Social

La jeune étudiante malgache autorisée à terminer son année scolaire


La jeune étudiante malgache autorisée à terminer son année scolaire
Zinfos974 vous racontait le 8 avril dernier l'histoire d'une jeune étudiante malgache menacée d'expulsion (lire ici ).

Après plusieurs jours de lutte de la Ligue des droits de l'Homme, de l'Unef et du Réseau éducation sans frontières, le préfet a accepté de suspendre son expulsion jusqu'à la fin de son année scolaire.

La section de Saint-Denis de la Ligue des Droits de l'Homme "se félicite de la décision de Monsieur le Préfet de La Réunion d'autoriser la jeune étudiante Malgache à terminer son année scolaire".

Cette décision va permettre à cette jeune étudiante "d'arrêter de vivre dans l'angoisse d'une expulsion". Un cas qui n'est pas isolé car tous les ans des étudiants de la zone se battent pour bénéficier de l'obtention de titres de séjour qui couvre toute leur scolarité et leur permet de se former dans les meilleures conditions.
Mardi 13 Avril 2010 - 13:58
Melanie Roddier
Lu 1033 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 13/04/2010 16:25
Nous sommes très heureux pour elle de ce dénouement....

Tandis que la "Ligue des Droits de l'Homme" continue a refuser d'intervenir pour les 90% d'Enfants et Pères Français déboutés des lois paritaires, et que la Préfecture continue a refuser de nous recevoir ou de répondre a nos multiples demandes, depuis 2004...... Sgulp.... Gros malaise chez les "institutionnels"...

2.Posté par Zulu 5 le 13/04/2010 18:18
Cette jeune malgache pourra désormais poursuivre ses études normalement. Le préfet dans ce cas précis a fait montre de compassion, à l'image du président français, relatifve à l'étudiante marocaine. Cette malgache est une jeune fille, propre, sans histoire, faisant partie de la diaspora malgache, terme impropre car réducteur sur la réalité éthnique de l'ile.

3.Posté par OZAK le 13/04/2010 22:21
Je connais des cas plus douloureux pour lesquelles l'administration reste sourde ( étrangers gravement malades, femme enceintes devant quitter leur compagnon, épouse -malgache, résidente sous le couvert d'une autorisation de séjour provisoire- d'un français sommé de regagner Mada après le décès de l'époux qu'elle avait assisté dans sa longue maladie quand bien même qu'elle avait un emploi dans un collège et deux enfants scolarisés à la Reunion etc....).

A chacun sa chance...

Compassion de la part de Sarko ? Vous révez, démarche purement électoraliste...( la preuve "la démission" du préfet.

Seuls comptent les chiffres.....

4.Posté par francis le 14/04/2010 11:18
Le préfet aurai du conditionné tout cela par une obligation de résultat et une obligation de remboursement des frais d'étude en cas d'échec. C'est dur mais ca aurai eu le mérite de la secouer un peu car elle n’est pas trop motivé la malgache même après 2 ans d’échec !

5.Posté par SaSa le 18/04/2010 01:40
j'ai visité la Run cette année!!! beau pays et effectivement, situé près du mien, qui est Mada :)
Francis, j'habite en France, et ici, en métropole, il y a plein d'étudiants qui viennent des quatres coins du monde 'Chinois, anglais, américains, indiens, malgaches, etc.... et ils ne sont pas soumis à une obligation de résultat!!!!! Je ne sais pas où tu habites, mais ce serait bien que voies un peu plus le monde dans sa grandeur!! ou sèchement, il faudrait que tu regardes plus loin que ton nombril...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales