Economie

La mairie du Port s'oppose une nouvelle fois au rachat d'Edena

La municipalité du Port fait de la résistance. Depuis que le PDG d'Edena, Yves Summing, essaye de revendre sa société, la mairie, propriétaire de deux sources exploitées par Edena, s'est déjà opposée par deux fois à des repreneurs éventuels. Tout d'abord les Brasseries de Bourbon, trop néerlandaises (la société appartient au groupe Heineken), puis la Cilam, trop monopolistique (le groupe possède déjà la marque Australine) et dernièrement Marbour. Alors que tout semblait prêt pour qu'Edena tombe dans le giron du groupe déjà très présent à la Réunion et notamment au Port, la municipalité portoise s'est une nouvelle fois opposée à ce rachat. En cause, la gestion "purement financière" du groupe, comme le démontre la revente de ses parts dans la société Quartier Français à un groupe international et la crainte qu'elle agisse de la même manière avec Edena.

La municipalité annonce sa postion dans un communiqué :


La mairie du Port s'oppose une nouvelle fois au rachat d'Edena

"La nouvelle donne qui régit les relations économiques internationales dictées par la mondialisation épargne peu de pays. Nous en percevons les effets avec notamment les mouvements de capitaux qui ne connaissent pas les frontières et l’impact négatif de ces pratiques sur les populations qui se retrouvent de plus en plus exposées et fragilisées.


A La Réunion, le projet de vente de la société Edena au groupe familial Marbour s’inscrit dans ce contexte. Ainsi, la société Edena, un des fleurons de l’industrie réunionnaise, ne risque-t-elle pas de se retrouver sous la coupe de capitaux extérieurs, perspective plausible si l’on se réfère au sort qu’a connu la Société Sucrière de Quartier Français (SSQF) ? Effectivement, dans le cas de la SSQF, Marbour a cédé les parts qu’elle détenait à Téréos, groupe international de l’industrie agro-alimentaire, ce qui a permis à ce groupe de prendre le contrôle de l’industrie sucrière à La Réunion. Un changement économique majeur qui s’est opéré en toute discrétion. Voilà un exemple de plus des effets pervers de la mondialisation car il apparaît désormais évident que cette opération ne s’explique que par des enjeux financiers et a pour conséquence directe d’avoir dessaisi les Réunionnais de l’industrie locale du sucre au profit d’une société concurrente.


Cette perte de contrôle sur l’industrie sucrière est un coup porté au patrimoine économique et industriel de notre île. C’est pourquoi la reprise éventuelle de la société Edena par le groupe Marbour suscite nos plus vives inquiétudes et ne peut recueillir notre adhésion car cette opération ne nous semble pas apporter toutes les garanties nécessaires à la pérennité de l’exploitation de la société Edena.


La commune du Port propriétaire des sources Blanche et Denise et fournisseur exclusif de la matière première à Edena, tient à rappeler que la base de cette déclaration repose sur la constante préoccupation pour le maintien et le développement de l’activité économique réunionnaise ainsi que sur la détermination à œuvrer pour la sauvegarde des emplois dans le contexte difficile que connaît notre société confrontée à un système économique tributaire de la mondialisation et peu soucieux de progrès social.


Le 1er février 2011

La municipalité du Port"

Mercredi 2 Février 2011 - 10:45
Lu 1988 fois




1.Posté par Cambronne le 02/02/2011 10:50
Lorsque l'on vous dit que ce pays n'aime pas le libéralisme ...

2.Posté par L.F. le 02/02/2011 10:51
Je suis sur que si elle était vendue à Vergés Corp. International, ils auraient rien à en redire!!!

3.Posté par Tonton le 02/02/2011 11:20
Source Denise et Source Blanche se trouvent sur la commune de la Possession !
Roland Robert les a vendu ???

4.Posté par Z'embroKaf le 02/02/2011 11:58
Si ça continue...Edena va faire ...plouf...au fait cette municipalité elle joue pour qui??? pour un "coco" sec !!!

5.Posté par Zorro du 974 le 02/02/2011 13:25
Voici la preuve que le PCR et partisan de la pollution et de la baisse du pouvoir d'achat !
1) Les bouteilles plastiques ne sont pas biodégradable et contiennes des agents nocifs pour l'organisme !
2) l'utilisation de filtres a eau (carafes où filtre sur canalisation) permette de substantiel économie et augmente ainsi le pouvoir d'achat des Réunionnais.
3) Les emplois perdu sont recréés dans d'autre secteurs d'activités par l'économie réalisée.

Mais bon au PCR ont est tout a fait incapable de comprendre cela !

6.Posté par David Asmodee le 02/02/2011 13:47
Quand il faudra annoncer les licenciements économiques aux salariés, les Verges, CGTR, PCR, PS, UMP et compagnie ne seront pas là.
Ils ne font que jouer aux échecs avec la vie des gens.

7.Posté par Choupette le 02/02/2011 14:19
Pouce levé à la municipalité. Merci de ne pas sombrer dans le libéralisme cause de tous nos maux mais qui, pouf ! heureusement, est en train de s'effondrer.
Il y a sûrement un moyen de garder ce produit dans le pays.
Le mettre dans des mains étrangères signifierait que le fric serait réinvesti dans (pour la plupart) des sociétés immobilières (toujours étrangères) lesquelles, à moyen terme, possèderaient toute La Réunion.
Et si les communes se mettaient autour d'une table pour en discuter pour peut-être en faire une sorte de régie ?

8.Posté par phyllie le 02/02/2011 14:37
Prochaine fois, Messieurs les PDG réunionnais "les meilleurs du monde", portez plus d'attention à vos compétences en matière de négociation, sur vos connaissances jurridiques, et un peu moins sur vos connaissances des réseaux locaux, puis apprenez à choisir un bon avocat.
Un bon contrat ne sert que l'orsque l'on divorce.....
Une chose encore, fuyez l'arbitrage, discret mais sans possibilité de faire appel...
En un mot devenez des PRO. c'est malheureusement une nécessité, alors moins de coktails et de réunions stériles et plus d'actualisation de vos connaissances......
Pour info, étudiant je travaillais sur " Marketing management" de P. Kotler (6eme édition), en MBA j'étudias la 8eme édition aujourd'hui nous en sommes à la 13eme édition....et vous? vous vous êtes arrètés à quelle édition? Et pour les autres disciplines, c'est la même chose?

Que faites vous lorsque vous avez la possibilité de recruter un directeur qui possède des connassances que vous ne possédez pas ou plus , (je passe volontairement sur l'intelligence) ? vous l'écartez ou vos collaborateurs zélés le font pour vous?

Alors bonne chance pour la suite.

Nous sommes en plein dans le "syndrome du Titanic", post que j'avais mis en ligne il y a quelques mois...

9.Posté par Timillien le 02/02/2011 16:25
Pour mettre de l'eau au moulin, Depuis hier, le prix des carburants revient tutoyer les sommets de 2008. Tous les Réunionnais seront frappés par les conséquences de cette hausse, qu’ils aient ou non une automobile. En effet, les transporteurs répercutent la hausse sur leurs tarifs. Or, toutes les marchandises sont transportées par des véhicules fonctionnant avec des dérivés du pétrole.
Cela amène à constater l’incroyable degré d’irresponsabilité qui a présidé à la décision d’arrêter le chantier du tram-train. Ce mode de transport doit en effet fonctionner avec de l’électricité. Des expérimentations étaient en cours pour que d’ici 2025, La Réunion atteigne l’autonomie énergétique à partir des énergies renouvelables. Donc le tram-train est fait pour fonctionner avec une énergie produite La Réunion, qui ne dépend pas de la spéculation mondiale.
Son arrêt condamne les Réunionnais au tout-automobile, un moyen de transport qui ne fonctionne qu’avec de l’énergie importée.Quelques mois après la décision d’arrêter le tram-train, le gouvernement inscrit dans la loi de finances la suppression des subventions fiscales à la construction de centrales photovoltaïques, et décrète un moratoire de trois mois sur toute nouvelle installation. Ceci donne un coup d’arrêt à une filière prometteuse mais surtout donne un formidable coup de pouce aux lobbys du charbon et du pétrole. Ces derniers sautent aussitôt dans la brèche, avec comme exemple la déclaration du directeur régional d’EDF qui considère indispensable la construction de deux centrales au fioul dans le Sud.Comme pour les automobiles, ces turbines à combustion ne peuvent fonctionner que si des milliers de tonnes de carburants sont importées, sans que nous puissions en fixer le prix.
Jusqu’en mars dernier à la Région, une politique avait été mise en œuvre pour qu’en 2025, les variations des cours du pétrole ne concernent plus les Réunionnais. L’autonomie énergétique, c’est une île sans pétrole ni charbon.
Mais le gouvernement avec la complicité d’exécutants locaux a décidé de reprendre la main avec brutalité, interdisant aux Réunionnais le droit de vivre sans pétrole. À chaque hausse des prix des carburants, cette irresponsabilité sera payée encore plus cher

10.Posté par David Asmodee le 02/02/2011 19:44
"En un mot devenez des PRO."

Au lieu de donner des leçons, prends leur place et montre leur ce qu'il faut faire. On croirait entendre les animateurs de K.O.I qui donnaient des leçons de gestion tous les jours...et qui ont fait faillite.

11.Posté par phyllie le 02/02/2011 22:04
Désolé David, je ne fais plus dans le Barnum et les opérations nez rouge. Comment veux tu faire boire un âne qui n'a pas soif? personellement je ne sais pas faire et je n'ai pas de temps à perdre.
De toutes façons "les meilleurs du monde" n'ont pas de conseil à recevoir, ils savent mieux que personne...
Ce sont tous des cadors...en fait je n'en connais qu'un c'est Jacques de Chateauvieux...
Alors ils se prennent tous à réver que les bonnes fées se sont penchées sur leurs berceaux c'est humain..... mais n'est pas JdC qui veut.

Ce dossier Edéna en est la preuve, mauvais contrat - mauvaise négo - Mauvaise sortie.

De plus David, ce n'est pas en peignant en noir des zebres que tu en feras des cheveaux de course.

alors Bonsoir.

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 01:29
que la commune créée une société mixte d'exploitation des dites sources.. ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales