Société

La maison d'arrêt de Saint-Pierre: "Une des dernières prisons dortoir de France..."


La maison d'arrêt de Saint-Pierre:  "Une des dernières prisons dortoir de France..."
Une nouvelle maison d'arrêt dans le Sud, ce n'est pas pour tout de suite. Le projet était prévu pour 2017 à Saint-Louis mais il n'a pas survécu à l'arbitrage du gouvernement en a été écarté du projet de loi de finances pour l'année prochaine. Ouverte depuis 1930, l'actuelle maison d'arrêt de Saint-Pierre, communément appelé "la Cayenne" ne dispose pourtant d'aucune cellule individuelle. Les détenus sont donc incarcérés dans des dortoirs.

A Saint-Pierre, ils sont parfois jusqu'à 26 personnes dans une cellule dortoir. "Le report de ce projet, c'est une mauvaise nouvelle pour la population pénale et pour les personnels qui y travaillent. Beaucoup attendaient la construction d'un nouvel établissement pour pallier à la vétusté des conditions actuelles de détention et les mauvaises conditions de travail. (...) On est une des dernières prisons dortoir avec nos collègues de Basse-Terre en Guadeloupe", explique David Calogine, le secrétaire général Réunion Mayotte du principal syndicat de personnel pénitentiaire, l'UFAP- UNSa Justice.

Les amendes ou la fermeture de la maison d'arrêt de Saint-Pierre

Selon ses explications, ce type de maison d'arrêt fait d'ailleurs l'objet d'un moratoire de la commission européenne. La France aurait jusqu'en 2016 pour se conformer aux normes européennes et mettre fin aux prisons dortoirs. Dans le Sud de l'île, les choses semblent bien mal engagées pour respecter le timing imposé par l'Europe. Pour David Calogine, deux solutions seront envisageables si un nouvel établissement pénitenciaire ne voit pas le jour d'ici là dans le Sud. "La France pourra faire le choix de payer des amendes. Mais si elle refuse cette alternative, il faudra fermer la maison d'arrêt de Saint-Pierre", précise-t-il.

L'incertitude demeurera tant que la ministre de la justice, Christiane Taubira, n'aura pas annoncé le lancement effectif de ce projet. Dans l'attente, le personnel pénitentiaire craint la fermeture de la maison d'arrêt de Saint-Pierre et le déplacement du personnel dans les autres établissements de l'île, au Port et à Domenjod.

Quoi qu'il en soit, le projet n'est pas encore complètement enterré mais reporté. Le personnel pénitentiaire entend bien faire le nécessaire pour qu'il se concrétise. "Ça fait déjà deux ans qu'on dit que ce projet ne verra jamais le jour en 2017. C'est trop juste en terme de timing", souligne David Calogine qui garde néanmoins l'espoir. "Ils nous faut un établissement dans le Sud. On fera tout ce qui est en notre pouvoir pour forcer l'administration à créer un établissement", conclut-il. Le personnel pénitentiaire pourrait donc décider de se mobiliser prochainement sur ce dossier sensible...

Jeudi 4 Octobre 2012 - 18:18
Lilian Cornu
Lu 1619 fois




1.Posté par Surcouf le 04/10/2012 18:37
un nouvel établissement pénitentiaire et non pénitencier! Allons, Lilian !!!

2.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 04/10/2012 21:54
Dans ces conditions, qu'on les mette dans un stade ouvert. C'est confortable l'herbe.

3.Posté par PAT974 le 04/10/2012 22:57
pat974
Une question se pose: L'état doit-il continuer a payer de loyer au constructeur privé de la place?
Dans le cadre de la loi de finance du budget de2013 et sur un plan triennal. Et dans le contexte de crise voire de récession. Il est de bon aloi que le gouvernement gèle voire supprime les projets de construction non entamer afin de réduire les dettes a venir.Trop de personnels n'y croyait déjà pas à cette nouvelle structure pour 2017. Et maintenant, vous Monsieur du principal soit disant syndicat de personnel pénitentiaire. Vous faite l’étonné de la non construction.Alors que vous étiez le premier pessimiste.......

4.Posté par Ufapien le 06/10/2012 01:15
Quand le syndical patronal (snpfo) manifestait soit disant pour l'obtention des postes sur la prison du Port et que celui voulait la tête du patron, on voit bien qu'aujourd'hui le seul syndicat du monde pénitentiaire c'est bien l'UFAP UNSa qui se démène concernant les vrais sujets....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales