Economie

La fréquentation touristique bondit de 5% en 2015

L'IRT et l'INSEE ont dévoilé ce mardi les chiffres du tourisme pour la destination Réunion


426.400 touristes ont visité l'île de La Réunion en 2015, c'est 5% de plus que l'année 2014, soit +20.700 visiteurs. En 2014, notre département avait accueilli 405.700 touristes.

Cette hausse intervient après trois années consécutives de baisse entamée en 2012. A titre de comparaison, en 2014, La Réunion avait accueilli 446.501 visiteurs. Un an auparavant, ce chiffre était même descendu à 416.001 visiteurs.

La part des touristes en provenance de métropole atteint 75% et continue de baisser. 14% proviennent de la zone océan Indien et 8% du reste de l'Europe. Le taux de visiteurs étrangers continue de progresser en trois ans. Il était de 19% en 2013 et atteint 22% en 2015.

Lorsqu'ils viennent à La Réunion, un quart des touristes profitent pour visiter d'autres îles, en particulier l'île Maurice dans trois cas sur quatre. "La diversification de clientèle se poursuit. Elle est portée principalement par les îles voisines de Mayotte et Maurice", affirment Danièle Le Normand, vice-présidente de l'IRT et Françoise Legros, responsable Enquête Tourisme.

Le tourisme d'agrément progresse plus vite que le tourisme affinitaire

Le tourisme d'agrément, motivé essentiellement par la découverte de l'île, progresse de 5%. Ce motif de visite représente toujours 37% des touristes (158.700 visiteurs). Les touristes d'agrément visitent plus fréquemment La Réunion en fin d'année et représentent 47% des touristes au 4ème trimestre 2015.

Le tourisme affinitaire, motivée par la visite de proches, progresse de 3% (200.300 visiteurs). Ces touristes sont plus nombreux au 1er trimestre et viennent principalement de métropole (83%).

Le tourisme d'affaires (49.700 visiteurs) continue d'augmenter. Il représente 12% des touristes.

L'embellie profite aux hôtels, résidences de tourisme et aux locations

Les hôtels (+6%), les résidences de tourisme (+11%) et les locations meublées (+6%) bénéficient de l'embellie. Par contre, la hausse de la fréquentation ne profite pas à tous les hébergements marchands : le nombre de touristes résidant principalement en gîtes et maisons d'hôtes continue de décliner. Au final, l'hébergement principalement marchand est stable et reste majoritaire (53%). Le nombre de touristes résidant principalement dans la famille ou chez les amis progresse de 11%.

La durée moyenne du séjour à La Réunion est stable depuis plusieurs années, autour de 17 jours.

300 millions d'euros dépensés

Les 426.000 touristes ayant visité notre île en 2015 ont dépensé 306 millions d'euros, soit 4,8% de plus qu'en 2014. La dépense moyenne par personne au cours du séjour est stable (717 euros).

"Nous sommes très contents des résultats obtenus, après des années difficiles durant lesquelles on a réussi à évacuer la crise du chik', à trouver des solutions innovantes pour la crise requins. Il reste maintenant à conforter ces bons résultats", s'en félicite Danièle Le Normand. L'équipe de l'IRT s'attend d'ailleurs à une nouvelle année de croissance en 2016.


La fréquentation touristique bondit de 5% en 2015
Mardi 31 Mai 2016 - 11:05
Marine Abat
Lu 4889 fois




1.Posté par Jerome le 31/05/2016 11:09 (depuis mobile)
Ah voilà des nouvelles qui font du bien !!!!

2.Posté par luciano le 31/05/2016 11:15
Peut etre que le Gros Hollande a raison et que ca va mieux !!!!
Mais pas grace à lui !!!

3.Posté par GIRONDIN le 31/05/2016 11:15
425000 en 2015


Soit 29.1667% de - que promis par Didier l'américain

4.Posté par Sortons de la France. le 31/05/2016 14:45
Très bonne nouvelle notre ile commence à s'intéresser à sa plus grande économie potentielle ( le tourisme) celle qui nous permettra de vivre lorsque nous changerons de ce statut archaïque qu'est la départementalisation.

Il faut absolument en finir avec ce tourisme affinitaire et commencer à créer un tourisme de luxe comme à réussie à le faire l'ile soeur avec la réussite qu'on lui connait.

5.Posté par Isabelle le 31/05/2016 15:01
DR a tt fait pour cette augmentation, il n'est pas responsable des aléas. malgres tt cela augmentation y a...

6.Posté par ali baba le 31/05/2016 15:31
je reste tres prudent une statistique de plus et l'insee a aucun chiffre sur toutes les locations saisonnieres illegales chez l'habitant ou non
chomage en baisse
moral en hausse etc.....
le calcul est pourtant simple
4 compagnies aeriennes (XL a permis une petite augmentation de marseille)
MAURICE 15 compagnies
faut pas sortir de l'ENA ............
nous ne dépasserons jamais 500.00 touristes

7.Posté par Merlin le 31/05/2016 19:32 (depuis mobile)
La promotion de notre destination et de toute valeur ajoutée est essentielle . L'irt N'a pas chômé et la stratégie touristique est sensée et commence à dévoiler son efficacité ainsi que sa cohérence dans les actions, visas, ouvertures de lignes ...

8.Posté par Paul le 31/05/2016 19:33 (depuis mobile)
Quand n'a un peu va arete casser notre image , le Thierry Robert par exemple , tout ira encore mieux

9.Posté par un pigeon voyageur. le 01/06/2016 10:20
BRAVO à Patrick Serveaux qui était à la tête de l'IRT pendant cette période,

dont les résultats contredisent les pseudos professionnels en direction des pays exotiques qui voulent aller chercher, soi-disant, des touristes en Thaïlande avec un Boeing 787 pour faire plaisir à une poignée de privilégiés d'Air Austral très influants sur les dirigeants de la Sematra,

qui refusent de voir que les marges de progression immédiate pour faire venir les touristes se trouvent en Europe, particulièrement en France !!!

10.Posté par sortez de la france le 01/06/2016 10:57
encore un peu on y sa va ratrape lile maurice....je deconne evidemment.....fudrit aller bosser pour sa

11.Posté par bouboul974 le 01/06/2016 11:50
Mais Didier Robert n'avait-il pas promis 600 000 touristes avant 2015????

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales