Economie

La fréquentation touristique en baisse de 6,8% à la Réunion en 2013

L’observatoire Régional du Tourisme de l’île de La Réunion et l’INSEE publient les chiffres de fréquentation de la destination en 2013. Premier constat, la fréquentation est en recul de 6,8% en 2013. Deuxième constat, les touristes dépensent moins dans notre île (-4%). Seule bonne nouvelle, 96% des touristes ayant fréquenté l'île se disent satisfaits ou très satisfaits. Voici le communiqué de l'IRT.


La fréquentation touristique en baisse de 6,8% à la Réunion en 2013
L’intérêt touristique de l’île ne se dément pas et fait toujours l’unanimité parmi les touristes : 96 % sont satisfaits ou très satisfaits. Néanmoins, la fréquentation touristique baisse de 6,8 % en 2013 en raison de la crise économique qui perdure en France. La destination a également dû affronter une crise liée au problème requin, fortement relayée par les médias dont le point d’orgues a été en septembre 2013 la fermeture provisoire de certaines plages et l’interdiction d’activités nautiques. Cette crise ébranle l’un des atouts majeurs de la destination Réunion, son bord de mer.

En termes de choix d’hébergements, les gîtes et les locations sont prisés alors que les hôtels pâtissent de cette désaffection. La dépense moyenne par touriste augmente de 3 % et s’établit à 729 euros.

La fréquentation touristique recule

Avec 416 000 touristes extérieurs en 2013, la fréquentation touristique de La Réunion se rétracte et affiche un recul de 6,8 %, retrouvant ainsi le niveau des années 2009-2010.

Les touristes en provenance de France métropolitaine restent largement majoritaires, représentant quatre touristes sur cinq. Ils sont cependant moins nombreux qu’en 2012 (- 5,3 %).
La clientèle européenne est en recul, cette année (- 8 %). La clientèle en provenance de la zone se stabilise.

Trois raisons principales expliquent ce recul sur le marché France : une image affectée, depuis 2012, par des retombées médiatiques négatives qui relayent les attaques successives de requins. Cette crise ébranle un des attraits majeurs de La Réunion : les plages de La Réunion sont présentées comme hostiles auprès des clientèles européennes en quête d’îles exotiques pour leurs vacances.

L’arrêt des dessertes aériennes en provenance des régions françaises, la réduction du nombre de vol par les compagnies aériennes ont également participé à la baisse de fréquentation.
En effet, le nombre de mouvements d’avions à Roland Garros, principal aéroport de l’île baisse depuis novembre 2011. Cette baisse s’établit à – 8% en 2013. Le nombre de passagers sur l’axe Métropole-Réunion baisse de 3 % en 2013.

La conjoncture économique sur certains marchés européens tels que la France, la Belgique, a provoqué un repli des vacances dans son propre territoire ou une recherche de destinations «soleil » à petits prix.

Des touristes moins nombreux quel que soit le motif de leur visite

En 2013, le tourisme d’agrément, qui représente 40 % de l’ensemble des clients de La Réunion recule de 7 %. Le tourisme affinitaire, motivé principalement par la visite de parents ou amis résidents à La Réunion, diminue également de 6 %. Le tourisme d’affaires qui représente 9 % des clients, chute de 17 %.

Les hébergements leaders : les gîtes et les maisons d’hôtes

Les hébergements marchands restent prisés par la clientèle (- 1%). Belles performances pour les gîtes et maisons d’hôtes qui progressent de 18 %.De bons résultats sont également enregistrés pour les meublés avec une augmentation de 2 %. Cependant les hôtels et résidences de tourisme voient leur taux de remplissage diminuer avec un chiffre à – 12 %. Avec la baisse du tourisme affinitaire, l’hébergement chez les parents et amis chute de – 13 %.

Plus de 9 touristes sur 10 sont satisfaits ou très satisfaits

L’intérêt touristique de l’île ne dément pas : 96 % des touristes jugent positivement l’intérêt de la destination et 94 % sont satisfaits ou très satisfaits de l’accueil en 2013. Les touristes sont un peu moins unanimes quant à la qualité du transport aérien. L’appréciation du rapport qualité-prix est mitigée : 29 % des touristes le considèrent moyennement satisfaisant et ils sont 8 % à l’estimer insatisfaisant.

Les voyages à forfait peinent toujours à trouver leur public. En 2013, seulement 15 % des touristes ont choisi ce type de vacances, soit 1 point de plus qu’en 2012.
Comme les années précédentes, 23 % des touristes profitent de leur séjour dans l’océan Indien pour visiter d’autres îles. L’île Maurice attire les trois quarts d’entre eux.

La durée moyenne des séjours dans l’île est de 16,7 jours à La Réunion. Ceux qui ont séjourné à l’hôtel y sont restés 6,2 jours en moyenne, contre 6,6 jours en 2012.

Des dépenses moyennes par touriste en hausse

Globalement, les touristes ont dépensé 303 millions d’euros durant leur séjour à La Réunion, soit 4 % de moins qu’en 2012.

Néanmoins, la dépense moyenne par personne (729 euros) augmente de 3 % en 2013. La dépense moyenne par ménage atteint, ainsi, son plus haut niveau avec 1 313 euros. Les « voyageurs loisirs » dépensent une fois et demie de plus, en moyenne, par jour et par personne (en hébergements, locations de voitures, loisirs et excursions) que les touristes affinitaires.
Mardi 22 Avril 2014 - 16:26
Lu 1618 fois




1.Posté par eric le 22/04/2014 17:41
Avec les problèmes liés au requin... On ne s'en sort pas trop mal cela aurait pu être pire

2.Posté par Bleue le 22/04/2014 18:07
Vu la conjoncture internationale c'est déjà pas mal !

3.Posté par Objectif le 22/04/2014 18:12
On ne peut que se réjouir :
- 96 % des touristes satisfaits ou très satisfaits
- en période de crise alarmante, seulement une baisse de 6.8 %
du bon boulot !
Avec un peu moins de communication négative sur les requins à la Réunion qui frôle la psychose, les résultats auraient été satisfaisants.
Tous les acteurs devraient pouvoir faire la promotion de notre île en la faisant connaître, en la respectant (ça c'est pour nous surtout, les habitants), en la valorisant par des initiatives nouvelles et innovantes.
Tout le monde y gagnerait.
La Région et l'IRT ne sont pas les seuls à devoir faire l'effort.
Le développement touristique est un enjeu pour nous tous, il faut en prendre conscience !!!

4.Posté par Guli le 22/04/2014 18:45
Et pourtant l’île de la réunion est la plus belle île du monde, bizarre !!!

5.Posté par noe le 22/04/2014 19:02
Il n'y a rien qui attirent les touristes chez nous ...
Je préfère les Seychelles plus conviviales et plus accueillantes ! et aussi Maurice et ses beaux hôtels !

6.Posté par jean-jacques le 22/04/2014 19:20
Un camouflet cuisant pour le président de Région qui a presque doublé le budget de l'IRT pour un résultat nul , lui qui fixait comme objectif lors de son élection de 600 000 touristes en 2015...

7.Posté par dègue le 22/04/2014 20:38
Aux problèmes de conjoncture s'ajoute le manque de qualité dans l'accueil proposé ; non pas matériélement mais humainement.

8.Posté par Tora le 22/04/2014 21:11
La Réunion est sans conteste la plus belle des îles et la diversité de ses paysages et de ses cultures en font une richesse exceptionnelle !!!
Les résultats sont loi d'être nuls. Quand on voit les prix des billets d'avion et toute la communication malveillante sur la crise requin qui a été menée, on peut même s'étonner que le travail de la Région ait pu atteindre, malgré tout, ce niveau en terme de fréquentation touristique.
Avec les nouvelles structures hôtelières de qualité que la réunion s'apprête à offrir aux viiteurs, on peut miser sur une augmentation certaine.
A condition qu'on ne nous en rajoute pas une couche sur le chikungunya, les requins, etc...

9.Posté par A objectif le 22/04/2014 21:11
La vrai donne est un recul de 17 pour cent. Imaginez vous , qu'ils vous pas avouer leur incompétence. Les gars ce n'est pas 6,8 pour cent mais quasi 3 fois plus
Merci les copains

10.Posté par audrey le 22/04/2014 21:33
c'est normal avec la crise requin, et les attaques des delinquants, deja que la semaine derniere une touriste s'est faite agréssée, en plus le billet est cher, cela n'en vaut pas vraiment le cout!!

11.Posté par Jijiji le 22/04/2014 21:39
A Hawai, Afrique du Sud, Australie aussi ils ont des requins et pas d'impacts.
Bizarre.

12.Posté par Une catastrophe le 22/04/2014 22:58
il reste quoi de l' île quelque paysage de la création de Dieu , l 'homme lui a détruit l 'île chaque jour / un exemple Sin-dni ressemble à Rien dégueulasse dégoutant même son architecture d'aujourd’hui vous parlé de touriste Mon Dieu mieux admiré l île sur une carte postale

13.Posté par La cruelle réalité le 22/04/2014 23:33
C'est impossible! La fréquentation 2009, avec l'IRT version Pierre Vergès (avec tout ce qu'on peut lui reprocher) était de 421900 touristes. Avec les dizaines de millions dépensés depuis l'arrivée des Robert's boys (and girls) il n'y aurait en 2013 que 416000 touristes ? Comme quoi les belles paroles et les belles promesses n'engagent que ceux qui y c..

14.Posté par le taz le 22/04/2014 23:52
comme d'hab, on voit la paille dans l'oeil du voisin, mais pas la poutre dans le sien.

quand on a un problème, on se réunit, on discute du problème (en toute franchise), on lance des études si le problème est complexe et quand on a identifié les causes, on détermine un plan d'actions qu'on met en oeuvre.
et éventuellement, on vérifie que le plan d'action a réglé ou pas le problème.

et à la réunion, personne pour discuter du produit touristique "REUNION", très très moyen selon moi, personne pour étudier si ce produit touristique déchaine les passions chez les touristes, et donc personne pour faire évoluer le produit, s'il peut évoluer.

et le plan d'action chaque année, c'est juste une campagne d'affichage, pas mal de voyage à l'oeil pour les super-experts en tourisme local.... (les copains politiques... mort de rire) et surtout zéro remise en cause sur le produit "Réunion".
par contre, l'ile devient de plus en plus sale sans que personne n'ait juste l'idée de la nettoyer un jour (un exemple au hasard), la destination de plus en plus chère et rien, vraiment rien pour faire baisser les prix... bref...

allez, la paille dans mon oeil, tout est de la faute du requin, et tout le reste est formidable....
nos voisins peuvent se frotter les mains... c'est eux qui récolteront les touristes...

15.Posté par Alain le 23/04/2014 01:05
Une île magnifique qui n'a pas été gâtée par l'actualité. Ça sera mieux l'année prochaine !

16.Posté par De Paris..... le 23/04/2014 08:04
la Réunion devenu la grand poubelle de l océan indien dans tout les domaines personne a su préservé l'île , le pouvoir , l' argent est l' assistanat pour le peuple y a plus rien a voir a la Réunion,

la Réunion c"est devenu la désunion ! avant une explosion social

17.Posté par REUNIONNAIS le 23/04/2014 08:27
Mais que fait l'IRT ? Ils ne sont pas bons dans la façon de communiquer !

18.Posté par 35° à l''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''ombre le 23/04/2014 08:59
Oui mais... Combien d'îles magnifiques et moins sales et surtout moins chères de par le Monde ?

Le tourisme de masse n'est pas pour demain ni pour après demain.

Bonjour l'accueil aussi. J'ai vu tout un groupe de mauriciens laissés en rade par un car jaune à Pierrefonds sous un arrête de bus. Le chauffeur ne voulait pas perdre de temps à leur expliquer comment rejoindre Saint-denis ( changement de bus à Saint-Leu).

Un jour à Mahébourg, une jeune à qui je demandais un renseignement dans la rue, a lui, raté son bus pour me conduire chez un opérateur téléphonique changer ma carte sim. Avec le sourire. Jamais je ne l'oublierai. Des anecdotes comme ça on en a plein, que ce soit en Asie ou edans l'hexagone (he oui). Ici on t'envoie chier, ou alors (mi coz créole mwin, mi conné pas kossa ou raconte à mwin). (Je voulais dire un jeune plus haut, faute de frappe, pressé ce matin)

19.Posté par La Réunion proute plus haut que ses fesses ! le 23/04/2014 11:03
La Réunion est la destination probablement la plus chère du monde.

Toutes les distances équivalentes de Paris sont moins chères ou beaucoup moins chères : Le Cap, Los Angeles, Hong-Kong.

Pour faire baisser le prix des billets, il suffirait que les Réunionnais de métropole se rendent compte en allant ailleurs (Los Angeles, Singapour etc.) une fois sur deux que le reste du monde est aussi beau que leur île.

D'ailleurs, pour trouver du beau, pas besoin d'aller si loin : l'Italie, l'Espagne, la Grèce offrent de merveilleuses perspectives de vacances !

Sans oublier la métropole elle-même (Alpes, Pyrénées etc.)

Armand GUNET

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales