application puisqu'il fait référence au fait que les TOM, à l'époque où l'article a été rédigé, étaient des colonies je suppose, ce qui n'est plus le cas bien sûr,
Quelqu'un de féru en droit pourrait-il me donner son point de vue ?

41.Posté par jumeau_974 le 04/01/2011 16:22
S'agissant de l'indemnité "coloniale", il s'agit d'un document interne à l'entreprise. Il n'a donc pas valeur réglementaire ou législative. Dès lors, le juge n'est pas lié par cette qualification. De plus, au delà du terme, il s'agissait de déterminer un cadre territoriale, l'Outre-Mer, qui est d'ailleurs citée.
Je suis sûr qu'en cherchant un peu, on pourrait trouver des exemple de législation ou de règlements encore appliqués faisant état de "colonie". Je suppose que la loi de départementalisation de 1946 a prévu que certaines dispositions favorables continuent à s'appliquer.

Post n°37 => La grève perlée est illégale en France. Je suis d'accord avec vous : on ne peut pas privatiser un secteur aussi stratégique sans prévoir certains garde-fous : présence d'un médiateur permanent, etc .... Il faut prévoir et non se contenter de gérer les crises. En l'occurrence, c'est dès le mois de décembre que la Préfecture aurait dû entrer dans le jeu (peut être qu'elle l'a fait, mais ce n'est pas dit).

Vous avez raison de dire que c'est un raisonnement par l'absurde : je suis contre la sur-rémunération mais elle profite à une minorité. Autant faire en sorte qu'elle profite à tous : face aux coûts engendrées (argent public, licenciements,...) peut être qu'on remettra en cause ce système d'un autre âge.
Les bas salaires ne profitent jamais de la hausse des salaires (1980's : on a indexé les salaires sur l'inflation. Résultat : hausse des prix, et donc perte de pouvoir d'achat). La seule façon pour eux de voir leur pouvoir d'achat augmenter c'est la baisse des prix. Le manque de concurrence et la sur-rémunération n'y concourent pas.






42.Posté par citoyen le 04/01/2011 22:04
41.Posté par jumeau_974 le 04/01/2011 16:22

C'est vrai que la grève perlée est jugée illicite par les tribunaux (voir http://www.vivre-au-quotidien.com/le-juridique-au-quotidien/travail-emploi/divers/la-gr-ve.htm) mais la grève tournante reste possible.


40.Posté par Nadine974 le 04/01/201 10:36

La vraie question n'est-elle pas plutôt : pourquoi on a à l'origine accepté de donner des avantages de fonctionaires à des salairés du privé, travaillant dans des secteurs stratégiques? (voir article 14 du statut: http://sgeieg.asso.fr/documents/Statut/StatutIEGjuillet2007-DIDEME.pdf

Et ça concerne les industries de l'électricité, du gaz et du charbon de métropole et des DOM: beaucoup de monde, quoi!

43.Posté par citoyen le 04/01/2011 22:09
41.Posté par jumeau_974 le 04/01/2011 16:22

Rectificatif à mon précédent post: la grève tournante dans la fonction publique est interdite :

"Dans les services publics, une loi a instauré en outre une obligation de préavis de cinq jours et interdit les grèves tournantes (loi du 31 juillet 1963). " (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A8ve#En_France). Errare .....

44.Posté par citoyen le 04/01/2011 22:14
41.Posté par jumeau_974 le 04/01/2011 16:22

"S'agissant de l'indemnité "coloniale", il s'agit d'un document interne à l'entreprise. Il n'a donc pas valeur réglementaire ou législative. Dès lors, le juge n'est pas lié par cette qualification."

Par contre, je ne suis pas d'accord: ce statut a été approuvé par décret (Décret n° 46-1541 du 22 juin 1946).... Il a donc une valeur réglementaire qui s'impose au juge.

http://sgeieg.asso.fr/documents/Statut/StatutIEGjuillet2007-DIDEME.pdf://

45.Posté par Cambronne le 06/01/2011 08:08
34.Posté par Logique le 03/01/2011 22:15
Je ne sais pas qu'elle est le plus pauvre intellectuellement parlant entre nous deux cher logique , car vous seriez bien le seul ici à soutenir cette bande de salopards festifs faut bien avouer en république du Bisounoursland, la situation semble s’être largement étendue au moins à la partie francophonisée outre mer pour maintenir une dictature coloniale , pas étonnant ensuite qu'un crétin comme Logique trouve normal qu'une poignée de nantis puissent bloquer toute l'économie .MDR!!!
incroyable .
ç’est dingue…lorsque l' on constate ce que ça camoufle (insécurité, chômage ,paupérisation, violence, viols , et cetera et cetera ) Encore une fois le crétin des alpes la science infuse thé lipton nous offre son analyse personnel et si lumineuse sur le bonheur qu'offre les valeurs soviétisantes dans ce pays ou quelques emmerdeurs peuvent jouer avec l'argent des autres , faut dire que le chute avec logique sans chercher à la freiner dans la petite maison dans la prairie . Mais, ces gens là, lorsqu'il voit la bouse, ils sont déjà par terre pour humecter l'odeur du lisier . typiquement typique … C’est effrayant non c'est ici que les choses se passent en France . Mais rassurez nous cher Logique j'espère que vous disposez d'une excellente stratégie pour faire passer votre message socialisant humaniste à quelqu’un qui ne souhaiterait pas l'entendre.
Vous savez il m’arriverait d’utiliser une girafe ventriloque en plastique pour expliquer certaines choses devant un prétoire de auditeurs difficiles. Je l’ai appelée Tigrou. C’est un ami psychiatre austro hongroie qui m’a donné le truc histoire d'emmerder le monde .
Je m’en servirais aussi pour commander de la bouffe de merde quand je passe au McDrive.
Il y a longtemps à la Réunion que nous avons franchi les limites ultimes bornes du surréalisme connu pour voir encore des gens défendre des z'acquis sociaux avec les meilleures intentions d'idées sociales-démocrates..
ALLEZ PAUVRE LOGIQUE BONNE ANNEE 2011 Votre sens inné humoristique? Oui, euh c'est possible … vous êtes bien gentil sur ce coup-là! mais rester dans ce que vous savez faire de mieux pauvre débile-profond vous êtes juste à votre place …

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales