Economie

La lutte contre le travail illégal et la fraude renforcée


La lutte contre le travail illégal et la fraude renforcée
La deuxième Commission nationale de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement des travailleurs s’est tenue hier, présidée par le Premier ministre, Manuel Valls. Le but était de faire le bilan du Plan national de lutte contre le travail illégal 2013-2015 et de présenter le plan 2016-2018.
 
Le nombre de travailleurs détachés a augmenté de 25% en 2015 (285.000 travailleurs détachés) avec le BTP et les entreprises de travail temporaire regroupant la moitié des travailleurs détachés de France, en majorité venus de la Pologne, du Portugal, de l’Espagne et de la Roumanie.
 
Concernant la lutte contre le travail illégal, 57.300 établissements ont été contrôlés en 2014 et 15.300 infractions relevées: le travail dissimulé et l’emploi d’étrangers dans titre de travail.
 
À La Réunion, dix opérations ont été menées en 2015 dans les secteurs du BTP, les garages, les organismes de formation, les sociétés d’achat d’or, les restaurants, la canne à sucre et les auto-écoles.
 
Au total, 334 entreprises et 939 salariés ont été contrôlés, donnant lieu à 108 procès-verbaux de travail illégal, selon la DIECCTE (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). Une baisse par rapport à 2014 où la DIECCTE en avait enregistré 183.
 
Le Plan national de lutte contre le travail illégal 2016-2018 a donc été présenté. Il a pour but de faire évoluer la réglementation européenne et nationale pour lutter plus efficacement contre la fraude au détachement et renforcer davantage les contrôles et les adapter à l’évolution des fraudes.
Mardi 31 Mai 2016 - 11:08
Lu 1137 fois




1.Posté par L espérance le 31/05/2016 12:27
quand vous allez vous mettre autour d une table ou voté une loi pour que ses ÉLUS arrêtent de trimé sur la population VOLÉE DÉTOURNER NOTRE ARGENT FRAUDER ET CORROMPRE LEUR CITOYEN
pour aller la petite sur la classe moyenne vous êtes fort TOUS UNIS mais pour interdire de faire et VOTER CONTRE VOUS sa vous arrange pas

2.Posté par bandedecon le 31/05/2016 12:45
des travailleurs illegales c'est des mecs qui bossent au noire sur le dos de la metropole en touchant les aides sociales....si on enferme tous ce petit monde y va rester personne a la reun....

3.Posté par GIRONDIN le 31/05/2016 13:09
Plus de 286 000 travailleurs détachés ont été déclarés à l'administration française l'année dernière, soit une hausse de 25% par rapport à 2014.

286 000 chômeurs.....

4.Posté par KLD le 31/05/2016 15:02
une bonne chose dans un "état de de droit" , c'est la formule consacrée et rassurante , non ? pas de raison que certains se fatiguent à payer rubis sur ongle ( non "gomminés" , les ongles) les impots au titre de la "solidarité nationale" et que d'autres fraudent pour profiter !!!!!!!!!!!!!! un minimum d'esprit citoyen , si on veut parler de civilisation ( pardon , c'est un grand mot) citoyenne .....................................citoyens français , vous avez dit ? vive la République !

5.Posté par polo974 le 01/06/2016 13:40
Vu la photo, il y a aussi un sacré problème coté sécurité sur les chantiers.

Il n'y a pas de plinthe au garde-corps, le mec bosse sur une échelle qui n'est pas un poste de travail, le tout sans aucun harnais.

À part ça, tout va bien...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales