Politique

La longue explication d’André Thien Ah Koon pour motiver sa consigne du second tour

Lundi 24 Avril 2017 - 17:40

Avant même le délai de 48 heures qu'il s'était fixé, le maire du Tampon a finalement décidé, comme au premier tour, de ne pas donner de consigne de vote et de ne pas prendre "part à cette confrontation nationale".


La longue explication d’André Thien Ah Koon pour motiver sa consigne du second tour
Les résultats de ce premier tour, tant sur le plan national qu’à la Réunion, interpellent l’ensemble des responsables politiques.

C’est une nouvelle situation qui est créée et qui mérite une analyse sérieuse et approfondie, à la hauteur de sa gravité.

Je me limiterai dans cette déclaration à faire part de mon analyse des résultats intervenus à La Réunion et au Tampon.

Le premier enseignement de ce vote est le rejet cinglant des partis politiques traditionnels qui ont structuré durant des décennies la vie politique française, et qui ont dicté la marche à suivre aux Réunionnais.

Ainsi, l’échec électoral est flagrant, tant pour la Plateforme de la Droite que pour le Parti Socialiste.

En effet, plus de la moitié des votants ont exprimé leur protestation en choisissant des partis à l’extrême-droite ou à l’extrême-gauche de l’échiquier politique.

À cela, il faut prendre en compte le vote en faveur d’Emmanuel Macron, arrivé en troisième position à la Réunion, qui exprime également une volonté de renouvellement et de changement.

Le deuxième enseignement c’est la perte d’autorité des élus et l’autonomie des électorats qui n’ont pas répondu aux consignes de vote.

Les scores élevés de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen dans plusieurs communes vont à l’encontre des consignes formulées par les Maires et leur parti.

Cette émancipation des électorats qui s’affranchissent des Diktats valide la démarche que nous avons adoptée au Tampon, en laissant à la population la liberté de choix.
 
Troisièmement, il appartient aux responsables politiques de prendre acte de la volonté de changement exprimée par la population.

Il faut entendre le message des électeurs et faire preuve de lucidité en mesurant la gravité de la situation.

Le malaise est profond et si les responsables politiques ne prennent pas la mesure de ce malaise, il y a fort à parier qu’ils disparaissent, entraînant la Réunion dans le gouffre.

L’importance de l’abstention exprime déjà ce divorce entre la classe politique et le peuple.

L’exemple désastreux du référendum de 2005 sur le Traité de l’Union Européenne où le vote négatif exprimé par les Français a été méprisé et bafoué ne doit pas se reproduire.

Quatrièmement, la grande leçon à tirer, c’est qu’il faut traiter réellement les problèmes de fond posés par la population si on veut faire reculer les extrêmes.

Le combat contre l’extrémisme ne relève pas de l’incantation ni de la posture, mais exige des décisions et des mesures concrètes pour changer la situation.

Ainsi, la question de
- la gouvernance et de l’orientation de la politique européenne ;
- l’avenir de l’agriculture, des filières de la canne, de l’élevage, du maraichage ;
- le problème du chômage structurel ;
- les difficultés des producteurs, des artisans, des petits commerçants ;
- la crise du logement ;
- le développement de la précarité et des phénomènes de pauvreté ;
- l’absence de perspective pour les jeunes ;
- les personnes âgées oubliées dans la misère,
sont autant de questions concrètes auxquelles il faut apporter des réponses concrètes.

Le non-règlement de ces problèmes qui restent en suspens et qui s’aggrave de jour en jour, nourrit le désespoir.

Le travail à accomplir est donc colossal et le changement doit intervenir à tous les niveaux.

Les élections législatives qui se profilent déjà devront être l’occasion pour les candidats de présenter des programmes répondant réellement aux attentes et aux préoccupations de la population.

Mais le rendez-vous immédiat qu’ont les Réunionnais comme tous les Français, c’est le second tour de l’élection présidentielle, le dimanche 07 mai.

Nous nous sommes concertés au sein de l’équipe de la majorité municipale et à la lumière de l’analyse de ce scrutin, nous avons fait le constat de l’extrême diversité des votes des électeurs dans notre commune qui se retrouvent dans les différents courants qui se sont exprimés. Nous avons le devoir de les respecter.

Nous ne souhaitons donc pas, par une prise de position en faveur d’un candidat dans le cadre d’une élection nationale, provoquer des divisions parmi nos administrés alors que le développement de notre commune doit se faire harmonieusement avec tous.

A l’heure présente, la préservation de l’unité de notre électorat est précieuse pour bâtir l’avenir dans un contexte de graves difficultés.

Dans l’esprit de la démarche que nous avons adoptée pour le premier tour, nous ne prendrons donc pas part à cette confrontation nationale et nous laissons les électrices et les électeurs libres de leur choix.

André THIEN AH KOON 
Lu 4119 fois



1.Posté par Tibertel le 24/04/2017 18:31

Il aurait pu annoncer que personnellement il votera pour Mme LE PEN

2.Posté par Candide le 24/04/2017 18:39

Tout cela pour ça ?
Prenez votre retraite, André, vous n'êtes plus en mesure de faire les bons choix pour la population, ne finissez pas comme les dictateurs ou comme votre ami Vergès.

3.Posté par Annie Bal le 24/04/2017 18:44

une attitude responsable que j'pprécie
il ne prend pas ses électeurs pour des cons comme certains ...

4.Posté par Joseph le 24/04/2017 19:45

Bravo Mr Tak, responsabilisez vos électeurs, et ne pas les traiter comme des moutons, en criant au loup.

Mme Le Pen a plus de charisme que le petit Macron, qui se ferait bouffer tout cru par Mr Trump, ou Mr Poutine.

Assez de Hollande et sa bande de bisounours incapables !

5.Posté par y.féry le 24/04/2017 20:47

Non, Annie Bal, il ne donne pas de consigne mais il réunit son personnel la veille de l'élection... pour leur parler de la pluie et du beau temps sans doute.

6.Posté par GIRONDIN le 24/04/2017 20:51

Une longue explication !!!!!

Vous vous êtes à 3 ou 4 editos !

Exorcisme ? Sur zinfo c'est le vendredi, non ?


7.Posté par klod le 24/04/2017 22:05

girondin , pour deux trois certains c'est tous les jours ......... hi,hi .

8.Posté par GIRONDIN le 24/04/2017 22:42 (depuis mobile)

7. klod
👍

Alors mon ami heureux ?

9.Posté par Kaloupillé le 24/04/2017 22:57

le TAK il serre les fesses si Marine LE - PEN .... y gagne car il a toujours été un vrai Communiste avec la Famille Vergès au PORT île de la Réunion ...il pourrait plus magouiller sue l' île et aller voir Dipavali des Zarabes pour avoir des Voix pour voter pour lui ça l' inquiète au Tampon....

10.Posté par VISIONNAIRE le 25/04/2017 03:50

alors comme ça ,on prépare les legislatives papa TAK!!!!! et vi veut gagner et surtout pas heurter les tamponnais.....mais avec le non cumul des mandats!ma question est?qui sera designer maire après!!!!vous abandonnez le tampon!!le pouvoir et toujours plus.si cest MONDON BEN LAISSE TOMBER et surtout pas le JACQUET .....

11.Posté par @post1 le 25/04/2017 06:58

Après les lapins crétins, voilà le devin crétin.

Vous n'avez pas lu la déclaration ou vous êtes réellement débile ?

TAK semble être le seul homme politique Reunionnais qui se démarque en n'adhèrant pas à ce pitoyable mouvement qui consiste à soutenir un candidat que l'on insultait encore la veille. Il n'a jamais été pour Lepen, mais cela n'empêche pas d'en respecter les électeurs, autant que ceux de JL Melenchon qui ont exprimé aussi leur rejet de la classe politique actuelle.

Le front républicain est une insulte à la démocratie. Il insulte les électeurs de tous bords. Autant ceux de Lepen que ceux des autres candidats qui voient leur "leader" rejoindre l'ennemi.

Derrière cette prétendue morale se cache, en fait, une manoeuvre de préservation des mandats et des rentes de situation de ces politiciens qui craignent de perdre leur statut, leur pouvoir et leurs indemnités. On appelle cela l'opportunisme.

Moi, je n'ai pas voté Macron au premier tour. Par conviction et par foi en un programme.
Je ne tolére pas que l'on me dise de voter Macron au second tour.

Je ne voterai pas non plus pour Lepen, car l'adn du front national va à l'encontre de mes valeurs morales.

Je voterai donc blanc au second tour. Librement. Pas parce que "papa" me l'aura dicté, uniquement pour préserver sa peau de fesses,

Et si Lepen l'emporte finalement ce ne sera que par le résultat d'un vote démocratique et non par le résultat du dictat d'une classe politique arrogante et désespérée par sa propre impéritie.

Bravo au maintien des conviction politiques,
Bravo au courage politique,
Bravo Monsieur THIEN-AH-KOON !

12.Posté par run le 25/04/2017 07:44

C'est marrant comment un donneur de leçon ne 's'applique pas la règle expliquée du changement voulu par la population.
Je pense effectivement que les Réunionnais ont sanctionné les appareils traditionnels. Mais il restent attachés aux vieilles figures de la politique locale. Cela doit les rassurer.
Ne pas donner de consignes de vote n'est pas un acte respectueux de la part d'un maire mais bien la traduction d'un calcul électoraliste pour être réélu ou même élu dans une nouvelle fonction de député. Il pourra alors montrer qu'il rassemble.
Mais un politique est un homme de conviction et il doit donc donner sa vision donc nous informer sur le candidat qui s'en rapproche le plus. Marine LEPEN est certainement celle qui est la plus proche du Maire du Tampon il n'ose pas le dire c'est inavouable. Mr Thien Ah Koon est un maire proche de sa population c'est certain mais il ne peut être autre chose que politicien, il ne sait pas faire autre chose.
Il pourra toujours dire qu'il était personnellement proche du gagnant du second tour.

13.Posté par wtf le 25/04/2017 09:21

ben évidemment que l'électorat est moins captif : les gens sont un peu plus éduqués de nos jours. Ils réfléchissent un peu plus par eux même et n'ont pas besoin de consignes. Bien qu'il y ait toujours une partie de lobotomisé du ciboulot qui même lorsque vous leur dites que c'est black ils vous diront que non, c'est white parce que untel l'a dit. Mais pour cela, on ne peut rien faire.

Bon, de toute façon E.M ou Le Pen : l'un appliquera directement les directives et invectives de Bruxelles sans rechigner (il remu la queue le Junker) . L'autre, s'engage à renégocier les traités. Assez utopique, car cela impliquer l'accord des 27 autres Etats ! Mais bon, ça aurait au moins le mérité de faire du chantage.

14.Posté par TICOQ le 25/04/2017 10:04

Tout ça pour dire qu'on est assez grand pour savoir pour qui voter !

15.Posté par manon le 25/04/2017 11:34

Macron a des idées complètement opposées aux miennes aussi je voterai MLP.bien entendu je n'ai pas envie qu'on quitte l'UE mais elle sera obligée de modifier son programme de toute façon elle n'aura pas la majorité à l'AN

16.Posté par Jules Bénard le 25/04/2017 12:07

à TAK : lu et approuvé.

17.Posté par kersauson de (P.) le 25/04/2017 12:38

connais pas !!!
c est ki ce boug ?

18.Posté par Ticoqleshauts le 25/04/2017 16:40

Les infos que j'ai :c'est TAK et Laurence MONDON y part aux LÉGISLATIVES Et après lu donne Laurence MAiRE Et la suite c est BAISEMENT dans la cour d ANDRE

19.Posté par Délégué le 25/04/2017 16:46

Hier nous l'a été réunion et TAK l'a dit :lu reste notre MAIRE !.....lu la dit oui vu part pas :ARRÊTE ANDRE nos yeux les pas Boucher ni coller nous connais ou fout de notre gueule .... Ou ça va !..

20.Posté par Visionnaire974 le 25/04/2017 16:51

Fait ce que vit veue ANDRE c est Mme MONIQUE BENARD notre maire

21.Posté par run le 25/04/2017 18:36

Tak et Laurence Mondon
Super il y aura peut être un deuxième 4x4 à vendre à mada

22.Posté par Délégué le 25/04/2017 20:38

Je suis ce qu on appelle unDQ ( délégué de quartier ) et je sais que TAK et la famille MONDON y fait tout pour abattre et descendre Mme MONIQUE.... Et tout sous la direction de Mme TAK .... J ai été témoin .... Et je dénonce et je suis prêt .... Pu peur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter