Politique

"La fusion Casud-Civis est devenue inévitable"


"La fusion Casud-Civis est devenue inévitable"
La crise politique que traverse la Casud incite le Collectif pour le développement de la Microrégion Sud à réagir.
 
Pour Krishna Damour, son porte-parole, le risque d’une mise sous tutelle de la Casud, qui affectera le développement de la micro-région, doit trouver "une issue politique".

Cette solution semble se dessiner, selon lui, avec l’implication d’un "maire apparenté UDI/Objectif Réunion et d'un député-maire socialiste du progrès, et ce malgré l’approche des Régionales". Ils montrent "une démarche responsable pour sortir de cette crise dans l’intérêt général de la population" selon le représentant du collectif.
 
Cette crise conduit le collectif à renouveler son message de création d’une unique communauté d’agglomération pour le territoire du sud. "Une revendication que nous  évoquons depuis 2006. Et d’ailleurs, nous avions déjà eu un entretien de travail à ce sujet avec le précédent sous-préfet. Mais, à l’époque, les décideurs politiques étaient réticents. Si aujourd’hui, le sud se retrouve avec deux EPCI, dois-je rappeler que c’était également pour des raisons politiques politiciennes. Nous héritons donc d’une particularité d’avoir deux EPCI pour une même micro-région. Un Situation unique à La Réunion", déplore-t-il.
 
Les "mentalités des principaux protagonistes" semblent aujourd’hui "prêtes" à envisager l’éventualité de cette fusion. D’une part pour des raisons budgétaires. D’autre part, la création d’une grande intercommunalité offrira, sur un plan stratégique, un souci de cohérence évidente selon lui.
 
Le Collectif prend aussi appui sur les dernières tendances législatives introduites par la réforme territoriale (Notre). "L’essence de cette réforme, c’est la diminution du millefeuille administratif. Le projet de loi du 17 juin 2014 poursuit l’objectif d’une diminution du nombre de syndicats intercommunaux au profit d’EPCI à fiscalité propre. Et afin que ces opérations soient terminées au 31 décembre 2016, le projet de loi met en place une procédure dérogatoire au droit commun qui permet au préfet de créer, de modifier, de fusionner tout EPCI", rapporte Krishna Damour.
 
Un projet de loi qui prévoit qu’au 1er janvier 2017, les intercommunalités devront être organisées autour d’un même bassin de vie. "Je vois mal dans le cadre de ces prérogatives dictées par la loi que le préfet puisse tolérer deux municipalités limitrophes faire partie de deux EPCI différentes telles que Le Tampon et Saint-Pierre. Le rapprochement des deux EPCI du sud est devenu inévitable".
 
Vendredi 22 Mai 2015 - 14:48
Lu 1527 fois




1.Posté par maçonnerie le 22/05/2015 17:44
la fusion CASUD, CIVIS, TCO, CIREST, CINOR est inévitable...
Un CR
Un CD
Une Communauté de communes.

voilà la logique à instaurer !

2.Posté par toutou le 22/05/2015 18:18
Il ne faut pas oublié de dire qu'il y aura des doublons, regarder l'actualité sur la fusion Lafarge Holcim: 200 licenciements en France.

3.Posté par KLD le 22/05/2015 19:16
fusion ou fission ? au niveau du résultat , c'est pas la meme chose !

4.Posté par RC le 22/05/2015 20:47 (depuis mobile)
Une belle fusion
D'amour une bonne idée pour l'économie de cette ville
Bonne continuation

5.Posté par Oscar DUDULE le 23/05/2015 01:24
La logique et la sagesse commanderais une fusion entre les deux EPCI du Sud. L'ensemble de la population y gagnerait. Mais cela va t'il se faire ? Qu'en pense TAK

6.Posté par Jacob le 23/05/2015 07:49 (depuis mobile)
Et là titutirualisasion de tout les employés communaux pas seulement ce qui vienne de rentrer comme pour certains 6 mois et d''autres 1 ans les chefs on droit à des primes et les autres rien merci les élus

7.Posté par moin mi pense que … le 23/05/2015 10:22
Pourquoi la création des EPCI ?
Est ce que c'était pour faire des économies d'échelles et solutionner les problèmes communs à toutes collectivités ( Ex: Traitement des déchets ,..)
Or, il semblerait plutôt que les EPCI ont été aussi prétexte à de l'embauche supplémentaire avec des missions et surtout des résultats discutables tout en gardant les m^mes logiques d'embauche au sein des communes ( sureffectif ).
Personne n'a envi vraiment de cette fusion ( mis à part les contribuables ) car il y a des postes en jeu…
Résultat : augmentation de nos impôts !!

8.Posté par leon le 24/05/2015 13:56 (depuis mobile)
D'amour vous étés élu où ? Fermer votre g..... Vous représentez personne

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales