Social

La ligue de l’enseignement éduque contre le racisme

Dans le cadre de la semaine nationale d’éducation contre le racisme du 18 au 25 mars 2009, la Ligue de l’enseignement et ses partenaires organisent le village fraternel ou la lutte contre les discriminations. Les jeunes seront interpellés à travers des débats, des plateaux culturels, des animations, des jeux concours et des spectacles.


Selon Frédéric Salvan, président de la Ligue de l’Enseignement Fédération de la Réunion, l'île est concernée par la xénophobie et la discrimination économique. L’objectif des actions de la Ligue est d’éduquer les jeunes Réunionnais à une prise de conscience. "Les communautés qui composent notre île ont une histoire commune. Mais la discrimination économique existe. On ne peut pas nier qu’il y a des discours racistes. Ce stéréotype existe à La Réunion".

Cette année, la Ligue de l’enseignement veut impliquer les écoliers, les collégiens et les lycéens sur quatre thèmes en rapport avec l’origine ethnique, le handicap, le sexe et l’âge. "Il est important d’éduquer et de dire qu’on est tous égaux", affirme avec vigueur le président de la Ligue. Ce dernier constate que malgré un racisme peu présent, il a quand même tendance a se développer rapidement, en particulier vis à vis des populations immigrantes (Comores, Mayotte, Madagascar)...

La discrimination sexuelle sera également abordée lors de débat et de plateaux culturels. "Les enfants font déjà une différence entre les filles et les garçons" remarque Serge Fabresson, conseiller technique et Pédagogique de la jeunesse et des Sports qui est un partenaire de l’opération Village Fraternel. Il rajoute "qu’il est important qu’il y ait une prise de conscience et d’acceptation de la différence".

Le vendredi 20 mars L’APAJH (Association pour Adultes et Jeunes handicapés), située à la Maison Pierre Lagourgue dans la zone d’aménagement de Beau Séjour de la Commune de Sainte-Marie, à proximité immédiate du collège de Bois rouge, accueillera le Village fraternel et participera à l’organisation de débats et de plateaux culturels. Une animation avec les écoles primaires de Saint-Denis est prévue pour le lundi 23 mars. Le lendemain, un film débat sur les violences faites aux femmes au lycée Evariste de Parny sera diffusé. Le même jour, des courts métrages et des débats se tiendront au collège Thérésien Cadet de Sainte-Rose.

Mardi 17 Mars 2009 - 18:50
Karine Maillot
Lu 598 fois




1.Posté par gossip-guys le 17/03/2009 19:27
Non, le pire a la réunion c'est l'homophobie !!! Les media en font un sujet tabou ici plus qu'ailleur alors pitié parlez en un peu !
Merci

2.Posté par Labruti le 17/03/2009 22:30

Lé vré, na in sèl rass, la rass iminn, mé alor, fèr krware réniyoné ke nout toute lé égal, kan mi wa lo pèp réniyoné i viv andesou la mizère, et que ceux qui prônent cette égalité fraternelle sont majoritairement des étrangers, mi di bravo, mé iyarive in moman le kloroform i pran pi dosi nou poukwé mon péi lé okipé, zot, zot la koni i falé sass zalman dosi zot bonn tèr fransèz, si nou réniyoné ni vé fé parèy, toude suite zot i di anou, nou lé rasiste. Ne pensez vous surtout pas qu'il s'agit d'un problème de colonialisme maintenant le réunionnais dans le carcan de la départementalisation coloniale. Si vous avez refusé d'être germanisé, pensez que les réunionnais légitimement ont le droit de dire non à l'occupation de leur pays, et d'être fransizé.


3.Posté par papapio le 18/03/2009 08:05
Vous avez oublié la plus répendue de toutes les discriminations Educatives, celle qui touche les Pères, dont l'autorité Parentale FACTICE, n'est toujours pas reconnue à l'Ecole de la République...
Droit de se présenter ou voter aux élections Parents d'Eléves
Droit d'assister aux Réunions Parents Professeurs
Droit d'accés aux Carnets de Liaisons
Droit de Choix scolaire des Enfants
Refus du recteur ou Inspecteur de RECEVOIR les PERES
L'ACTE USUEL ne peut plus courcircuiter l'Autorité Parentale des PERES...
Plus AUCUN SUJET TABOU, souvenez vous !

4.Posté par Christian le 18/03/2009 09:56
Je salue cette initiative qui je l'espère ancrera durablement l'article 1er de la déclaration des droits de l'Homme dans l'esprit des générations futures.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales