Politique

La mairie de Saint-Denis répond à Jean-Jacques Morel

Monique Orphée, première adjointe au maire de Saint-Denis, entouré de Jean-Claude Fidji et d’Ericka Bareigts, deuxième adjointe, ont tenu à répondre aux critiques de Jean-Jacques Morel sur les promesses non tenues par l’équipe de Gilbert Annette.


La majorité municipale dionysienne n’a pas du tout apprécié les propos de Jean-Jacques Morel, délégué de circonscription de l’UMP qui avait dit que “Gilbert Annette et son équipe n’ont rien fait depuis leur accession à la mairie de Saint-Denis.
“Jean-Jacques Morel affirme des contrevérités, il est de mauvaise foi. D’une part en 2008, nous avons respecté nos engagements dont l’attribution de 300 € aux non titulaires qui ont un CDI”, a souligné Monique Orphée, première adjointe au maire.
“Lors de la campagne électorale, Gilbert Annette avait promis un treizième mois à tous les employés municipaux”, avait dit Jean-Jacques Morel lors de sa conférence de presse. “A notre arrivée, nous avions dû adapter nos décisions à la situation financière de la mairie. L’équipe précédente ne nous avait pas donné tous les chiffres”, poursuit la conseillère municipale.
Concernant les contrats aidés, c’est Ericka Bareigts, deuxième adjointe, qui a défendu la position municipale. “Il n’y a pas que 169 contrats aidés à Saint-Denis, il y en a 712. Pour maintenir un tel niveau d’embauche, la municipalité paye 4 millions d’euros d’assurance chômage”.
“Cette charge sociale n’existait pas l’année d’avant. Essayer d’imaginer ce qu’on va devoir payer, si on utilise le millier de contrats sur les 4 500 supplémentaires prévus par l’Etat”, indique Ericka Bareigts.
Les trois conseillers municipaux ont également mis l’accent sur les projets de la mairie de Saint-Denis : “Le village d’Art à Jeumon, Horizon 21, le Cœur vert, Espace océan, le boulevard Nord…”. Sur le boulevard Nord estimé aujourd’hui à 250 millions, un accord de principe a été signé avec la Région Réunion.
“En parallèle, il faut gérer le quotidien. Ainsi, le CCAS fait face actuellement à 7 000 demandes. Certaines doivent choisir entre payer le loyer et manger…”

Samedi 14 Février 2009 - 07:45
Jismy Ramoudou
Lu 1355 fois




1.Posté par Super Choupette le 14/02/2009 09:33
Lé pas grave Jean Jacques. Le vrai leader de la droite. C'est toi ! C'est la raison pour laquelle ils te tapent dessus.
Bon courage

2.Posté par MoA le 14/02/2009 10:40
Je constate encore une fois que nos chères politiques ont plein d'idée sur les actions qui dépassent leurs champs d'activité. Pourquoi la mairie ne propose t-elle pas de revoir ses prélèvements sur les impôts locaux ?

3.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 14/02/2009 11:33
Il n’y a pas que 169 contrats aidés à Saint-Denis, il y en a 712. Pour maintenir un tel niveau d’embauche, la municipalité paye 4 millions d’euros d’assurance chômage”.
“Cette charge sociale n’existait pas l’année d’avant."

Alors, la, j'ai besoin qu'on m'explique... De tete ca ferait 543 contrats aides embauches l'annee de l'election, soit a peu pres 4 fois le volume de contrat qui existaient precedemment... Ils sortent d'ou, ils font quoi, la chambre regionale des comptes en dit quoi?

4.Posté par david le 14/02/2009 11:40
Dans la video, Monique Orphée fait une phrase qui n'en finit plus, juste pour nous dire que leurs 10 mesures doivent être "validées" par la goyave de france Montebourg. C'est lamentable.
Je crains le pire pour leurs propositions sur les "aides aux entreprises"...

5.Posté par MICHEL le 14/02/2009 15:55
"A notre arrivée, nous avions dû adapter nos décisions à la situation financière de la mairie. L’équipe précédente ne nous avait pas donné tous les chiffres”, poursuit la conseillère municipale". Quel GAG ! 300 € représenterait un 13 ème mois??? Avec tous les employés militants PS qui bossent à la mairie depuis plusieurs années, Mme Orphée n'avait pas les bons chiffres??? Qui sera aussi crédule pour avaler ces balivernes???

6.Posté par RM. le 14/02/2009 16:19
Autant de commentaires par l'enervé de service, qui ne propose pas de solution et qui est depuis presque un an aux affaires avec des résultats pour ne pas être méchant de trés décevants
Découvrir la crise J'ai envie de dire je l'ai rencontré elle va bien... Et puis quel beau pretexte pour être et justifier l'immobilisme.
Voila quelqu'un pour qui la crise n'a pas eu d'effets, lors d'un conseil municipal une situation à été trouvé pour compenser sa perte de pouvoir d'achat, voir le cr du conseil municipal à cet effet.
Des centaines de travailleur à la mairie apprécieront; l'indecence n'a pas de nom...
Le tout avec la bénédiction et le soutient total de "Don Annette"

7.Posté par MICHEL le 15/02/2009 19:09
Une précision qui est un secret de polichinelle : Le propre fils de Gilbert ANNETTE travaillait sous Victoria au service contrôle de gestion. Alors quand Mme Orphée feint de ne pas avoir eu les bons chiffres quand elle était dans l'opposition elle n'est pas crédible.

8.Posté par Rocket le 16/02/2009 06:41
Pourquoi s'abaisser à répondre à un morel (exprès sans majuscule...). Ce type n'est rien!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales