Société

La mairie de St-Leu a-t-elle favorisé un fournisseur d'accès internet ?


La mairie de St-Leu a-t-elle favorisé un fournisseur d'accès internet ?
La ville de Saint-Leu connaît, comme beaucoup de communes au relief contraint, des zones de couverture internet dites "blanches", là où les opérateurs habituels ne s'aventurent pas en câble ADSL.

C'est dans l'optique de couvrir les zones blanches de son territoire et mieux desservir les 6% de sa population et professionnels trop éloignés des bornes ADSL que la mairie de Saint-Leu a fait appel à des opérateurs privés offrant du wimax, une sorte de wifi avec un plus grand rayon d'action.

En partenariat avec le service informatique du TCO, puisque cette compétence entre dans le champ d'intervention de l'intercommunalité de l'Ouest, un opérateur est privilégié courant 2011.

Afin de faciliter l'installation d'antennes relais sur des pylônes pour quadriller les zones blanches, la mairie de Saint-Leu, comme cela est d'usage, met à disposition de l'opérateur des parcelles communales, le plus souvent des locaux techniques ou des bâtiments municipaux (comme l'antenne située à côté du poste de police, à la Pointe des châteaux ou encore à Bras Mouton).

Le problème soulevé par des observateurs de ce dossier tient dans la mise à disposition de bâtiments de la mairie alors qu'aucune convention d'occupation n'aurait jamais été signée, ce qui constitue une première énigme dans la contribution financière obligatoire à laquelle tout fournisseur est soumis.

"Depuis le début, un seul et unique opérateur a été privilégié. Aussi bien au niveau des espaces mis à disposition sans qu'on en connaisse les engagements réciproques du fournisseur et de la mairie mais aussi dans la mise en publicité des autres fournisseurs de la place, toujours relégués à la portion congrue", expliquent nos sources.

Selon les informations dont nous disposons, le TCO, qui pilote ce genre d'opération pour le compte des communes de l'Ouest, aurait réactivé l'opérateur engagé auprès de la commune de Saint-Leu pour qu'une convention en bon et due forme soit enfin actée en cette fin 2013. Une réactivation intervenue comme par hasard fin octobre, au moment même où nous venions de solliciter l'intercommunalité pour des demandes de précision. Depuis, ni le TCO, ni la ville de Saint-Leu n'ont répondu à nos demandes. La société ciblée occuperait donc toujours sans titre des bâtiments communaux.
Vendredi 13 Décembre 2013 - 16:09
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1898 fois




1.Posté par tagoun le 13/12/2013 16:40
Whoa ! bravo zinfo974 vous avez trouvé l'affaire du Watergate réunionnais......à quand le prix Pulitzer pour cette brillante enquête ?

2.Posté par dipadutout ! le 13/12/2013 18:15
Mais les mairies ouvre les marchés à qui ils veulent ! Le wimax n'est pas soumis à une obligation de mutualisation, seuls ceux qui ont une licence peuvent s'implanter ! Le wimax ce n'est pas du FTTH !
Si l'opérateur veut mutualiser ses fréquences alors là il y aura partage !

3.Posté par babar le 13/12/2013 19:27
il n'y a pas de fumée sans feu. pourquoi la mairie et le tco ne disent rien?
@post 2 : j'ai bien lu : l'article ne parle pas d'obligation de mutualisation mais d'occupation sans titre de batiments publics par un privé. quel intéret pour une collectivité d'être aussi peu regardante? si pas de convention = pas d'engagements réciproques. à creuser

4.Posté par JORI le 13/12/2013 19:47
2.Posté par dipadutout ! le 13/12/2013 18:15
En dernière ligne nous avons :"La société ciblée occuperait donc toujours sans titre des bâtiments communaux" et c'est là que réside le problème avec ce qui en découle et non une quelconque mutualisation de fréquences

5.Posté par humhum le 14/12/2013 08:35
Pierrot
En cette fin d'année généreuse, aurais tu aussi des cadeaux pour le président de région? Ou préfère tu servir Mame Dindar, Titi Robert, et ceux qui entraveraient la carrière politique de ton champion?

6.Posté par joevany le 14/12/2013 20:06
Oté ti vé que la reunion i reste dand fénoir quoué touer la point rien pou fé comme dit le patois prend deux ptits bois tou sad zafair les important pou nou ti escamote parceque zélectiob y arrive arrete bouche nout yeux déjà nou lé pas malin

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales