Economie

La galère des planteurs de l'Ouest

Les planteurs du bassin cannier de Savanna en ont ras-le-bol. Après avoir été pénalisés durant une dizaine de jours au début de la campagne, ils sont une nouvelle fois soumis aux aléas techniques de la balance de Stella, à Saint-Leu. La plate-forme ne réceptionne plus les cannes à sucre depuis ce lundi, ce qui aurait pour effet de grossir les retards accumulés depuis le début de la coupe.


La galère des planteurs de l'Ouest
Les planteurs semblent ne plus savoir à quel saint se vouer. Après avoir été soumis aux difficultés du début de campagne pour raisons techniques, ils sont, depuis ce lundi, dans l'incapacité de livrer leurs cannes à bon port, c'est-à-dire à Stella, une des plate-formes de réception cannière de l'Ouest.

La balance de Stella en stand-by

Selon le président de la Chambre d'agriculture de la Réunion, Jean-Yves Minatchy, "les cannes n'ont pas été livrées lundi et mardi en raison du préavis de grève". Mais ce mercredi matin, certains planteurs ont eu la surprise de voir la plate-forme fermée. "La balance de Stella ne réceptionne pas les cannes à cause d'un grappin en panne", explique le président de la CGPER. "Ce grappin présentait des défections depuis la semaine dernière et aucune disposition n'a été prise", estime Jean-Yves Minatchy qui demande par ailleurs l'installation, au plus vite, d'une "grue mobile" afin d'assurer la reprise des réceptions.

Ce mardi, la CGPER avait déjà réuni ses adhérents et plusieurs planteurs des centres de réception de l'Ouest (Grand-Pourpier, Tamarins et Stella) pour dénoncer les retards pris dans la campagne sucrière. "Cette semaine encore, ces planteurs ne pourront pas livrer leurs cannes le lundi 11 et le mardi 12 octobre en raison du mouvement de grève national pour les retraites", précisait Jean-Yves Minatchy sur une exploitation de l'Ermitage.

Les retards s'accumulent dans l'Ouest

"Après une période où le taux de richesse a été médiocre (13,33%) et où des retards ont été pris dans la livraison de cannes, les planteurs s'inquiètent des dysfonctionnements de l'usine du Gol d'autant plus que la richesse s'améliore nettement (14,33%)", dénonce le président de la Chambre verte. Résultat, la coupe accuserait un retard de 68.000 tonnes depuis son lancement dans l'Ouest, ce qui ne semble pas être le cas dans l'Est même si des blocages avaient été réalisés par les planteurs eux-mêmes (Voir "Le conflit perdure entre les planteurs et les usiniers"). "Plus on avancera dans le temps, plus les facteurs climatiques ralentiront l'avancement de la campagne dans l'Ouest", regrette le planteur de l'Est.

En réponse, le syndicat propose une augmentation rapide des quotas d'apport et de la capacité de réception de l'usine du Gol. Car, du côté des planteurs concernés, on est plus très sûrs de pouvoir terminer la coupe dans les délais impartis, soit avant la mi-décembre prochain.
Mercredi 13 Octobre 2010 - 12:40
Ludovic Robert
Lu 1123 fois




1.Posté par Risible le 13/10/2010 14:56
Ils font la grève puis ils seplaignent du retard
Ils ne prendraient pas les gens pour des cons ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales