Economie

La fréquentation hôtelière recule de 8% en 2014

Selon l'INSEE, Avec moins de 750 000 nuitées en 2014, la fréquentation des hôtels classés réunionnais reste morose. Toutes les catégories d’hôtels sont affectées en particulier ceux de 1 ou 2 étoiles. Toutes les régions sont également concernées, notamment les établissements du Sud.


L’année 2014 est marquée par une nouvelle baisse de la fréquentation dans l’hôtellerie classée à La Réunion. Elle se termine par un 4e trimestre à son plus bas niveau depuis cinq ans. Avec 748 700 nuitées, la fréquentation des hôtels classés est en baisse pour la 3e année consécutive en 2014. Cette fréquentation est en recul de 8,0 % par rapport à 2013.

Les hôtels de 1 ou 2 étoiles les plus affectés

Parallèlement, le nombre de chambres occupées diminue de 5,4 % et l’offre de chambre de 2,2 %. Le taux d’occupation recule de 2 points et s’établit à 60,4 %. Les établissements de 1 ou 2 étoiles sont les plus affectés (- 14 %). En plus d’une baisse de fréquentation, ils pâtissent de fermetures d'hôtels enregistrées dans l’année.

Les hôtels de la catégorie supérieure (4 ou 5 étoiles) s’en sortent un peu mieux : leur fréquentation ne diminue que de 3 %. La région Sud est la plus touchée par la baisse de la fréquentation en 2014 (- 10 %). Mais les régions Ouest et Nord-est reculent également (respectivement - 8 % et - 7 %).

La clientèle étrangère progresse de 5%

La clientèle française est largement majoritaire (85 % des nuitées) mais sa fréquentation diminue de 10 % en 2014. En revanche, la clientèle étrangère progresse de 5 %. La fréquentation se dégrade tout au long de l’année par rapport à 2013. Mais c’est au 1er trimestre que le repli est le plus marqué : - 11 % de nuitées par rapport au 1 er trimestre 2013.

La fréquentation à son niveau le plus bas depuis 5 ans fin 2014

Avec 224 800 nuitées au 4e trimestre 2014, la fréquentation des hôtels classés réunionnais est en baisse de 6 % par rapport au 4 e trimestre 2013. Elle atteint ainsi son plus bas niveau depuis cinq ans. Tous les mois du 4e trimestre sont en baisse, particulièrement le mois de décembre (- 8,5%).

La baisse de la fréquentation affecte toutes les catégories d’hôtels. Les établissements de 1 ou 2 étoiles sont cependant les plus touchés (- 8,0 %) (figure 5). Par région, le Nord-est subit la plus forte baisse (- 10 %). Le taux d’occupation s’établit à 71 %, en recul de 3 points par rapport au même trimestre de 2013. Il est en retrait de près de 6 points dans les établissements du Nord-est.
Vendredi 27 Février 2015 - 06:46
.
Lu 2350 fois




1.Posté par kalité le 27/02/2015 08:33
Encore une fois, les hoteliers vont se plaindre et dire que , la crise financière, la crise requin, la crise du prix du billet d'avion, la crise , la crise. Pour moi, il y a UNE vraie crise, celle de la qualité ! Je ne fréquente plus les hotels locaux, tant il est plus agréable de profiter d'un week end ou d'une semaine chez nos cousins de voisins. Le choc est brutal. Le sourire ( probablement inclus dans le tarif ) est là. A contrario, on ressent tellement la "souffrance" , la "douleur" des personnels hoteliers, et 'l'arrogance", la "fierté" des dirigeants ... Non , merci pour quelques jours de vacances.
Et que dire ... de la qualité qui s'écrit ici kalité . Je n'ai qu'un seul mot : médiocrité.
Cependant, je pense aux subventions qui subventionne cette médiocrité.
En créole, il y a une expression qui dit ' met encor, la pa assé " .
Merci de m'avoir lu.
Il y a à mon sens, 2 responsables :
+ les dirigeants d'hotel, pleureurs
+ la politique d'aide de nos politiques, non pas tiers mondiste, mais tiers mondain.
Alors probablement, faut il que le secteur de l hôtelerie tombe à un niveau proche de zéro. Il s'agira alors de prendre un nouveau départ, sur des bases nouvelles, saines, et en se souvenant des erreurs du passé et d'aujourd'hui.

2.Posté par ce n''''est pas 8% le 27/02/2015 09:31
ce n'est pas 8% de chutent , mais 17% de pertes sèches.
et vous voulez de vrais chiffres ? - 45% de chiffres d'affaires entre 2011 et 2014

mais chuutttt , faut pas le dire, car politiquement ça le fait pas.

merci l'IRT et merci monsieur Didier Robert

3.Posté par amateurisme le 27/02/2015 09:36
sommes les rois de l'amateurisme à l'IRT

100 salariés et un budget annuel de 22 millions d'euros

Bravo les gars

4.Posté par bouk le 27/02/2015 10:35
Il faut orienter notre politique d'offre touristique vers les marchés asiatiques

5.Posté par joseph le 27/02/2015 11:20
Billets trop chers et promotion indigente sur les marchés porteurs sont la recette de cet échec

6.Posté par Jean97413 le 27/02/2015 11:28
Et pourtant, les nuisances du au tourisme, et à la surfréquentation sur des sites sensibles, nuisances sonore des hélicoptère, violation du garde manger des oiseaux (ravine) en saison sèche par le canyoning, souillure des chemins de randonnées par des caca avec beaucoup de PQ de touristes qui ne se sont pas vidés avant... Sont des aspect négatifs qui explosent.

À cilaos, l'espace touristique clef est abandonné.
Je parle des anciens thermes, avec ses cascades, bassins, aires de repos.. qui est à l'abandon et devenu zone d'élevage de l'aedes albopictus et aussi déchêterie

À la place, sont des thermes modernes où l'on dirait que l'on va à l'hopital, sans aucun contact avec la nature, des sentiers "difficiles" menent à des mini-bassins indiqués trompeusement (le bassin bleu) qui ne sont que des trous d'eau trop peu alimenté en saison sèche pour accueillir sans dommages les touristes (ces sites deviennent donc carrément dangereux avec même des risque de leptospirose), et qui se dégradent, donnant une impression de saleté, c'est plein de mouches, de souris qui crient en se sauvant sous les roches, et ça pu le caca et la pisse et le regard est attiré par les papiers Q et les mouchoirs..

Et enfin, un ce "lieu préservé, loin du bruit et de la fureur moderne", l'on se rend dans le "Cilaos oasis de silence", le frigo vétuste doit être débranché la nuit pour dormir avant qu'on soit réveillé par les raids aériens des 6h,
un "calme paix et détente" digne d'un aéroport international qui interdit tout accès au chants des oiseaux les plus rares du monde dans ce site classé au "patrimoine mondial".

cherchez l'erreur..

c'est peut être du même genre à Mafate, à Salazie, et dans l'ouest, c'est des routes, des hyper, les embouteillages, et du béton...

7.Posté par MERCI THIERRY ROBERT le 27/02/2015 11:45
A chaque fois que l'IRT a lancé une campagne, sous 48 heures Thierry Robert cria "oh requins" !

Du coup pas de touristes ! Cela s'appelle du sabotage...

8.Posté par Pierre Balcon le 27/02/2015 13:00
Total et Shell se retire de La Réunion , Colgate avait il y a quelques mois pris la même décision et plus récemment la BPCE lâchait la BR.
L'heure est grave .
Ce ne sont pas les recettes éculées des emplois d'avenir ou de la défiscalisation spéculative qui nous sauveront..
Et pendant ce temps là que fait le parti de gouvernement : G Annette qui vient d'inaugurer un aquaparc ( pour le prix d'un collège ) rêve de battre Nassimah et E Bareigts se propose de supprimer la Toussaint ! Hier JC Fruteau défendait les niches fiscales et JJ Vlody se battait pour sauver l'octroi de Mer
Il faut vraiment que La Réunion se réveille

9.Posté par JORI le 27/02/2015 14:29
Tiens je croyais que super cumulard D.Robert faisait tout pour que le tourisme reparte. C’était une de ses priorités de son mandat. Après des dizaines de millions annuels donnés, faut croire qu’il ne donne pas encore assez de fonds publics à ce secteur !!. Quand est ce qu’une évaluation de l’emploi de ces fonds gracieusement offerts sera faite ?. Au secours la Cour Régionale des Comptes.

10.Posté par Nono le 27/02/2015 15:07
@6 Bravo Jean, et continuez à vous battre.

L'IRT veux nous faire venir des "allemands fortunés" maintenant, alors eux, question hélicoptère, ça va y aller.

Et je te subventionne la reconstruction d'un hôtel à St Pierre (privé), et je te subventionne la rénovation d'un restaurant (privé) à Saint Paul, par contre, donner du travail en allant faire nettoyer toutes les cochonneries remontées par bandcochon.re, personne.

C'est moins glamour à ce qu'il parait.

11.Posté par titi974 le 27/02/2015 15:20
Une île sale ou les déchets et immondices divers trônent dans la nature , aux abords des routes , dans les villes, sur les plages, les animaux errants quand il ne sont pas à l 'état de cadavre sur nos routes des gréves en veux tu en voila quasiment chaque mois , des prix extravagants et cela vous étonnent de voir le tourisme et par la même l' hostellerie en baisse, tant que cela continuera en empirant eh bien nos voisins de l 'île Maurice de frotteront encore plus les mains car eux ont compris les enjeux d 'un tourisme attractif......y a du boulot encore faut il qu 'il y ai une vrai volonté pour l 'accomplir avec des actes car les paroles ne sont que du vent!!!!!!

12.Posté par Le bon sens le 27/02/2015 16:56
L’océan Indien en vigilance crise

Les chiffres de fréquentation 2014 sont officiellement connus pour les Maldives, Maurice et les Seychelles.Les résultats 2014 confirment la sensibilité, à des degrés divers, de chacune des îles à la crise économique. Touristes russes, ukrainiens, français et même suisses sont en baisse. Curieusement à l’opposé, touristes italiens, portugais et grecs sont à la hausse. La France, en baisse de près de 7%, perd sa place de 1er marché d’origine au bénéfice de l’Allemagne en forte progression. Fait significatif, la Chine (+70%) accède au 6ème rang des clientèles avec plus de 13 000 arrivées.
Or à la Réunion le problème est lié justement à une clientèle à 80% française !!!!!!

http://www.clicanoo.re/461794-en-2014-le-tourisme-international-a-fait-sa-crise.html

13.Posté par Jean97413 le 27/02/2015 18:27
http://www.clicanoo.re/461794-en-2014-le-tourisme-international-a-fait-sa-crise.html

RELEVEZ CETTE PHRASE.

Mais on sait que la crise rend certains riches encore plus riches, qui se plaisent à l’afficher dans une consommation ostentatoire. Les Maldives peuvent encore capitaliser sur leur réputation de destination mode, voire « bling bling ».


Cela explique peut être l'explosion des nuisances... on glisserait vers un tourisme irrespectueux de TOUT.
d'où un slogan émis spontanément par une touriste, que j'ai gardé comme constatation symbolique.

"Cilaos, un village insupportable, comme Nachme bazar et Chamonix"

"Namche Bazaar, Namche, Eastern Region, Népal" est une ville supermarché de pacotille qui brillait tellement par le naufrage de son authenticité que les photos de maps.google ont été supprimés, ça devait trop informer les touristes que ce n'était pas la peine d'y aller....

Chamonix, une "ville à fric" avec une noria de tourisme par hélicoptères. Pourtant aux dire des chamoniards en visite ici... les nuisances occasionnées seraient bien moindre qu'à Cilaos (pas la même configuration des lieux, moins de bruit du au phénomènes de "thermiques").

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales